Bimboland

0
1613
Bimboland d'Ariel Zeitoun avec Gérard Depardieu

Bimboland avec Judith Godrèche, Gérard Depardieu, Dany Boon, Armelle, Amanda LearBimboland

FR : 1998
Titre original : Bimboland
Réalisateur : Ariel Zeitoun
Scénario : Rose Bosch
Acteurs : Judith Godrèche, Gérard Depardieu, Dany Boon, Armelle, Amanda Lear
Production : Gaumont
Durée : 1h30
Genre : Comédie
Date de sortie : 23 décembre 1998

Réalisation : [rating:2.0]
Scénario :      [rating:2.5]
Acteurs :       [rating:2.5]
Musique :      [rating:2.5]
Globale :        [rating:2.5]
[five-star-rating]

Bimboland est une comédie française signée Ariel Zeitoun. Sorti en 1998, le film nous propose de pénétrer dans le milieu des bimbos et de suivre leur mode de vie à base de séduction, de sport et de shopping.

Synopsis : Pour les besoins de sa thèse, Cecile, ethnologue et intellectuelle fort sérieuse, va rencontrer Alex. Cecile penètre dans le milieu de cette jeune femme qui lui est totalement opposée. C’est ainsi qu’elle se retrouve dans la tribus des Bimbos ou tout est apparence et séduction. Ce nouvel art de vivre va lui révéler des aspects insoupconnés de sa veritable nature.

Bimboland d'Ariel Zeitoun avec Gérard Depardieu

Bimboland est une comédie digne d’un téléfilm de TF1 avec une histoire plate, une morale archaïque, une réalisation bâclée…

Judith Godrèche interprète une sorte de Cendrillon : moche et intelligente lorsqu’elle est étudiante, séduisante et stupide lorsqu’elle est en présence de bimbos… Sans vouloir être féministe, j’ai trouvé le scénario franchement limité et grossier. On se demande encore comment fait Laurent Gaspard (Depardieu) pour ne pas voir que Cécile (Judith Godrèche) est à la fois la femme attirante qu’il aime mais aussi son étudiante.

Bimboland d'Ariel Zeitoun avec Gérard DepardieuDe plus, 13 ans après le film a mal vieilli : les vêtements sont démodés (ça encore on peut le comprendre) mais même la définition de « bimbo » n’est plus très actuelle. Ici on nous parle de femmes qui aiment prendre soin d’elle, aujourd’hui on entendu plutôt par « bimbo » la fameuse blonde à forte poitrine.

Le sujet aurait pu plaire à un public féminin si les clichés ne s’enchaînaient pas avec lourdeur les uns après les autres. On s’ennuie et on ne rit pas beaucoup. Au niveau de la réalisation, Zeitoun aurait pu faire un petit effort, à croire qu’il comptait sur son casting pour rendre son film intéressant. Manque de pot, on se demande ce que Judith Goderèche, Gérard Depardieu, Dany Boon et (allez même elle ne méritait pas ça) Amanda Lear font dans Bimboland.

Résumé :

Je ne sais pas à qui Bimboland voulait vraiment s’adresser, mais en tout cas les idées sont mal exprimées. La lourdeur des clichés pèse sur tout le film et même les acteurs ne peuvent plus nous empêcher de zapper sur Chasse et Pêche.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici