Test DVD : Swim, little fish, swim

0
171

Swim, little fish, swim


 
États-Unis : 2013
Titre original : Swim, little fish, swim
Réalisateur : ,
Scénario : Paul Harris Boardman & Scott Derrickson d’après Mara Leveritt
Acteurs : Lola Bessis, Dustin Guy Defa, Brooke Bloom, Anne Consigny
Éditeur : Jour2fête
Durée : 1h35
Genre : Comédie dramatique
Date de sortie cinéma : 4 juin 2014
Date de sortie DVD : 4 novembre 2014

 

 

Synopsis : Dans son petit appartement new-yorkais où il vit avec sa femme, Leeward, musicien talentueux et atypique, compose des morceaux à l’aide de jouets de sa fille de trois ans, Rainbow. Lilas, jeune vidéaste, traîne sa valise de squats d’artistes underground en galeries branchées, en espérant percer dans le milieu fermé de l’art contemporain. Leur rencontre pourrait bien les pousser à enfin accomplir leurs rêves…

 

maxresdefault

 

Le film

[3,5/5]

Naviguant à vue –et dans la bonne humeur– entre les milieux bohème anti-mondialisation et les galeries d’Art moderne, Swim, little fish, swim balade ses personnages pétris de bonnes intentions et/ou artistes incompris entre deux avions et/ou problèmes de visa, tout en s’amusant de leurs problèmes existentiels et/ou d’incompréhension liés à la barrière de la langue. Si le film de Ruben Amar et Lola Bessis porte ainsi tous les stigmates du néo-indé New-Yorkais dont Julie Delpy s’est faite la fière représentante depuis quelques années, cela n’empêche pas le film de demeurer une attachante petite comédie de mœurs. Traitant sans dramatiser outre mesure d’incommunicabilité tout en n’arrêtant jamais une seconde de parler (ce qui est déjà un amusant paradoxe), Swim, little fish, swim nous permettra de passer un petit moment pas désagréable, un peu arty, un peu bobo, un peu girly. Dépaysant, et pas foncièrement antipathique.

.

 

SwimLittleFishSwim_02

 

Le DVD

[4/5]

Le DVD édité par Jour2Fête rend justice à ce joli petit film, aussi confidentiel soit-il. La définition de l’image ne pose aucun problème, même si on déplore une légère granulation sur les scènes en basse lumière. Côté son, l’éditeur nous propose uniquement la version originale en Dolby Digital Stéréo, avec des sous-titres ne posant pas le moindre problème. Rayon suppléments, outre la traditionnelle bande-annonce, nous avons droit à un très enthousiasmant mini-concert de The Toys and Tiny Instruments, ayant pris lieu et place à la fin de l’avant-première parisienne du film. Treize minutes de bonne humeur.

 

swimlittlefish

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici