Test Blu-ray : Ricki and the Flash

1
661

Ricki and the Flash

 
États-Unis : 2015
Titre original : –
Réalisateur : Jonathan Demme
Scénario : Diablo Cody
Acteurs : Meryl Streep, Kevin Kline, Mamie Gummer
Éditeur : Sony Pictures Entertainment
Durée : 1h41
Genre : Comédie, Drame
Date de sortie cinéma : 2 septembre 2015
Date de sortie DVD/BR : 20 janvier 2016

 

 

Des années après avoir quitté sa famille pour devenir une rock star, Ricki revient vers ses enfants tandis que sa fille est en plein divorce…

 

 

Le film

[3,5/5]

Cachée derrière une poignée de films indépendants à gros budget depuis une dizaine d’années, la plume de Diablo Cody a à nouveau frappé l’année dernière avec Ricki and The Flash. Une fois de plus, Cody nous y propose un portrait de femme gentiment marginale au sein d’une société qui tend à la montrer du doigt, et comme d’habitude, le script de la jeune scénariste de 37 ans accouche d’un film globalement aussi inoffensif qu’honnêtement agréable à suivre.

Complètement construit autour de la personnalité de Meryl Streep, qui crève littéralement l’écran dans ce rôle de rockeuse sur le retour, Ricki and The Flash permet également à Jonathan Demme de retrouver un de ces personnages de femme forte qu’il apprécie tout particulièrement (Dangereuse sous tous rapports, Veuve mais pas trop, Le silence des agneaux, Rachel se marie…). Présente dans tous les plans, Meryl Streep s’offre donc ici un rôle sur mesure, et le talent de Jonathan Demme fait le reste, nous livrant une petite comédie charmante et sympathique, dont notre rédacteur Tobias Dunschen résumait les qualités en quelques mots simples et efficaces dans sa critique, rédigée à l’occasion de la sortie du film dans les salles obscures :

« Près de vingt fois nommée aux Oscars et couronnée à trois reprises de la récompense suprême du cinéma américain, Meryl Streep n’a plus rien à prouver. Elle profite par conséquent de son statut d’actrice intouchable pour se faire plaisir, avec modération, mais néanmoins assez souvent pour montrer à son public fidèle depuis un peu moins de quarante ans qu’elle n’a pas pris la grosse tête. La comédie est son terrain de prédilection pour ces exercices sans gravité, qui lui permettent en passant de se moquer gentiment de l’âge qui avance et qui s’avère en revanche très cruel pour toutes les comédiennes qui ne s’appellent pas Meryl Streep. »

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Le Blu-ray édité par Sony Pictures Entertainment envoie le bois niveau visuel : le master est sublime, le grain cinéma est superbement préservé, le piqué et le niveau de détail nous permettront d’admirer en profondeur la moindre ride de Meryl Streep. Tout juste émettra-t-on peut-être quelques réserves du côté de la gestion des couleurs, si vives lors du séjour du personnage de Ricki chez son ex-mari qu’elle donne presque une teinte orangée au teint des acteurs. Côté son, et comme d’hab avec l’éditeur, VF et VO sont toutes deux proposées en DTS-HD Master Audio 5.1, qui nous plongent littéralement au coeur du film : bon confort d’écoute, bon dynamisme, même si le film ne se prête pas à la démo technique, les séquences musicales en envoient littéralement plein les enceintes et dans tous les sens.

Rayon suppléments, on aura droit aux habituelles featurettes riches en informations dont Sony a le secret : un premier module reviendra sur l’écriture et la préparation du film : on découvrira ainsi que Jonathan Demme a quasiment reçu le projet « clés en mains ». Le second module reviendra sur Rick Springfield, vrai musicien livrant dans le film une prestation plutôt convaincante. Plus intéressant, une courte série de scènes coupées prolongera un peu le plaisir en rallongeant ou enrichissant certaines scènes existantes (le passage à la douane, les prises de tête entre Ricki et Greg…). Enfin, une galerie de photos fermera le bal.

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici