Décès du chanteur (et acteur) Glenn Frey

2
724

glenn frey miami vice 01

Glenn Frey était surtout reconnu comme le guitariste et l’un des chanteurs des mythiques Eagles dont il était l’un des membres fondateurs avec Don Enley, ainsi que l’un des principaux compositeurs de leurs tubes. Il disparaît ce lundi 18 janvier à l’âge de 67 ans des suites de complications de plusieurs maladies dont une pneumonie. Il a notamment composé l’immortel Hotel California ainsi que Take it easy ou I Can’t Tell You Why souvent utilisées dans des films et séries télé. C’est Peaceful Easy Feeling que l’on entend dans The Big Lebowski lorsque le Dude s’emporte dans un taxi et dit «I hate the fucking Eagles» avant de s’en faire éjecter sans ménagement par le chauffeur, c’est sur Hotel California version Gypsy Kings que se déhanche John Turturro alias Jesus au bowling. Le groupe a débuté en accompagnant la chanteuse Linda Ronstadt avant de s’imposer ensuite dans les années 70 et de signer quelques morceaux entrés dans l’histoire de la musique contemporaine.
https://youtu.be/lrfhf1Gv4Tw



Après la rupture du groupe dans les années 80, il a connu une honorable carrière solo dont le sommet fut la chanson du Flic de Beverly Hills, The Heat is on, écrite par Harold Faltermeyer et Keith Forse et dont il était l’interprète. Elle restera comme l’une des chansons de film pop emblématiques des années 80, liées à des films qui ne le sont souvent pas moins, aux côtés de The Power of love de Huey Lewis & The News (Retour vers le futur), Don’t you des Simple Minds (Breakfast Club) ou Ghostbusters de Ray Parker Jr (S.O.S. Fantômes) parmi quelques autres tubes qui vous filent l’air de rien un petit frisson nostalgique à chaque fois qu’on les entend.

Sa chanson You Belong to The City est utilisée dans la série Deux flics à Miami. Glenn Frey s’est aussi (brièvement) révélé de façon inattendue comme acteur, faisant d’ailleurs ses débuts avec un épisode mémorable de la première saison de cette série pionnière des années 80, Smuggler’s Blues (réalisé par Paul Michael Glaser) inspiré par sa chanson du même titre. Il y joue le rôle d’un pilote d’avion – et guitariste comme lui – qui accompagne le duo Crickett (Don Johnson) et Tubbs (Philip Michael Thomas) en Colombie dans le cadre d’une enquête sur un tueur de trafiquants de drogue et de leurs familles. Il fait une bonne impression et se retrouve alors sollicité plusieurs fois par le petit et le grand écran. Son introduction ci-dessous a de faux airs de ceux de Ryan Gosling dans Drive, non ?


https://vimeo.com/58719183

glenn frey six hommes pour sauver harry affiche

Aux côtés de Thomas F. Wilson (Retour vers le futur) et Rick Rossovich (Top Gun) et Michael Schoeffling (euh…), il est l’un des plombiers – aventuriers d’un jour qui se rendent en Colombie, là encore, aidés de «professionnels» (Robert Duvall en mercenaire et Gary Busey en roue libre mais génial) pour sauver le frère de l’un d’entre eux (Mark Harmon) dans le film d’action bourrin mais plaisant, à sa façon, Six hommes pour sauver Harry (1986) de Stuart Rosenberg même si ce dernier a renié le film après l’intervention des producteurs sur le montage, protégeant sa réputation avec le pseudonyme honni de Alan Smithee. Selon certaines rumeurs, il y arbore une sacrée moustache genre acteur porno de l’époque car il avait confondu le titre original, Let’s get Harry, avec Let’s get hairy. C’est pas de bol. Dégoûté par son implant capillaire, Frey ne reviendra au cinéma que dix ans plus tard avec Jerry Maguire de Cameron Crowe où il est le manager des Cardinals d’Arizona avec lequel Tom Cruise négocie le recrutement du personnage de Cuba Gooding Jr.

Plus sérieusement, il tient un sympathique second rôle dans la série Un Flic dans la mafia, dans l’arc narratif autour de la compagnie de disques (Dead Dog Records) infiltrée par Vinnie Terranova (Ken Wahl), aux côtés de Patti D’Arbanville, Debbie Harry, Tim Curry et Paul Winfield. Il a l’opportunité de tenir le premier rôle d’une série policière en 1993 (South of Sunset) mais seul le pilote est diffusé, les six autres épisodes finissant dans les limbes des séries mort-nées. Plus tard il apparaît dans un épisode de Nash Bridges, encore avec Don Johnson, où il est le père d’une fugueuse embarquée avec son petit ami dans une virée meurtrière puis dans un épisode de la série Arliss où il joue un homme politique en 2002. Ce sera son dernier rôle, la musique restant sa principale activité jusqu’au bout, surtout après la réunion des Eagles.

 

Les Eagles ont été honoré par les Kennedy Center Honors l’an dernier aux côtés du réalisateur et producteur George Lucas, des actrices Cicely Tyson et Rita Moreno, de la chanteuse Carole King et du chef d’orchestre Seiji Ozawa mais le groupe avait du annuler sa venue en raison de la santé déjà défaillante de Frey.
En guise de fin de mini-nécro, voici Part of Me, Part of You que l’on peut entendre dans Thelma et Louise de Ridley Scott…
https://youtu.be/NIUVuumX5js

2 Commentaires

Comments are closed.