Comédie Critiques de films — 10 janvier 2011
Les Emotifs anonymes

Les Emotifs anonymes, Benoit Poelvoorde, Isabelle Carré

Franco – Belge : 2010
Titre original : Les Emotifs anonymes
Réalisateur :
Scénario : Philippe Blasband
Acteurs : , ,
Production : StudioCanal
Durée : 1h20
Genre : Comédie sentimentale
Date de sortie : 22 décembre 2010

Réalisation : [rating:2.5]
Scénario :      [rating:2.0]
Acteurs :       [rating:4.0]
Musique :     [rating:2.5]
Globale :       [rating:2.5]

Les Emotifs anonymes est une comédie sentimentale sortie en décembre 2010 au cinéma. Le film est réalisé par Jean-Pierre Améris à qui l’on doit Mauvaises fréquentations et Je m’appelle Elisabeth. Pour l’accompagner, on retrouve la talentueuse Isabelle Carré et l’incroyable Benoît Poelvoorde qui tourne depuis plusieurs années à un rythme endiablé.

Synopsis : Jean-René, patron d’une fabrique de chocolat, et Angélique, chocolatière de talent, sont deux grands émotifs. C’est leur passion commune pour le chocolat qui les rapproche. Ils tombent amoureux l’un de l’autre sans oser se l’avouer. Hélas, leur timidité maladive tend à les éloigner. Mais ils surmonteront leur manque de confiance en eux, au risque de dévoiler leurs sentiments. (Allociné)

Les Emotifs anonymes, Isabelle Carré

Les Emotifs anonymes est certes une comédie, mais le thème développé est très sérieux et a le mérite d’être inédit au cinéma. En effet, le dernier film de Jean-Pierre Améris traite de la phobie sociale. Et sous ces airs légers on entre dans la peau de personnages communs souffrant d’un malaise dont on parle peu. Et un peu comme son thème, Les Emotifs anonymes se veut sans prétention, une comédie modeste qui nous embarque dans l’univers du chocolat et dans une belgique sans âge qui semble à la croisée du Petit Nicolas et d’Amélie Poulain.

Jouant sur un faux rythme durant tout le film, Jean-Pierre Améris semble essayer de mélanger les genres et de jouer la carte de l’originalité. Un thème de société pas forcement drôle, mélangé à des scènes comiques et avec une pointe de musique. Tous ceci peut paraître prometteur mais pèche malheureusement par son manque d’homogénéité. Malgré toute la bonne volonté du monde, le spectateur ne sait pas sur quel pied danser et certains passages frôlent le ridicule.

Les emotifs anonymes, Benoit Poelvoorde, Isabelle Carré

L’ensemble reste très correct et ce, grâce au duo Isabelle Carré – Benoit Poelvoorde qui crève l’écran. Isabelle Carré est surprenante dans le rôle d’Angélique une femme hypersensible qui nous émeut et nous enchante grâce à une fragilité superbement retranscrite par l’actrice. Benoit Poelvoorde lui donne la réplique avec style. Une fois de plus, l’acteur prouve qu’il est un très grand acteur doté d’un jeu immense. Comme toujours, il déploie une énergie et oscille tout au long du film entre humour et desespoir. Très touchant, le duo transpire la complicité et nous amuse au fil des scènes très cocasses.

Résumé :

Les Émotifs anonymes est une comédie sucrée, on la regarde comme on déguste un chocolat avec croquant et fondant. On regrettera le manque d’homogénéité de l’ensemble qui heureusement est comblé par la magie du duo Poelvoorde/Carré tout simplement excellent.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=hru2ojH_j3Q[/youtube]

Regarder Les Émotifs anonymes en streaming sur Megavideo

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Julien

Cet article a été rédigé par Julien Mathon, fondateur et rédacteur du site Critique Film. Lire tous ses articles