Accueil Tags Alix Poisson

Tag: Alix Poisson

Test DVD : Les éblouis

0
Sarah Suco a utilisé son expérience personnelle pour nous proposer "Les éblouis", un film de fiction qui arrive à nous passionner tout en se montrant aussi riche en informations qu’un documentaire.

Test DVD : Budapest

0
En France, quand un cinéaste décide de se lancer dans le cinéma de genre, c'est pour la vie. Comme il semble plus facile de mettre tout un chacun dans des « cases », le public et les fans de cinéma de genre ne comprennent pas qu'un réalisateur ne se voue pas forcément corps et âme au genre dans lequel il a commencé par évoluer. Par conséquent, les cinéastes abandonnant le genre le temps d'un ou plusieurs films sont le plus souvent considérés comme des « vendus », des traîtres à la cause. Après Florent Emilio-Siri il y a quelques années, c'est donc aujourd'hui à Xavier Gens, découvert en 2007 avec le film horrifique Frontière(s), d'être la cible des quolibets et des médisances : il est en effet le réalisateur de Budapest, comédie écrite et interprétée par Manu Payet...

Test DVD : Parents mode d’emploi – L’intégrale

0
France 2 a su imposer avec Parents mode d'emploi une alternative intéressante à ses concurrentes. Créée par Blanche Gardin -oui, celle du Jamel comedy club- avec l'aide de Béatrice Fournera et Eve-Sophie Santerre (avec qui elle collaborait déjà sur la série Workingirls pour Canal +), la série impose dés ses premiers épisodes son ton nettement plus moderne et incisif que les séries de TF1 et M6, beaucoup plus pépère et plan-plan côté humour.

Séries Mania : palmarès de la 6ème édition

3
Ce n'est que justice, le public du festival Séries Mania a récompensé (entre autres programmes) la mini-série événement de HBO, Olive Kitteridge écrite avec...

Quai d’Orsay

0
Alexandre Taillard de Worms est grand, magnifique, un homme plein de panache qui plait aux femmes et est accessoirement ministre des Affaires Étrangères du pays des Lumières : la France. Sa crinière argentée posée sur son corps d’athlète légèrement halé est partout, de la tribune des Nations Unies à New-York jusque dans la poudrière de l’Oubanga. Là, il y apostrophe les puissants et invoque les plus grands esprits afin de ramener la paix, calmer les nerveux de la gâchette et justifier son aura de futur prix Nobel de la paix cosmique. Alexandre Taillard de Vorms est un esprit puissant, guerroyant avec l’appui de la Sainte Trinité des concepts diplomatiques : légitimité, lucidité et efficacité. Il y pourfend les néoconservateurs américains, les russes corrompus et les chinois cupides. Le monde a beau ne pas mériter la grandeur d’âme de la France, son art se sent à l’étroit enfermé dans l’hexagone. Le jeune Arthur Vlaminck, jeune diplômé de l’ENA, est embauché en tant que chargé du “langage” au ministère des Affaires Étrangères. En clair, il doit écrire les discours du ministre ! Mais encore faut-il apprendre à composer avec la susceptibilité et l’entourage du prince, se faire une place entre le directeur de cabinet et les conseillers qui gravitent dans un Quai d’Orsay où le stress, l’ambition et les coups fourrés ne sont pas rares... Alors qu’il entrevoit le destin du monde, il est menacé par l’inertie des technocrates.