Test DVD : My life directed by Nicolas Winding Refn

3
199

 
 
États-Unis : 2014
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario :
Éditeur : Wild Side Vidéo
Durée : 56 min.
Genre : Documentaire
Date de sortie DVD : 27 avril 2016

 

 

a été réalisé par son épouse, . Comment concilier sa carrière d’artiste avec sa vie de père de famille ? C’est la question centrale de ce document très intime. Liv a suivi Nicolas de la pré-production du film « », au cours de laquelle il a amené sa famille avec lui pendant 6 mois à Bangkok, jusqu’à la présentation du film au Festival de Cannes. De son rapport très spécial avec Alejandro Jodorowsky à son amitié très forte avec , ce film nous plonge au coeur du processus créatif et de la vie privée du réalisateur…

 

 

Le film

[4/5]

Document à la fois très intime et profondément orienté vers l’Art (avec un grand A), explorant les affres de la création (et du doute) autant que les concessions que tout un chacun est obligé de faire dans sa vie professionnelle et/ou privée, est un passionnant témoignage donnant à voir au spectateur un cinéaste incontournable à la fois au travail sur le plateau de et dans la chaleur cosy de son home sweet home thaïlandais.

Le spectateur y découvrira l’existence presque schizophrène d’un grand créateur, dont l’ouverture du film assène, de la bouche d’Alejandro Jodorowsky, qu’il est en train de tourner son film pour de mauvaises raisons, narcissiques, non plus pour l’Art mais pour obtenir la reconnaissance du métier et du public. Dans sa note d’intention, la réalisatrice souligne d’ailleurs le dualité qui habite le cinéaste danois : « Au travail, il est véritablement habité et conduit les équipes de ses films avec précision et clarté, sans faillir. Dans notre intimité, il devient vulnérable et se laisse aller à ses doutes et frustrations. »

Désireuse de garder (de trouver ?) sa place auprès de son génie de mari, la réalisatrice sait tout à l’a fois s’effacer comme prendre le taureau par les cornes quand il le faut. Observatrice faussement neutre, tantôt douce et presque soumise (le titre du film est d’ailleurs un aveu de soumission explicite, puisqu’elle laisse Refn diriger « sa » vie), tantôt plus vindicative, elle est presque malgré elle un personnage incontournable du film, ce qui, dans l’inconscient du spectateur, l’assimilera presque forcément aux choix artistiques faits, dans sa carrière à venir, par . Ce qui, mine de rien, tend à confirmer l’adage selon lequel « derrière chaque grand homme se cache une femme ».

 

 

Le DVD

[4/5]

Le DVD édité par Wild Side permettra donc aux curieux et autres amoureux du cinéma de Refn de découvrir dans des conditions tout à fait honorables : compte tenu du fait qu’il s’agit d’un film très court (moins d’une heure), et surtout d’un documentaire, une édition en définition standard semble tout à fait légitime. Le master est d’ailleurs assez irréprochable, avec des couleurs naturelles doublées d’une définition et d’un encodage solides. Côté son, seule la VO est proposée, avec des sous-titres français impeccables. De façon très étonnante, le docu est proposé au choix en Dolby Digital 2.0 ou en DTS 5.1, à la spatialisation discrète (pour ne pas dire anecdotique) mais bien réelle.

Dans la section suppléments, on trouvera presque naturellement une sélection de bande-annonces concernant la filmographie de .

 

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici