wildwins office 2016 key Office 2016 Product Key Office Professional Plus 2016 Key validkeyshop cheap-windows-10-product-key
DVD — 09 septembre 2015
Test DVD : Louise

Louise DVD 2France : 2014
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : ,
Acteurs :  , Charlotte Sohm,
Éditeur : 
Durée : 1h25
Genre : Drame poétique
Date de sortie cinéma : 18 mars 2015
Date de sortie DVD : 1 septembre 2015

 

 

Une jeune femme, 20/25 ans, regard arrogant ainsi apparaît-elle sur une photo dans le film. Nous savons qu’elle porte le même prénom que Louise Michel. Mais qui est-elle ? Qu’est-ce qui la relie à Madeleine ? Quel lien ? Amical ? Familial ? Est-elle morte ? Ou est-elle encore en vie ? Madeleine lui parle, l’attend, la voit, la cherche et l’espère… Et si ce n’était que l’illusion d’un esprit qui lentement, inexorablement vacille et que Madeleine cache ?

Louise 10

Le film

[3.5/5]

Quand deux femmes sont amenées à se côtoyer alors qu’elles appartiennent à deux générations très éloignées et qu’elles ont chacune un mystère dans leur existence, que va-t-il se passer ? Madeleine Boitelle a 80 ans bien sonnés, sa peau ridée fait penser à celle d’une vieille indienne Navajo, elle fume comme un pompier et elle a trouvé un moyen de rencontrer des jeunes femmes : chercher une dame de compagnie. Et voici qu’on lui présente Charlotte : 30 ans, en situation économique précaire, n’a reçu aucune formation concernant ce travail et ne l’a jamais pratiqué. Lorsque Madeleine décide de prendre Charlotte à l’essai, une lutte de pouvoir va s’amorcer. Madeleine tient à son autonomie et aime plus que tout jouer à être odieuse. Ou peut-être l’est-elle vraiment, au moins un petit peu. Personnage contradictoire, cette Madeleine : ce n’est pas la générosité qui l’étouffe et, pourtant, elle participe à des manifestations du Front de Gauche et voue un culte immodérée à Louise Michel, la « vierge rouge » de la Commune de Paris. Charlotte, elle, est un personnage complexe, le plus souvent rêveur et parfois très autoritaire. Petite curiosité la concernant, elle est anosmique : lorsque ses vêtements dégagent une odeur peu sympathique, elle est incapable de s’en rendre compte !

Louise 9

Se revendiquant du cinéma anarcho-poétique de René Clair ou de Jacques Rozier, le réalisateur et comédien Jean-François Gallotte (, c’est lui !) apporte au spectateur, avec Louise, une fraîcheur, une spontanéité et une poésie qui se font rares dans le cinéma français contemporain. L’utilisation que fait le réalisateur des très beaux dessins de sa fille Charlotte Sohm n’est pas pour rien dans cette bouffée de poésie et de rêverie qui fait la réussite du film, surtout lorsque ces dessins sont animés grâce au travail d’Aurélie Martin. Louise, toutefois, n’est pas qu’un film poétique, loin de là. Jean-François Gallotte, à chaque fois en quelques touches, a su très bien pointer les problèmes rencontrés par des personnes âgées et ceux rencontrés par de jeunes adultes. Pour Madeleine, c’est la peur d’Alzheimer, le désir affirmé de mourir dans la dignité et, en tant que femme, le fait que les hommes de son âge, ou bien sont vraiment vieux, ou bien, s’ils sont toujours en forme, sont plutôt à la recherche de « jeunesse ». Pour Charlotte, ce sont les difficultés économique, trouver un travail, trouver un logement. Responsable de la photographie et de la lumière en collaboration avec , Aurélie Martin a rendu une copie parfaite en magnifiant d’un bout à l’autre du film les plans presque toujours fixes choisis avec le réalisateur, en particulier ceux concernant les visages en gros plan des personnages. Par contre, que ce soit au niveau de la réalisation et du scénario, écrit par Ireine Sohm, l’épouse du réalisateur, avec la collaboration de sa fille Charlotte et d’Aurélie Martin, on aurait aimé qu’un peu plus d’aspérités viennent contrarier le caractère parfois trop lisse du film et que les mystères des deux femmes soient un peu plus explicités.

Louise 4

 

Le DVD

[4.5/5]

Tout est particulièrement réussi dans ce DVD, produit par la coopérative Les Mutins de Pangée. Le boitier est magnifique, reprenant joliment des dessins de Charlotte Sohm et offrant trois cartes postales illustrées par des images tirées du film. Les compléments sont nombreux et tous intéressants. Tout d’abord, une interview du réalisateur, d’une durée de 8 minutes, qui nous apprend, entre autre, qu’il y a eu 2 mois de répétition avant le tournage et que celui-ci eut lieu dans l’appartement de Claudine Baschet. Suit une interview de cette dernière menée par Sandrine Rouxel, une interview qui permet à la comédienne d’évoquer ses ressemblances et ses différences avec Madeleine, le personnage qu’elle interprète. L’interview de Charlotte Sohm est plus courte : 4 minutes, lui permettant quand même de mettre en balance sa carrière de comédienne et son goût pour le dessin. On trouve aussi le clip de la chanson « Different Life » interprétée par le groupe belge chanson entendue à deux reprises dans le film. Viennent enfin deux court-métrages réalisés par Ireine Sohm : La leçon du jour  (1999 – 10 minutes) et La galette du roi (2001 – 19 minutes) dans lesquels on retrouve Jean-Francois Gallotte et Charlotte Sohm dans les rôles principaux.

Le transfert de Louise sur DVD a été particulièrement soigné : lumière et couleurs magnifiques, très beau piqué. Le film est audible en Dolby 5.1 et on peut se payer le luxe d’avoir un sous-titrage en anglais. Un sous-titrage qui peut s’avérer utile : à deux reprises, ce sous-titrage m’a permis de comprendre une partie de dialogue peu compréhensible à l’oreille. Mesdames et messieurs les comédien(ne)s français(es), s’il vous plait, faites un effort pour mieux articuler !

Le DVD de Louise est en vente, entre autre,  sur le site  Les Mutins de Pangée.

Louise 3

Articles semblables

Partage

Auteur

Jean-Jacques

Cet article a été rédigé par Jean-Jacques Corrio, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles