Blu-ray, DVD, livres DVD — 15 janvier 2020
Test DVD : Samson

 
États-Unis, Afrique du Sud : 2018
Titre original : –
Réalisation : ,
Scénario : , Zach Smith
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h46
Genre : Aventures
Date de sortie DVD : 8 novembre 2019

 

Samson, un jeune hébreu doté d’une force surnaturelle, doit répondre à l’appel de Dieu pour sortir son peuple de l’esclavage. Après avoir perdu l’amour de sa vie, par la faute d’un cruel prince philistin, Samson va entrer en guerre avec l’armée philistine. Il est prêt à tout sacrifier pour venger son amour, son peuple mais aussi son Dieu…

 

© 2019 SAJE Distribution

 

Le film

[3/5]

Entertainment est une société de production cinématographique, spécialisée dans les films liés au christianisme évangélique. Créée il y a une quinzaine d’années aux États-Unis, Pure Flix génère plusieurs dizaines de millions de dollars de bénéfices par an ; les films produits et distribués par Pure Flix depuis 2014 ont ainsi rapporté plus de 195 millions de dollars au box-office mondial. Le plus gros succès de Pure Flix dans les salles américaines est Dieu n’est pas mort (2014), qui a cumulé à lui-seul plus de 60 millions de dollars de recettes. La société dispose également de sa propre plate-forme de streaming, comparable à Netflix, mais ne proposant que des films familiaux ou ayant rapport avec la foi.

Sorti début 2018 aux U.S.A, Samson marquait un véritable tournant dans l’existence de cette modeste boite de production, dans le sens où il s’agissait de son premier « blockbuster » : malgré un budget que l’on devine aisément assez limité, Pure Flix jouait en effet la carte du récit d’aventures au souffle épique, du grand spectacle en costumes, tout en suivant, bien sûr, un des épisodes les plus célèbres de l’Ancien Testament. Réalisé par Bruce Macdonald, le film recycle visuellement énormément de ce qu’a apporté Ridley Scott au genre au début des années 2000 avec Gladiator et Kingdom of heaven, allant même jusqu’à nous ressortir de bons vieux plans sur des champs de blé remués par le vent. La photographie du film, signée Trevor Michael Brown et Brian Shanley, est d’ailleurs assez superbe, et en constitue sans doute le plus gros point fort. Elle contribue à donner à Samson une excellente facture visuelle, qui a le mérite de rattraper un peu certains aspects plus faibles du métrage, tel que ce recours fréquent aux perruques et aux fausses barbes assez grotesques. Bien sûr, budget oblige, on n’atteindra jamais réellement le souffle épique recherché, mais dans l’ensemble, le film se tient plutôt correctement, et s’en tire globalement avec les honneurs, d’autant qu’il s’avère bien rythmé et ne provoque jamais l’ennui.

Et qu’en est-il côté casting ? Hé bien on a droit à Taylor James en Samson, dans le rôle de sa fiancée Taren, dans la peau de Dalila : pour la plupart, les acteurs sont donc de parfaits inconnus, puisqu’ils n’avaient jusqu’ici tenu que quelques rôles aux limites de la figuration dans des films ou des séries TV. En revanche, les seconds-rôles bénéficient de noms un poil plus célèbres : l’increvable Billy Zane, habitué des films à petit budget, le regretté , (Jasper dans Twilight) ou encore Lindsay Wagner alias Super Jaimie complètent donc la distribution avec un peu plus de prestige.

Cela dit, invariablement ou presque, les films produits et distribués par Pure Flix subissent les foudres de la critique aux États-Unis, comme s’ils étaient systématiquement soupçonnés d’effectuer un travail sous-marin de « propagande » destiné à attirer de nouveaux adeptes vers le Christianisme. Bon, on ne va pas se voiler la face, il y a une part de vérité là-dedans, et le court making of proposé en bonus de cette édition en est une preuve indiscutable. Cela dit, contrairement à d’autres films produits par Pure Flix que l’on pourra qualifier de très « affirmés » idéologiquement (tel que le film Unplanned sorti en 2019, qui mettait clairement en avant sa position anti-avortement et a été victime, malgré son succès public, d’un bad buzz l’ayant paradoxalement plutôt mis en lumière), il serait en revanche une erreur de taxer Samson de prosélytisme, dans le sens où le film est une adaptation d’un épisode de la Bible comme il y en a eu énormément avant lui, ni plus ni moins. On ne peut finalement au contraire que se réjouir que Pure Flix lâche un peu les films « à thèse » pour réellement tenter de voir plus grand en se lançant dans les épopées bibliques. Néanmoins, il n’est pas certain que la boite de production américaine réitère l’expérience : en ne parvenant même pas à atteindre les cinq millions de dollars de recettes aux États-Unis sur un circuit de 1249 salles, Samson s’est payé un bide assez monumental lors de sa sortie américaine. Cela dit, Pure Flix avait déjà pris soin de vendre le film à l’international avant la sortie du film aux U.S.A, ce qui devrait limiter les pots cassés…

 

© 2019 SAJE Distribution

 

Le DVD

[4/5]

Comme c’était malheureusement à prévoir au regard des chiffres réalisés par le film aux États-Unis, Samson ne passera donc logiquement ni par la case ciné, ni par la case Blu-ray pour sa sortie en France, et débarque aujourd’hui uniquement en DVD sous les couleurs de SAJE Distribution. On ne s’en plaindra pas trop, étant donné que le DVD proposé par l’éditeur français s’avère en tous points excellent : le film est proposé au format Scope respecté, et la définition est exemplaire, sans le moindre problème de compression ou autre pétouille technique. Côté son, VF et VO sont naturellement proposées en Dolby Digital 5.1, et bénéficient de mixages dynamiques et très immersifs, ce qui sera particulièrement remarquable durant les séquences d’action. On notera également la présence d’un mixage stéréo en Dolby Digital 2.0 dans les deux langues, anecdotique mais probablement plus clair si vous ne bénéficiez pas de Home Cinema et visionnez le DVD le plus simplement du monde sur votre téléviseur. On ne peut cependant s’empêcher de souligner à quel point le film s’appréciera forcément mieux en VO, la version française s’avérant faiblarde et monocorde. Étant donné qu’on y reconnaît les voix d’acteurs tels que Michael Rudy Cermeno, Sylvie Santelli ou Caroline Lemaire, on suppose que la VF a été réalisée en Espagne par une boite de type AudioProjects ou New Connection. Très prisées des éditeurs français en ce qui concerne les « Direct To Vidéo » et le cinéma de genre en général (du film d’horreur aux productions classées X), ces petites boites de doublage peu chères basées en Espagne fournissent au final des versions françaises un peu trop froides et uniformisées… Mais soyons bien clairs : cela ne remet en rien en question l’excellent boulot technique livré par SAJE Distribution sur cette édition DVD de Samson.

Du côté de la section suppléments, on trouvera tout d’abord un making of (4 minutes) au cœur duquel les acteurs et la productrice Brittany Yost reviendront sur l’influence de Dieu dans leur vie professionnelle et sur l’importance de la foi dans un projet tel que Samson. On continuera avec le clip de « Home » (3 minutes), la chanson du générique de fin, et on terminera enfin avec une série de bandes-annonces de films édités par SAJE Distribution : celle de Samson bien sûr, en VF ou VOST, mais également celles de cinq autres films : La voix du pardon (I can only imagine, 2018), Interview avec Dieu (An interview with God, 2018), Dieu n’est pas mort 3 (God’s not dead : A light in darkness, 2018), Forgiven (The forgiven, 2017) et enfin Popieluszko (2009).

 

© 2019 SAJE Distribution

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *