News — 05 décembre 2016
British Independent Film Awards 2016 : le palmarès

british-independent-film-awards_2016

Découvert en compétition lors de la dernière édition du Festival de Cannes, American Honey avait permis à Andrea Arnold de remporter une troisième fois le Prix spécial du jury, après ceux récoltés pour et Fish Tank, la plaçant à égalité avec dans cette catégorie. Ce road-movie d’une grande liberté autour d’un groupe de marginaux menés par Shia LaBouef et Riley Keough vient de triompher ce dimanche 4 décembre lors des British Independent Film Awards en récoltant les trophées du meilleur film anglais indépendant, de la meilleure réalisatrice (qu’elle avait déjà gagné en 2009 pour Fish Tank), de la meilleure actrice, remis à l’actrice débutante Sasha Lane et le prix technique remis au directeur de la photo Robbie Ryan. American Honey succède à d’Alex Garland dans cette cérémonie de récompenses bien plus anglaise que son aînée des Bafta Awards.

american-honey-riley-keough-shia-labeouf

Le film d’horreur , tourné en farsi et se déroulant en Iran, remporte les prix Douglas Hickox Award du meilleur jeune réalisateur, du scénario et du second rôle féminin, remis à l’étonnante Avin Manshadi, âgée d’à peine neuf ans. Il représentera le Royaume-Uni lors de la prochaine cérémonie des , dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère. L’un des favoris aux , de Barry Jenkins, remporte le prix du film indépendant étranger. Il s’agit d’une production de Plan B Entertainment (la compagnie de Brad Pitt) déjà remarquée aux Oscars pour 12 Years a slave et The Big Short.

under-the-shadow

Les deux interprètes principaux de Moi, Daniel Blake, Dave Johns et remportent respectivement les prix du meilleur acteur et de la meilleure révélation, une catégorie dans laquelle ils étaient en lice l’un contre l’autre. Dave Johns a ainsi remercié son réalisateur «qui donne la parole à ceux qui ne l’ont pas. Nous sommes en 2016 et nous avons encore des banques alimentaires. Il est temps de faire le nécessaire pour y mettre fin».

La comédie d’horreur The Greasy Strangler, à découvrir dès ce mercredi 7 décembre dans le cadre du (le Paris International Fantastic Film Festival) au Max Linder, reçoit le prix de la découverte.

, l’une des comédiennes fétiches de Mike Leigh (on la voit notamment dans Nuts in May, un téléfilm qui annonce le Touristes de Ben Wheatley) reçoit le prix Richard Harris des mains de Claire Skinner, sa partenaire de Life Is Sweet, pour l’ensemble de sa carrière et sa contribution à l’essor du cinéma anglais. Naomie Harris reçoit le Variety Award des mains de Danny Boyle qui l’a dirigée dans 28 jours plus tard pour l’impact international de sa performance dans Moonlight. Un prix spécial a également été remis à Clare Binns, directrice de la programmation et des acquisitions pour Picturehouse Cinemas et Picturehouse Entertainment.

Signalons enfin la présence parmi les nommés malchanceux de la catégorie documentaire d’Ashish Ghadiali, scénariste et producteur du court-métrage primé.

La cérémonie était animée par Jennifer Saunders qui reprend son célèbre duo avec Joanna Lumley pour Absolutely Fabulous, le film qui sort en France ce mercredi 7 décembre.

 

Jennifer Saunders (photo : Jonathan Hordle / REX / Shutterstock)

Jennifer Saunders (photo : Jonathan Hordle / REX / Shutterstock)

Le palmarès complet

Meilleur film anglais indépendant : American Honey de Andrea Arnold, produit par Lars Knudsen, Jay Van Hoy, Pouya Shahbazian, Alice Weinberg, Thomas Benski et Lucas Ochoa

Meilleur film international indépendant : Moonlight de Barry Jenkins, produit par Adele Romanski, Dede Gardner et Jeremy Kleiner

Meilleure réalisatrice : Andrea Arnold (American Honey)

Meilleur scénario : Babak Anvari (Under the Shadow)

Meilleur acteur : Dave Johns (Moi, Daniel Blake)

Meilleure actrice : Sasha Lane (American Honey)

Meilleur acteur dans un second rôle : (Adult Life Skills de Rachel Tunnard)

Meilleure actrice dans un second rôle : Avin Manshadi (Under the Shadow)

Meilleur documentaire : Une Expérience de l’obscurité (Notes on Blindness) de Peter Middleton et James Spinney, produit par Mike Brett, Jo-Jo Ellison, Steve Jamison et Alex Usborne

Prix du technicien : Robbie Ryan, pour la photo de American Honey

Prix Douglas Hickox du réalisateur débutant : Babak Anvari (Under the Shadow)

Meilleur scénariste débutant : Rachel Tunnard (Adult Life Skills)

Meilleur producteur débutant : Camille Gatin (The Girl With All the Gifts de Colm McCarthy)

Meilleur acteur débutant : Hayley Squires (Moi, Daniel Blake)

Prix de la découverte : The Greasy Strangler de Jim Hosking, produit par Toby Harvard, Daniel Noah, Andrew Starke, Ant Timpson, Josh C Waller et Elijah Wood

Meilleur court-métrage : Jacked de Rene Pannevis, produit par Ashish Ghadiali et Jennifer Eriksson

Avin Manshadi

Avin Manshadi

Dave Johnd (Moi, Daniel Blake)

Dave Johnd (Moi, Daniel Blake)

Christopher Lloyd (nommé) et la lauréate révélation 2016 Hayley Squires

Christopher Lloyd (nommé) et la lauréate révélation 2016 Hayley Squires

Les autres nominations :

Meilleur film anglais indépendant
Moi, Daniel Blake de Ken Loach
Sauvages (Couple in a hole) de Tom Geens
Under the shadow de Babak Anvari
Une Expérience de l’obscurité de Peter Middleton et James Spinney

Meilleur film international indépendant
de Taika Waititi
Manchester By The Sea de Kenneth Lonergan
Mustang de Deniz Gamze Ergüven
de Maren Ade

Meilleur réalisateur
Babak Anvari
Ken Loach
Peter Middleton et James Spinney
Ben Wheatley ()

Meilleur scénario
Andrea Arnold (American Honey)
Billy O’Brien, Christopher Hyde (I Am Not A Serial Killer)
Paul Laverty (Moi, Daniel Blake)
Rachel Tunnard (Adult Life Skills)

Meilleur acteur
Steve Brandon (My Feral Heart de Jane Gull)
Michael Fassbender (Trespass Against Us d’Adam Smith)
Shia Labeouf (American Honey)
Max Records (I Am Not A Serial Killer de Billy O’Brien)

Meilleure actrice
Kate Dickie (Sauvages)
Narges Rashidi (Under The Shadow)
Hayley Squires (Moi, Daniel Blake)
Jodie Whittaker (Adult Life Skills)

Meilleur acteur dans un second rôle
Arinzé Kene (The Pass de Ben A. Williams)
Christopher Lloyd (I Am Not A Serial Killer)
Jamie Dornan (Anthropoid de Sean Ellis)
Sean Harris (Trespass Against Us)

Meilleure actrice dans un second rôle
Gemma Arterton (The Girl With All The Gifts)
Naomie Harris (Un traître idéal de Susanna White)
Shana Swash (My Feral Heart)
Terry Pheto (A United Kingdom d’Amma Asante)

Meilleur documentaire
The Confession : Living the war on terror d’Ashish Ghadiali
Dancer de Steven Cantor
The Hard Stop de George Amponsah
Versus: The Life and Films of Ken Loach de Louise Osmond, produit par Rebecca O’Brien

Prix du technicien
Shaheen Baig, pour la distribution de Free Fire
Seb Barker pour les effets spéciaux de The Girl With All The Gifts
Paul Monaghan et Mat Whitecross pour le montage de Supersonic de Mat Whitecross
Joakim Sundström pour le son de Une Expérience de l’obscurité

Prix Douglas Hickox du réalisateur débutant
Babak Anvari
Alice Lowe (Prevenge)
Peter Middleton et James Spinney
Adam Smith (Trespass Against Us)
Rachel Tunnard

Meilleur scénariste débutant
John Cairns et Michael McCartney (A Patch of Fog de Michael Lennox)
Simon Farnaby et Julian Barratt (Mindhorn de Sean Foley)
Hope Dickson Leach (The Levelling)
Ed Talfan (The Passing / Yr Ymadawiad de Gareth Bryn)
Rachel Tunnard

Meilleur producteur débutant
Camille Gatin (The Girl With All The Gifts)
Dionne Walker (The Hard Stop)
Michael Berliner (Adult Life Skills)
Mike Brett, Jo-Jo Ellison et Steve Jamison (Une Expérience de l’obscurité)
Paul Fegan (Where You’re Meant To Be)

Meilleur acteur /actrice débutant(e)
Steve Brandon
Dave Johns
Sennia Nanua (The Girl With All The Gifts)
Letitia Wright (Urban Hymn de Michael Caton-Jones)

Prix de la découverte
Black Mountain Poets de Jamie Adams
The Darkest Universe de Tom Kingsley et Will Sharpe
The Ghoul de Gareth Tunley
Gozo de Miranda Bowen

Meilleur court-métrage

Mother de Leo Leigh
Over de Jörn Threlfall
Rate Me de Fyzal Boulifa
The Wrong end of the stick de Terri Matthews

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Pascal Le Duff

Cet article a été écrit par Pascal Le Duff, rédacteur en chef cinéma sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles