Critique : Rare Exports / Père Noël Origines

0
1321

Rare Exports – Un conte de Noël / Père Noël Origines

Un conte de NoëlFinlande, Norvège, France, Suède : 2010
Titre original : Rare Exports
Réalisateur : Jalmari Helander
Scénario : Jalmari Helander
Acteurs : Jorma Tommila, Onni Tommila, Tommi Korpela
Distribution : Chrysalis Films
Durée : 1h24
Genre : Horreur
Date de sortie cinéma : 14 décembre 2011

Note : 4.5/5

Un Conte de Noël est l’ovni du 18ème festival de Gérardmer. Réalisé par Jalmari Helander en 2010, le film n’a malheureusement pas trouvé à ce jour de distributeur pour la France. Dommage car ce film est frais et différent, et nous propose une histoire de Père Noël inédite qui va en faire trembler plus d’un. Attention : film de Noël pour adulte !

Attention ce film est susceptible d’ébranler vos certitudes sur le plus grand mythe de tous les temps ! Dans le Grand Nord finlandais, une équipe de chercheurs américains vient de découvrir ce qui pourrait bien être la tombe du Père Noël et s’apprête à dévoiler au monde la face cachée de ce personnage de légende…

La surprise du festival de Gérardmer 2011

S’il ne fallait retenir qu’un seul long métrage du festival du film fantastique de Gérardmer 2011, ce serait sûrement celui-ci. Arrivé sans faire de bruit, Rare exports : Un conte de Noël est un film, ou plus précisément un prequel de 2 courts métrages (Rare Exports Inc et Rare Exports Safety Instructions). Il s’agit d’un conte fantastique effrayant caractérisé par un second degré évident, une bonne dose de cynisme et un coté film à l’ancienne façon année 80. Quel beau programme !

Le film explique les origines du Père Noël avant qu’il ne devienne un mythe commercial, mais on va vite apprendre qu’il n’est pas si sympa que ça. Tout ceci est narré par un petit garçon de 8 ans mignon et inoffensif qui va devoir affronter le Santa Claus diabolique. Le conte gentil se transforme vite en cauchemar de Noël avec quelques scènes assez effrayantes, comme l’arrivée de l’elfe (un étrange personnage). Tout cela pour finir par un délire façon « Schwarzi arrive dans la place » avec de la dynamite et des explosions en veux-tu en voilà, le tout préservant toujours le second degré si amusant (les biscuits à la cannelle vont tout de même réussir à sauver des vies). L’ensemble fonctionne parfaitement, les idées hasardeuses sur le papier sont tangibles et on est captivé par tant d’originalité et de fraîcheur.

Fun, drôle et effrayant à la fois

Jalmari Helander pour son premier long métrage nous sort le grand jeu. On ne peut s’empêcher de penser à un Peter Jackson de la belle époque, et il s’en sort avec les honneurs. Les décors sous la neige sont beaux, l’intrigue rondement menée et les personnages attachants. C’est fun, on rit, on a peur, puis on applaudit lorsque la dernière explosion retentit. Le tout est amené avec délicatesse et ne laisse jamais présager la suite. Sans copier et en cherchant toujours à se démarquer du genre, Jalmari Helander semble parfaitement connaître son job. On a envie de dire merci Gérardmer pour ce beau cadeau que tu nous as fait. Un nouveau maître du fantastique serait-il né ?

Résumé :

Petit bijou du cinéma fantastique, Rare Exports : un conte de Noël est une merveille du genre. Sans jamais se prendre au sérieux, le film réussit, grâce à une réalisation habile et un scénario superbe, à nous plonger dans un cauchemar de Noël plein de surprises. Attention, vous êtes en présence d’une grosse tuerie !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici