ATM

0
515
Photo du film ATM de David Brooks

Affiche du film ATM de David BrooksATM

USA, Canada : 2012
Titre original : ATM
Réalisateur :
Scénario :
Acteurs : , ,
Distribution : IFC Gold Circle
Durée : 1h30
Genre : Thriller-Horreur
Date de sortie : Prochainement

Globale : [rating:1.5][five-star-rating]

 Pour son premier long métrage le réalisateur nord-américain n’a pas choisi n’importe qui comme scénariste: (Buried). Le film reprend l’idée du piège dans un lieu clos : l’espace libre-service d’un distributeur automatique de billet (ATM ou Automatic Teller Machine aux Etats-Unis). Verdict ? Pas très bon…

Synopsis : Trois collègues rentrent ensemble chez eux, après la fête de Noël de leur entreprise, et décident d’acheter des pizzas. Pour cela, ils ont besoin de liquide et s’arrêtent à un distributeur. Ils se retrouvent coincés là, menacé par un étrange homme sombre et immense. Rapidement leur courte halte se transforme en lutte pour la vie…

Photo du film ATM de David Brooks

Un vrai piège mais si peu mortel

Le parti pris est donc d’assister à ce mystérieux plan planifié dans lequel trois protagonistes sont véritablement piégés. Le cadre du film est circonscrit aux distributeurs automatiques de billets sécurisés, sur un sombre parking. En face se tient un homme imposant et dangereux qui va saboter toutes tentatives de fuite. Le spectateur devient le témoin des capacités du trio à déployer toutes les stratégies afin de déjouer les intentions mortelles de l’insondable adversaire. La recette fonctionne mais plus par l’envie de découvrir les motivations du tueur, que par le climat général qui reste tout juste honorable.

Les trois collègues de bureaux tentent ainsi par de multiples stratagèmes de fuir et de sauver leur vie: un HELP écrit sur une vitre avec un rouge à lèvre; confrontations et monnayages de leur liberté ; déclenchement d’une alerte au feu. En vain. Le mutisme total et l’attitude du tueur étonne : il s’assoie comme observateur sur une chaise de camping et garde soigneusement les téléphones mobiles et clefs de voiture. Il tue aussi, mais ces attaques ne sont ni sanglantes ni très violentes.

Image du film ATM de David Brooks

Pour une soirée pizza, en DVD ATM suffira

ATM s’avère décevant. Le film semble vouloir se démarquer du genre en étant peu sanglant et pencher pour le thriller. La dissonance entre le scénario pourtant prometteur et la réalisation laisse pantois. Cette dernière reste classique à défaut de tirer partie de prises de vue et cadrages pertinents pour aiguiser l’atmosphère un cran au-dessus. Et c’est oublier que depuis bien longtemps le thème autour du huit clos a été exploré haut la main. Citons parmi de nombreux films 100 Feets (Eric Red, 2008) ou l’excellent The Fermat Room (Luis Piedrahita, Rodrigo Sopena, 2007).

Par ailleurs, le jeu des acteurs semble aux couleurs du film : acceptable, sans plus. Peu connus, sauf peut-être Alice (Sex and The City 2 ; The Raven), ils s’exécutent au mieux mais avec peu d’éclat. On a le droit ainsi à la panoplie simpliste des états d’âmes : culpabilité, regrets et des tensions bien faibles entre eux. Pire, ils sont noyés dans des dialogues répétitifs et d’une pauvreté abyssale: « Mais pourquoi nous? », « Qu’est-ce qu’on va faire ? », et mieux encore «  Je n’aurai pas dû utiliser ma carte bancaire !… »

Résumé

 ATM ne terrifiera que les moins de dix ans et appartient à ces films qu’on oublie vite. Difficile de le recommander. Dommage, car le scénario est bon: ce n’est que sur les dernières minutes que se dévoile la logique implacable tant cachée. Ce qui laisse largement le temps pour commander une pizza pour une soirée DVD…

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=hlWdxsP4-iE[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici