Test Blu-ray : Origine

0
603

Origine

 
Japon : 2006
Titre original : Gin-iro no kami no Agito
Réalisation : Keiichi Sugiyama
Scénario : Umanosuke Iiida, Naoko Kakimoto, Nana Shiina
Acteurs (VO) : Ryo Katsuji, Aoi Miyazaki, Kenichi Endo
Éditeur : @Anime
Durée : 1h36
Genre : Animation, Science-fiction
Date de sortie cinéma : 28 juin 2006
Date de sortie DVD/BR : 11 janvier 2017

 

 

Dans un futur lointain, la Nature est devenue hostile à l’homme. Les esprits de la forêt dominent la planète, alors que l’humanité tente de survivre, retranchée dans deux cités opposées. La première, Ragna, prône le retour de la Civilisation à l’inverse de la Cité Neutre, où les habitants vivent en harmonie avec la forêt. Un beau jour, un jeune garçon du nom d’Agito tombe par hasard sur un sarcophage protégeant une jeune fille plongée dans un sommeil artificiel : Toola. Elle se réveille alors dans ce monde radicalement différent provoquant ainsi une menace pour les forces au pouvoir…

 

 

Le film

[4/5]

Au fil des années et des films, le récit post-apocalyptique à tendance écologique est devenu une spécialité japonaise, comme s’il s’agissait là d’une façon détournée d’exorciser les fantômes d’Hiroshima et Nagasaki. Dans Origine, Keiichi Sugiyama et les créatifs de chez Gonzo imaginent donc que la Nature s’est rebellée contre l’espèce humaine, et a détruit toute trace de civilisation. Les ruines de ce monde sont désormais partagées entre deux camps : d’un côté les humains, industriels et bellicistes, et de l’autre la forêt, qui se défend comme elle le peut devant les agressions du camp adverse. Pile entre les deux, on trouve la « Cité Neutre », construite et gérée par des humains, qui tente d’arrondir les angles entre ces deux tendances à la destruction. Mais le réveil de Toola, jeune femme cryogénisée et originaire du « passé », risque de faire balancer la tendance, d’un côté ou de l’autre…

Respectueux de ses ainés, Origine déploie tout d’abord un patchwork d’idées visuelles et narratives empruntées à quelques grands classiques de l’animation japonaise : on pense en effet tout autant à Princesse Mononoke d’Hayao Miyazaki (la guerre contre la Nature toute puissante) qu’à Akira (la mutation corporelle suite à l’obtention d’un grand pouvoir) ou Steamboy de Katsuhiro Otomo (les spectaculaires machines steampunk). Mais le fait est que même à travers ces quelques références aux maitres du genre, Keiichi Sugiyama parvient à imprimer à Origine une esthétique et une identité propres : visuellement superbe, le film nous propose un véritable régal pour les yeux, aux effets numériques superbement intégrés et homogènes ; la narration file sans se poser de questions sur un rythme soutenu, et le résultat est, indéniablement, à la hauteur de nos espérances : un conte initiatique et écologique visuellement sublime et d’une belle efficacité narrative.

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Le Blu-ray du film édité par @Anime nous permet comme d’habitude de découvrir ou redécouvrir Origine, film d’animation japonais ayant fêté ses dix ans l’année dernière, dans les meilleures conditions possibles. L’image est de toute beauté, les couleurs éclatantes et le niveau de définition ainsi que le piqué ne baissent jamais, nous proposant un confort de visionnage vraiment optimal. Les scènes nocturnes ou en basse lumière ne souffrent d’aucune baisse de définition. Côté son, VF et VO japonaises nous arrivent encodées en DTS-HD Master Audio 5.1 et s’avèrent littéralement tonitruantes, et pleines d’emphase dans leurs effets acoustiques ; malgré sa spatialisation pour le moins efficace, la version française s’avère un peu moins fine et spectaculaire que son ainée, surtout au niveau du relief sonore.

Dans la section suppléments, l’éditeur nous propose de découvrir les bandes-annonces de quelques films du catalogue @Anime (Miss Hokusai, Patema et le monde inversé).

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici