17 filles

0
84
Image du film 17 filles avec Louise Grinberg, Juliette Darche, Roxane Duran sexy

L'affiche du film 17 filles avec Louise Grinberg, Juliette Darche, Roxane Duran

France : 2011
Titre original : 17 filles
Réalisateur : de
Scénario :
Acteurs : , ,
Distribution : Diaphana Distribution
Durée : 1h27
Genre : Comédie dramatique
Date de sortie : 14 décembre 2011

Globale : [rating:3.5][five-star-rating]

17 filles est le premier long métrage des deux sœurs réalisatrices Murielle et . Avec audace, elle quitte le registre du court métrage et du documentaire qui était le leur et nous propose un film bouleversant et profond sur les mystères de l’adolescence et sur la rébellion et l’envie de changer le monde qui l’accompagne.

Synopsis : Dans une petite ville au bord de l’océan, dix-sept adolescentes d’un même lycée prennent ensemble une décision inattendue et incompréhensible aux yeux des garçons et des adultes : elles décident de tomber enceintes en même temps. Ce film est inspiré d’un fait divers survenu en 2008.

Photo du film 17 filles avec Louise Grinberg, Juliette Darche, Roxane Duran sexy

Une diversion de fait divers

On nous a assez fait comprendre que 17 filles était inspiré d’un fait divers, ce qui est intéressant c’est que les deux réalisatrices sont parvenues à capter uniquement la dimension « pacte militant » du fait divers, qu’elles ont ensuite mise en valeur et sublimée dans leur film. On est alors très loin du coté glauque que peuvent avoir les fait divers que l’on voit à la télévision.

L’adolescence : l’énergie rebelle

Quand elle apprend qu’elle est enceinte, Camille, la leader d’un groupe d’amies très soudées, est désemparé mais très vite va voir dans cet accident de soirée une façon de changer de vie. Toutes ses amies la suivent dans cette quête de liberté. Camille apparaît alors comme une héroïne.

Il y a deux choses qui donnent leurs forces au film : l’énergie sans faille de ces jeunes adolescentes, avec l’utopie, la rébellion et l’insouciance qui vont avec, et l’aspect « tribu ». La qualité de la réalisation du film montre bien qu’on ne peut rien faire contre la décision commune des futurs mamans, surtout quand elle forment un groupe, elles sont alors inattaquables.

On reconnaît un peu l’esprit Virgin Suicides avec le thème du mal être adolescent en quête de changement mais à l’inverse de Copola et du romantisme macabre qui plane sur son film, les réalisatrices de 17 filles mettent en scènes des jeunes filles pleines d’espoir et de rêves d’évasion.

Image du film 17 filles avec Louise Grinberg, Juliette Darche, Roxane Duran sexy

Changer leur destin à tout prix

Devenir mère à 17 ans, c’est bien sur très jeune surtout quand on en est encore à l’âge des bagues dentaires et des premiers flirts. Cela dit, elles semblent ne voir dans le fait de devenir mère aucun sacrifice ou difficultés. Pour elles, faire un enfant toute ensemble, c’est s’opposer à leurs parents, s’affirmer et prendre leurs indépendances mais surtout donner un grand coup de pied dans un destin tout tracé. Alors, comme seule bouée de sauvetage, elles font un enfant.

Etonnant mais puissant car à l’adolescence ont dispose de son corps, et elles vont s’en servir comme d’une arme. On les verra alors prévoir d’élever leurs futurs enfants toute ensemble, faisant partie d’une sorte de communauté hippie où plus aucun parent ne viendrait faire irruption.

On dit que l’union fait la force, cette expression prend tout son sens ici, les jeunes filles croient vraiment pouvoir changer la donne, peu à peu l’espoir les envahi et dissimule les peurs : ensemble elle vont se crée une nouvelle famille et être heureuse.

Image du film 17 filles avec Louise Grinberg, Juliette Darche, Roxane Duran sexy

Un mystère jamais dévoilé

La raison de cet acte militant n’est jamais révélée dans le film. Les réalisatrices nous dévoilent par moment des bribes des discussions des jeunes filles quand elles parlent entre elles de leur rébellion contre la vie qui les attend.

En effet, elles habitent Lorient, ville maritime détruite quasi-totalement par les bombardements de la Deuxième Guerre Mondiale, puis soumise à l’architecture triste des villes reconstruites à l’aube des années 50, bref une ville touché par la crise qui leur donne peu de perspective d’avenir.

A la fin du film dans la salle, un groupe de filles de 17/18 ans semblaient autant perturbées et songeuses qu’un couple d’octogénaires, j’ai trouvé cela très touchant que le message du film traversent les générations pour aller toucher chez chacun la partie de nous qui rêve d’autre chose.

Résumé

Très belle réussite pour les deux sœurs réalisatrices, leur premier film est un hymne à la liberté où faire enfant à 17 ans devient paradoxalement la plus grande des délivrances et la clé d’un avenir plein d’espoir.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=fYKPjXaDJvQ[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici