Accueil Tags Éditions Montparnasse

Tag: Éditions Montparnasse

Test Blu-ray : Minuscule 2 – Les mandibules du bout du...

0
Durant les premières minutes de Minuscule 2 – Les mandibules du bout du monde, le spectateur retrouve la petite coccinelle insolente héroïne du premier film, qui s'amuse à nouveau à provoquer les mouches du voisinage, ce qui entraînera inévitablement une course-poursuite à travers les bois : les habitués de la série TV Minuscule sont en terrain connu, confortable, avec même un vague petit sentiment de déjà vu, même si la poursuite ne se déroule non plus au printemps mais durant l'hiver. Il n'en faudrait pas beaucoup plus pour que les spectateurs ayant déjà vu le premier épisode des aventures de ces toutes petites bêbêtes puissent craindre une certaine idée de « redite » ou de répétition par rapport au premier opus.

Test DVD : Les sorcières du bord du lac

0
Relativement peu connu dans la sphère des fantasticophiles français, Les sorcières du bord du lac était jusqu’ici surtout réputé pour ses célèbres et intrigantes photos d’exploitation...

Test DVD : La califfa

0
Au lendemain des événements de mai 1968, la lutte des classes a envahi, pour un temps, le cinéma européen. Coproduction franco-italienne, La califfa est l'exemple type de ce nouveau genre de films. Afin de raconter son histoire, Alberto Bevilacqua choisit de jongler avec des thèmes sociaux forts, et de poser une question brûlante : l'amour est-il possible entre deux êtres aux valeurs farouchement opposées ?

Test DVD : Rio 2096 – Une histoire d’amour et de...

0
Revenir dans le détail sur certains des épisodes les plus sanglants de l'Histoire du Brésil afin que les anonymes ayant lutté pour la liberté ne soient pas relégués, comme le dit le héros du film, à seulement « quelques lignes dans les livres d'Histoire », voici le pari risqué de Rio 2096 - Une histoire d'amour et de furie. Un pari d'autant plus risqué que les cinéastes à l'origine du film ont choisi l'animation comme médium d'expression...

Test DVD : Wild Style

0
Que vous soyez familier du « gros son » old school ou néophyte en matière de rap US des années 80 n’a finalement aucune importance pour aborder le visionnage de Wild Style. Ce qui importe surtout à la découverte du film de Charlie Ahearn, c’est bel et bien cette énergie brute de décoffrage, cette façon de filmer New York à l’arrachée, qui n’est pas sans rappeler les premières œuvres d’Abel Ferrara. C’est d’autant