Critique : Gremlins

0
2133
Gremlins de Joe Dante 1984 photos du film

Gremlins de Joe Dante avec Zach GalliganGremlins

USA : 1984
Titre original : Gremlins
Réalisateur : Joe Dante
Scénario : Chris Columbus
Acteurs : Zach Galligan, Phoebe Cates
Distribution : Warner Bros
Durée : 1h46
Genre : Comédie, Fantastique, Horreur
Date de sortie : 5 décembre 1984

4/5

Gremlins fait partie de ces films dont le genre est difficile à définir car son réalisateur a le talent de jouer avec différents genres ainsi que les codes de ses derniers. Grace à cela, chaque spectateur voit en ce film ce en quoi il ou elle est plus sensible.

Synopsis : C’est pendant les fêtes de Noël qu’un inventeur doux-dingue achète un Mogwai alors qu’il tente de vendre de ses inventions au patron d’un bazaar de Chinatown. De retour chez lui, il offre Gizmo, le Mogwai, à Billy son fils. Mais il y a des règles à respecter pour qui veut avoir un mogwai, hélas ce ne sera pas le cas et Gizmo va engendrer une armée de Gremlins. Ces derniers ne vont pas tarder à s’attaquer à la ville et sa population; heureusement, Billy et Gizmo veillent.

Gremlins de Joe Dante 1984 photos du film

Analyse: Pour toute personne née au début des années 80, Gremlins représentent la quintessence du film d’aventure pour enfants tout comme le sont Les Goonies ou bien les films S.O.S. Fantômes. De plus, Joe Dante est un excellent faiseur de films et conteur d’histoires; le spectateur ressent cela en visionnant Gremlins.

Ce magnifique film d’aventure qui n’exclut pas l’enfant est un film intelligent car tout d’abord, son histoire est très bien écrite. De plus, bien avant Les Simpson le film prend un malin plaisir à détruire le rève américan. Il est vrai que le film va se terminer dans un centre commerciale, l’un des symboles des USA au même titre que la Statue de la Liberté ou les Collines de Hollywood. Gizmo au sein de ce temple de la consommation apprendra à conduire la voiture de Barbie (fiancée idéale de l’Amérique) pendant que Billy et un gremlins mettent à sac le centre commerciale. Il est aussi intéressant de noter que Billy travaille au guichet d’une banque. Il y est d’ailleurs un bien piètre employé. En s’identifiant au héros, le spectateur ne pourrait être plus loin du symbole de réussite américain, le soutien familliale qui gravit l’échelle sociale.

De plus, rarement l’esprit de Noël n’a été autant malmené. Le père de la petite amie du héros meurt la nuit de Noël et voulant imiter le Père Noël qui délivre les cadeaux en passant par la cheminée. L’un des gremlins se cache même dans le sapin de Noël familliale pour tuer la mère du Billy le héros. Ensuite, l’un des détournements du rêve américain les plus drôles dans le film est la scène du cinéma. En effet, Les gremlins vont au cinéma de la ville afin de regarder un film.

Là, le film s’attaque à la fois au divertissement numéro un aux USA et aux enfants. Dans cette scène, les gremlins représentent nos « chères têtes blondes » mais pas les enfants idéals, pas le futur de cette grande Amérique. Les gremlins sont des punks sans foi ni loi qui prennent du bon temps devant un dessin animé de Walt Disney ! Comment ne pas se demander quel est le moyen que les Américains ont trouvé pour avoir des enfants. Gremlins décrit une société puritaine conservatrice dans laquelle la libido et la sexualité sont presque totalement exclues. En effet, Billy aime bien Kate. Il finira par lui proposer de sortir ensemble un soir ; Billy est un parfait gentleman. Par contre, les gremlins, notamment le chef de la bande, ont une libido bien présente. On peut même leur soupçonner une sexualité. Le gremlins à la crête blanche a une petite amie gremlins attitrée et cette dernière s’habille de manière provocante et aime particulièrement le rouge à lèvre très voyant.

Oui, Gremlins est un film subversif et très jouissif. Joe Dante est reconnu comme étant un réalisateur lui même subversif. Là où le bas blesse, c’est que le film a un défaut: le rôle de la femme. Un jeune spectateur ne fera pas attention au rôle de cette dernière mais une personne plus agée ne peut passer à côté de cela.

Gremlins de Joe Dante 1984 photos du film

Ainsi, Kate l’amie du héros si on se base sur les personnages du conte littéraire est une princesse que le héros doit sauver. Billy devra bien sûr protéger la jeune femme. Si l’on ne calque pas le personnage de Kate sur le modèle féminin dans le conte, on note que le rôle de la jeune femme est d’accompagner le héros dans sa quête.

Maintenant, le rôle de la mère de Billy est très significatif. Elle passe la majorité du film dans la cuisine (cela rappelle très fortement le rôle de la femme dans les années 50). Pour la mère de Billy, la cuisine est un milieu sécurisant. Etrangement, cette dernière se fait attaquer par des gremlins dans la cuisine mais elle arrive très facilement à se défaire de ses assaillants avec l’aide d’un mixer ou dans un micro-onde ! Pourtant, lorsque la mère de Billy se fait attaquer dans le salon par un gremlins, elle n’en sortira vivante que grâce à l’arrivée de son fils Billy qui à l’aide d’une épée (le héros dans le conte est un chevalier valeureux dont le courage n’as pas de limite).

Résumé

Pour conclure, il faut bien sûr que l’on voit Gremlins car ce film est un formidable film. Peu importe l’age des spectateur la magie opère à chaque fois. Il est important que les plus jeunes aient Gizmo, un héros à leur taille. La misogynie qu’affiche le film ne doit pas nous faire bouder ce classique des années 80. On peut aussi de demander si le rôle de la femme dans le film n’est pas un moyen pour Joe Dante de nous faire réfléchir sur le rôle de la femme dans notre société et ceci ne serait il pas l’idée la plus subversive du film?

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=mpA6UifhHtE[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici