Cannes 2016 : Apnée – Semaine Critique

3
130

apnee Semaine de la critique Cannes 2016

France – 2016
Titre original : Apnée
Réalisateur :
Scénario : Jean-Christophe Meurisse
Acteurs : , ,
Distribution : Shellac
Durée : 1h 29
Genre : Comédie
Date de sortie : prochainement

Note : 3/5

Apnée est un film qui porte bien son nom, devant lequel se retenir de rire et difficile et respirer l’est d’autant plus.. Ce film a été présenté à la Semaine de la Critique en séance spéciale. Un film qui renouvelle cette tradition bien française de mêler théâtre et cinéma.

Synopsis : Céline, Thomas et Maxence marchent toujours par trois. Comme la trilogie de la devise républicaine. Ils veulent se marier, une maison, un travail, des enfants sages et manger tous les jours des huîtres. Insoumis et inadaptés à une furieuse réalité économique et administrative, ils chevauchent leurs quads de feu et traversent une France accablée, en quête de nouveaux repères, de déserts jonchés de bipèdes et d’instants de bonheur éphémère.

Apnée Festival de Cannes 2016

Comique et loufoque

Ce film s’apparente à une suite de scènes de théâtre aux temporalités parfois floues (la séquence de la baignoire, du dîner, du supermarché, du bateau, de la mairie etc.). Scène après scène, le comique est renouvelé sans lourdeur, la limite entre comique et loufoque est tenue (à l’image de Ma Loute en sélection officielle) ainsi que l’annonce le générique, où l’on voit les protagonistes faire du patin à glace totalement nus.

Ce film caricature avec brio la société, les hommes et leur routine, la séquence du dîner notamment, magistrale satire des repas de famille… La première séquence donne son tempo au film, un tempo que le réalisateur réussit à conserver du début à la fin malgré deux séquences qui auraient pu être raccourcies (celle des pseudos combat et celle de ce même dîner).

Ce film est rafraîchissant et profondément drôle, le réalisateur nous emmène dans son univers abolissant nos préjugés et nous éloignant de notre monde trop formaté. « Tous les espoirs sont permis » et « tout est possible » c’est finalement sur ces rengaines que se base le film au scénario atypique, proposant le possible d’un mariage pour tous oui, mais à plusieurs.

Le réalisateur offre aux spectateurs d’autres possibles, des alternatives à une vie normalisée, incarnées par les passants de la séquence finale. Néanmoins une fois obtenu, les trois protagonistes prennent feu, perdant une part de leur candeur et de leur folie, révélant ainsi la difficulté d’être totalement marginal et de conserver cette marginalité, cette folie …

Conclusion

Une bouffée d’air dans des sélections, aussi diverses soient elles, aux sujets souvent moroses. C’est un pari réussi pour le premier film de Jean Christophe Meurisse et sa troupe des chiens de Navarre, qui incarnent magistralement ces trois marginaux…

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici