Cheap Thrills

0
147

cheap-thrills affCheap Thrills

Etats-Unis : 2013
Titre original :
Réalisateur : E.L. Katz
Scénario : David Chirchirillo, Trent Haaga
Acteurs : , , ,
Distribution : –
Durée : 1h25
Genre : Thriller
Date de sortie : DTV en 2014

Globale : [rating:4][five-star-rating]

Jusqu’où seriez-vous prêt à aller pour 5 dollars ? Pour 50 dollars ? Pour 500 dollars ?… Lorsque l’on est à la veille de tout perdre, les limites de la décence s’évanouissent dans ce conte cruel de la jeunesse évanouie.

Synopsis : Craig va passer une très mauvaise journée. Il reçoit un avis d’expulsion du sinistre logement où il vit avec femme et bébé puis se fait virer de son boulot. En voulant noyer ses problèmes d’argent dans l’alcool dans un bar louche, il va retrouver Vince, un ami d’enfance perdu de vue et dont la vie est encore plus misérable que la sienne. Ils vont attirer l’attention d’un couple apparemment mal assorti, la jolie blonde Violet et le quinquagénaire débonnaire Colin qui vont les attirer dans un jeu de cap’ ou pas cap’ jamais innocent qui va virer au jeu de massacre bien coupable.

cheap thrills 07

Cap ou pas cap ?

L’humour acerbe et la cruauté tragique de ces jeux ‘ entre amis ‘ font de ce premier long-métrage de E.L. Katz, scénariste de Home Sick d’Adam Wingard en 2007, une réussite par la complexité de ses interrogations psychologiques. La conclusion laisse un goût amer et le dernier plan, d’une noirceur extrême, est impressionnant dans la justesse de ce qu’il démontre, et sans lourdeur. Un tour de force porté par un excellent quatuor d’interprètes, très vite isolés du reste du monde.

Pat Healy, vu récemment dans Compliance en harceleur téléphonique d’un nouveau genre, est Craig, père de famille encore plus détruit qu’il ne pensait l’être avant d’entrer dans le bar où il va faire ces sombres rencontres. Sara Paxton, déjà sa partenaire dans The Innkeepers de Ti West est la peu diserte mais néanmoins inquiétante Violet. Dans un premier temps, elle reste en retrait, mais elle révèle petit à petit la réalité de sa personnalité. Elle joue plus physiquement que vocalement, par un jeu de regards et de mouvements corporels discrètement appuyés et sa prestation n’en est pas moins forte, bien au contraire.

cheap thrills 04

Ethan Embry a le rôle plus ingrat de Vince, difficilement aimable. Il est lui aussi au bout du rouleau après des années de petits boulots peu recommandables, et est devenu un tout petit criminel sans envergure. Sa détresse est finalement la plus palpable, il a encore moins de réussite que son ancien ami. Il va devoir se confronter à ce qui subsiste encore de son humanité de la manière forte. Enfin, on retrouve David Koechner alias Champ dans Présentateur vedette : la légende de Ron Burgundy dont on attend le deuxième volet pour l’été prochain en France. Plus reconnu pour ses emplois comiques, il est le trop riche Colin, inquiétant personnage qui noie ses invités sous une vraie / fausse bonhomie de manipulateur. Un changement d’emploi radical et un choix très malin de distribution pour surprendre le spectateur, que l’on connaisse ou pas ses prestations plus clairement humoristiques. S’il avait eu un comportement antipathique ou agressif, il n’aurait pas eu la même force. Sans la moindre réserve, il s’agit de son meilleur rôle et ce film, s’il est suffisamment exposé, devrait lui permettre d’avoir accès à des projets encore plus exaltants.

L’humour qui met de plus en plus mal à l’aise et un trouble moral grandissant se mêlent avec précision et lorsque le scénario pourrait aller trop loin dans la surenchère, le retour à la réalité est glaçant, jusqu’à mettre en évidence la dimension la plus sordide de cette histoire. Cheap thrills démontre la précision de son titre par cette dernière image, mémorable, qui met à mal une certaine idée de la famille américaine. Comme dans Gravity d’Alfonso Cuaron ou, pour ceux qui l’ont vu, le court-métrage Bastard réalisé par l’actrice Kirsten Dunst, l’incrustation de ce titre sur ce tout dernier plan lui donne une toute nouvelle signification, démontrant que nous avons assisté, impuissants, à une plongée dans un abyme profond des valeurs humaines. Quel avenir reste possible après un telle descente en enfer ?

cheap thrills 06

 

Résumé

Si les motivations du duo de vils tentateurs rappellent certains traits de caractère de Randolph et Mortimer Duke (Ralph Bellamy et Don Ameche) dans Un Fauteuil pour deux de John Landis, E.L.Katz et ses coscénaristes trouvent leur propre voie et nous surprennent dans ce film noir plus dérangeant que son apparente innocence le laissait présager. Un joli tour de force, révélé en France lors du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg en 2013.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=RkF_nAJn7hM[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici