Test Blu-ray : Detective Knight – Rogue

0
485

Detective Knight – Rogue

États-Unis : 2022
Titre original : –
Réalisation : Edward Drake, Corey Large
Scénario : Edward Drake, Corey Large
Acteurs : Bruce Willis, Beau Mirchoff, Lochlyn Munro
Éditeur : Metropolitan Vidéo
Durée : 1h45
Genre : Thriller, Policier, Action
Date de sortie DVD/BR : 3 janvier 2023

Le détective Knight est un ancien flic hanté par son passé. Alors que la ville se prépare à fêter Halloween, un braquage tourne mal et un ex-partenaire de Knight est grièvement blessé pendant l’intervention des forces de l’ordre. Knight se met alors sur la piste des braqueurs…

Le film

[3/5]

Cette information ne vous a sans doute pas échappé : au printemps 2022, la famille de Bruce Willis a rendu public le fait que l’acteur souffrait d’aphasie, et qu’il se voyait par conséquent contraint de mettre un terme à sa carrière d’acteur. Que les fans de l’acteur se rassurent cependant : avant de raccrocher les gants, Bruce Willis aura eu le temps de tourner une petite douzaine de films en 2022, des DTV (ou « Direct To Video ») destinés au marché de la vidéo et de la VOD.

Detective Knight : Rogue est donc l’un de ces films. Il s’agit en fait du premier volet d’une trilogie mettant en scène Bruce Willis dans la peau de l’inspecteur Knight. Les trois films sont co-écrits et réalisés par Edward Drake, qui avait déjà beaucoup tourné avec Bruce Willis ces dernières années, notamment à l’occasion du très amusant Anti-Life. Pour l’anecdote, Drake a récemment été nommé « pire réalisateur de tous les temps » par nos confrères américains de chez Red Letter Media.

Si cette assertion a certes créé un petit « buzz » sur les Internets, on pourra cependant trouver qu’il s’agit là d’un jugement plutôt sévère, dans le sens où Edward Drake s’avère en réalité un technicien assez habile, même si bien sûr les budgets lui étant généralement alloués ne lui permettent pas réellement de dépasser la tiédeur fadasse de la petite série B du samedi soir. Cela dit, et grosso modo, Detective Knight : Rogue s’avère un petit polar assez fréquentable, s’inscrivant dans la lignée de séries TV orientées policier / action à la S.W.A.T., NCIS : Enquêtes spéciales encore L’Arme fatale.

Ce qui permet à Detective Knight : Rogue de se démarquer du tout-venant, c’est probablement son personnage principal, James Edward Knight, un flic à la moralité douteuse. Assez taciturne et antipathique, il permet à l’intrigue du film de prendre une tournure assez inattendue en milieu de métrage, alors que des liens entre l’inspecteur et Winna, un bookmaker véreux (Michael Eklund) sont révélés au grand jour. L’autre personnage important du film, c’est Casey (Beau Mirchoff), un ancien joueur pro de football américain accro aux analgésiques et à l’adrénaline.

Bien entendu, Edward Drake ne dispose pas d’un budget suffisamment confortable pour transcender son récit, pourtant globalement sympathique. On trouvera dans Detective Knight : Rogue quelques références à Piège de cristal ou au Dernier Samaritain, mais également à Point Break, dans le sens où les « méchants » du film sont d’anciens champions sportifs ayant connu des moments difficiles. Certaines idées du scénario sont amusantes, et auraient pu occasionner une poignée de séquences assez folles, mais Edward Drake se contente de recycler une formule polar / action éprouvée et efficace. En deux mots comme en cent, à condition de ne pas être trop regardant et de se contenter d’un épisode de série TV étiré sur deux heures, Detective Knight : Rogue fait le taf de façon honorable.

Le Blu-ray

[4/5]

Côté Blu-ray, Metropolitan Vidéo nous offre comme à son habitude une galette de très haute volée avec cette édition Haute-Définition de Detective Knight : Rogue. La photo du film est magnifiée par un master sans faille, avec une définition et un piqué à toute épreuve. Le niveau de détail est excellent, les couleurs explosives et les quelques scènes nocturnes sont bien gérées, bref c’est un sans-faute côté image. Comme côté son d’ailleurs, puisque le mixage DTS-HD Master Audio 5.1 balance la purée avec puissance et dynamisme, en VF comme en VO. La spatialisation a été bien travaillée, et les scènes d’action tout comme les scènes plus posées proposent une solide immersion au cœur du film. Du très beau travail.

Du côté des bonus, on trouvera un court making of (4 minutes), au cœur duquel Edward Drake reviendra sur son étonnement et son enthousiasme à travailler avec la « légende » Bruce Willis. On pourra cependant tempérer cet étonnement dans le sens où Detective Knight : Rogue était en fait le sixième film que Drake tournait avec Bruce Willis depuis 2020. Le cinéaste reviendra également sur ses influences : Heat de Michael Mann, L’ultime razzia de Stanley Kubrick, Le Samouraï de Jean-Pierre Melville… On terminera ensuite avec une poignée de séquences commentées par le réalisateur (21 minutes), ce dernier revenant sur plusieurs détails à l’écran à l’aide d’une palette graphique. Intéressant !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici