Accueil Tags Kim Novak

Tag: Kim Novak

Test DVD : Du plomb pour l’inspecteur

0
Véritable joyau oublié du Film Noir, Du plomb pour l’inspecteur (Pushover – Richard Quine, 1954) permet à signer une des œuvres les plus marquantes du genre, et à Kim Novak de trouver, pour son premier rôle à l’écran, un personnage trouble de « Femme Fatale » tout à fait typique du genre : semant le trouble là où elle passe, elle rendra fou et conduira tous les personnages masculins qu’elle croise vers un destin des plus funestes.

Test Blu-ray : Les contes aux limites de la folie

0
Sous l’impulsion de la firme britannique Amicus Productions, et suite au succès rencontré par des films tels que Le train des épouvantes (1965), Le jardin des tortures (1967) ou La maison qui tue (1971), le film d’horreur à sketches a eu, quelques années durant, le vent en poupe, au point même que certaines sociétés de production n’étant pas foncièrement familières avec le genre se soient lancées dans l’aventure le temps d’un film ou deux. Produit par Norman Priggen pour World Film Services (après une série de films aux côtés de Joseph Losey), distribué par Paramount Pictures, Les contes aux limites de la folie (1973) apparaît donc comme un projet sorti de nulle-part, et s’avère d’autant plus remarquable qu’il impose une ambiance et une liberté de ton qui détonent complètement avec ses contemporains dans le genre horrifique.

Test DVD : Kim Novak, Femme Fatale chez Sidonis

0
Si on ne retient en général de la carrière de Kim Novak que son époustouflante prestation dans Sueurs froides, il serait bien erroné de ne réduire sa carrière qu'au chef d’œuvre d'Alfred Hitchcock. De la trentaine de films dans lesquels elle est apparue entre 1954 et 1991, l'éditeur Sidonis a décidé ce mois-ci d'exhumer deux petites perles des tous débuts de sa filmographie, qui viennent grossir les rangs de sa collection « Film Noir »...

L’Ange pervers

0
Les historiens du cinéma nous rappelle que Henry Hataway avait imaginé tourné L'Ange pervers avec Marylin Monroe, son actrice de Niagara en 1953 et Montgomery Clift. Le film fut finalement réalisé en 1964 par Ken Hughes et Bryan Forbes (en fait le scénariste) avec Kim Novak et Laurence Harvey