Test Blu-ray : Les Rats attaquent

0
319

Les Rats attaquent

Canada, Hong Kong : 1982
Titre original : Deadly Eyes
Réalisation : Robert Clouse
Scénario : Charles H. Eglee
Acteurs : Sam Groom, Sara Botsford, Lisa Langlois
Éditeur : Rimini Éditions
Durée : 1h27
Genre : Fantastique
Date de sortie cinéma : 22 août 1984
Date de sortie DVD/BR : 12 avril 2024

Après avoir mangé du maïs contaminé, des rats se transforment en prédateurs féroces et se mettent à attaquer les humains, tout d’abord, des personnes isolées, puis un cinéma et une rame de métro. Kelly Leonard, inspectrice au département de la santé, et Paul Harris, professeur, vont tenter d’arrêter cette invasion sans précédent…

Le film

[3/5]

Avant que l’ère Internet n’appelle Stephen King à régner durablement sur le genre, le créneau de la « littérature de terreur » se partageait encore entre plusieurs auteurs, ayant fait la joie des adolescents des années 90. Outre ceux du King donc, on pouvait dévorer dans la collection « noire » de chez Presses Pocket (Pocket Terreur) des romans horrifiques signés Graham Masterton (la saga du « Manitou », le formidable « Apparition »), Clive Barker (les « Livres de sang », « Le jeu de la damnation »), Anne Rice (« Entretien avec un vampire ») ou encore James Herbert, auteur de « Fog » et de la fameuse série des « Rats ».

Les adaptations cinématographiques des romans de James Herbert sont peu nombreuses, et Les Rats attaquent est probablement la plus… hum, disons « loufoque » d’entre elles. Pour les cinéphiles qui l’avaient découvert en VHS dans les années 80, le film de Robert Clouse avait pour lui une certaine réputation de nanar rigolo, principalement en raison pour son utilisation assez hilarante de teckels dans des costumes de rats pour incarner les virulentes bestioles qui peuplent le film. On ignore si l’effet produit sur le spectateur était intentionnel, mais le fait est qu’il est difficile de prendre le récit au sérieux, en dépit d’une certaine cruauté dans les attaques, héritée du bouquin de James Herbert.

Pour différentes raisons, Les Rats attaquent ne conserve que peu d’éléments tirés du livre de James Herbert, et parvient à faire d’un roman court et palpitant, essentiellement basé sur le rythme, un film d’horreur un peu mou, mais qui a pour lui l’avantage de ne pas laisser trop longtemps dans l’ombre ses rats-chiens, qui apparaissent dès les premières minutes du film, et qui attaquent tout le monde, sans distinction, des vieillards aux bébés. Oui, vous avez bien lu ! Aux bébés ! Sur le papier, il y avait matière à offrir au spectateur une poignée de moments dérangeants, mais l’impact de ces scènes est malheureusement clairement atténué par les effets spéciaux du film, ridicules, mais qui finiront par remporter une adhésion plus ou moins franche de la part du spectateur, qui baissera sa garde et se laissera gagner par un rire franc et salvateur… Ce qui, paradoxalement, conférera au film un côté très attachant.

Les interactions entre les personnages humains sont beaucoup moins enthousiasmantes : le récit est centré sur Paul (Sam Groom), un prof et entraîneur de basket, et ce dernier sera entouré d’une inspectrice sanitaire nommée Kelly (Sara Botsford), avec qui il couchera quelques heures après l’avoir rencontrée, et d’un vieux professeur qui se trouve fort opportunément être un expert en rats. Les Rats attaquent met également en scène une bande de jeunes insouciants, menée par Trudy (Lisa Langlois), une pom-pom girl tellement désireuse de mettre le grappin sur son beau professeur qu’elle viendra lui déclarer sa flamme dans les douches du lycée, mais se verra gentiment repoussée par Paul qui tentera de lui expliquer, les balloches à l’air, qu’elle est trop jeune pour lui.

Pour la petite histoire, Les Rats attaquent est une production Golden Harvest, réalisée en collaboration entre le Canada et Hong Kong. Le film a été mis en boite par le réalisateur d’Opération Dragon et du Jeu de la Mort, dont on verra d’ailleurs quelques extraits durant la séquence du cinéma. Ce qu’il y a d’amusant, quand on redécouvre le film un peu plus de quarante ans après sa sortie, c’est qu’en 1982, il s’agissait simplement d’une bande horrifique tirant sur le film catastrophe, mais qu’aujourd’hui, les infestations de rats sont devenues une partie du quotidien pour de nombreux habitants des grandes villes. On espère qu’Anne Hidalgo saura en tirer quelques enseignements…

Le Combo Blu-ray + DVD + Livret

[4/5]

Disponible chez Rimini Éditions à partir du 12 avril, Les Rats attaquent s’offre un lifting Haute-Définition sur galette Blu-ray auquel personne ne s’attendait réellement. Une bonne nouvelle pour les amateurs de bizarreries made in 80’s, d’autant que le film de Robert Clouse rejoint les rangs de la très riche collection de films d’horreur estampillés années 70/80 de Rimini.

Aussi bien côté image que côté son, le master proposé par l’éditeur est de bonne tenue. Le piqué est relativement précis, le grain cinéma est globalement respecté, et les couleurs / les contrastes ont bénéficié d’un soin tout particulier. L’ensemble est donc tout à fait recommandable. Rien à redire non plus sur le mixage audio, proposé en DTS-HD Master Audio 2.0 mono d’origine, à la fois en VF et en VO, au rendu acoustique clair, net, sans souffle et plutôt bien équilibré, avec néanmoins une nette domination de la version originale sur son équivalent français.

Côté suppléments, Rimini Éditions nous propose la traditionnelle bande-annonce, qui sera accompagnée, dans le boitier, du traditionnel livret de 24 pages signé Marc Toullec, intitulé « Dents dures et poings serrés ». Richement illustré, il reviendra de façon très intéressante sur la genèse et le tournage du film.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici