Critique : Strictly Criminal

0
630

160491.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxStrictly Criminal 

Etats-Unis, 2015
Titre original : Black Mass
Réalisateur : Scott Cooper
Scénario : Mark Mallouk, Jez Butterworth, Dick Lehr
Acteurs : Johnny Depp, Joel Edgerton, Benedict Cumberbatch
Distribution : Warner Bros. France
Durée : 2h30
Genre : Policier , Thriller
Date de sortie : 25 novembre 2015

Note : 3/5

Strictly criminal est le nouveau film de Scott Cooper, le réalisateur de Crazy Heart et des Brasiers de la colère dans lequel il retrace la vie de James «Whitey» Bulger, mafieux influent de Boston dans les années 70, interprété par Johnny Depp. Un triangle va se mettre en place entre son personnage, son frère politicien interprété par Benedict Cumberbatch et John Connelly un agent du FBI, ami d’enfance des frères Bulger, interprété par Joel Edgerton.

Synopsis : Le quartier de South Boston dans les années 70. L’agent du FBI John Connolly convainc le caïd irlandais James « Whitey » Bulger de collaborer avec l’agence fédérale afin d’éliminer un ennemi commun : la mafia italienne. Le film retrace l’histoire vraie de cette alliance contre nature qui a dégénéré et permis à Whitey d’échapper à la justice, de consolider son pouvoir et de s’imposer comme l’un des malfrats les plus redoutables de Boston et les plus puissants des États-Unis.

216256.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Un triangle d’amitié

Strictly criminal est un long métrage efficace à défaut d’être original, quelque part entre La French et Les Affranchis, Scott Cooper s’inspirant du cinéma de Martin Scorsese, avec des brigands, des politiciens véreux, des flics corrompus, tous dangereux mais tantôt sympathiques tantôt terriblement détestables. Le réalisateur se repose sur les trois protagonistes précédemment présentés, leurs relations, leurs amitiés fondées sur un passé commun, une enfance placée sous le signe de la loyauté. Malgré leurs activités complètement opposées ces individus vont former un joli trio gagnant. Durant des années, l’agent du FBI va couvrir Whitey en échange d’informations plus ou moins utiles sur d’autres parrains du crime. Le long métrage se concentre en réalité davantage plus sur le personnage de Joel Edgerton que sur la vie de Whitey. Johnny Depp n’est donc pas aussi présent qu’escompté et est même souvent effacé par les tribulations de cet agent du FBI, véritable personnage principal du film. Transformé pour les besoins du personnage, affublé de lentilles d’un bleu transcendant, Johnny Depp interprète son rôle avec qualité et facilité sans pour autant parvenir à être mémorable. L’acteur est a l’image du film, professionnel mais très académique. Le réalisateur ne permet en rien au spectateur d’avoir de l’empathie pour ce personnage. Sa vie familiale et la perte de son fils sont trop rapidement laissées de côté au profit de l’observation des magouilles classiques du genre.

025352.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Un film classieux mais classique

Porté par une photographie plutôt belle, Strictly criminal n’est pourtant pas révolutionnaire. La mise en scène efficace permet quelques embardés assez jouissives, quelques actes de violences sanglants mais ne se démarque jamais vraiment d’autres œuvres du genre. Le montage classique permet de trouver le rythme juste pour le film mais malheureusement ce film noir aurait pu être raccourci de vingt bonnes minutes. Trop long, il ne passionne jamais vraiment même s’il est possible de continuer à l’apprécier grâce au sujet intéressant, à la réalisation «classieuse». Reste que l’histoire présentée révèle quelques belles surprises, notamment sur la vie du gangster ou le manque de morale, d’éthique et de dévouement professionnel de certains agents du FBI. Le spectateur assiste également aux techniques illégales de l’agence de renseignement pour parvenir à ses fins. Le film ne se laisse pas piéger par un final en apothéose qui n’aurait pu être que décevant, se contentant d’offrir une fin calme, dans la retenue et ainsi pleine de véracité. Le sens de la loyauté et de la morale sont remis en question dans une interrogation pertinente. Faut-il toujours rester loyal envers ses amis, sa famille, son passé même si cela doit être à l’encontre de la loi ? Chaque personnage possède sa propre vision de ce questionnement. Il est intéressant d’observer comment chaque protagoniste a sa propre approche de ce sujet, comment il évolue avec ses proches, comment il juge les fautes des autres sans se pencher sur les siennes.

Conclusion

Strictly criminal se résume donc à être un film classique et efficace, à défaut d’être original et de surprendre. Il permet cependant de voir Johnny Depp dans un autre contexte qu’à son habitude, relevant ce défi avec une relative habilité, même sans être transcendant. En résumé, un film de gangster commun sans être détestable.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=e_iTeNxCUcA[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici