Odette Toulemonde

0
166
Odette Toulemonde, photos du film

Odette Toulemonde, affiche du film

France, Belgique : 2006
Titre original : Odette Toulemonde
Réalisateur :
Scénario : Eric-Emmanuel Schmitt
Acteurs : , ,
Distribution : Pathé Distribution
Durée : 1h 44min
Genre : Comédie
Date de sortie : 7 février 2007

Globale : [rating:4][five-star-rating]

Odette Toulemonde est le premier film d’un Éric-Emmanuel Schmitt, qu’il tira en 2006 d’une de ses propres nouvelles parue la même année.

Synopsis : Odette Toulemonde n’a objectivement rien pour être heureuse mais l’est. Balthazar Balsan a tout pour être heureux mais ne l’est pas. Odette, la quarantaine maladroite, entre un fils coiffeur qui multiplie les amoureux, une fille au chômage, engluée dans une relation avec un fainéant, travaille le jour au rayon cosmétiques d’un grand magasin et coud le soir des plumes sur des costumes de revues parisiennes. Elle rêve de remercier Balthazar Balsan, son auteur préféré, à qui – pense-t-elle- elle doit son optimisme. L’écrivain parisien, riche et séducteur, va débarquer dans sa vie de façon inattendue. Récit de la rencontre comique et fantasque de deux naufragés atypiques que tout sépare…

Odette Toulemonde, photos du film

Le bonheur c’est simple comme un livre

Odette Toulemonde, modeste vendeuse dans un grand magasin, veuve, deux – grands enfants – a peu de raisons de trouver la vie belle. Elle a eu ses moments de désespoir et a trouvé dans les livres de Balthazar Balsan sinon du quoi aimer son existence au moins la supporter et l’embellir. Elle s’avère finalement doué pour les petits bonheurs quotidiens : une séance de dédicace à Bruxelles du dit Balsan, la lecture de son nouveau roman, se détendre dans un bain en rêvant de Joséphine Baker…

Elle écrit une lettre touchante à Balsan pour le remercier d’aider à vivre tous les gens « comme elles ». Balsan, au bout du rouleau, éreinté par la critique, trompé par sa femme avec son pire détracteur, tente d’en finir et se trouve finalement refuge dans le HLM d’Odette. Là il reprend peu à peu pied, met de l’ordre dans sa tête, se laisse séduire par la simplicité et le bon sens d’Odette. Et bien sur en tombe amoureux …

Simpliste le film d’Éric- Emmanuel Schmitt ?, écrit à l’eau de rose ? Peut-être un peu. Et alors ?

Éric- Emmanuel Schmitt règle probablement quelques comptes avec ses critiques et avec les critiques des écrivains « faciles ». Mais après tout comme le dit Odette ils font lire des gens qui sans eux n’ouvriraient jamais un livre. Est ce une faute de donner du plaisir ? Quand on voit Odette – définitivement non.

La réalisation est réussie, légère somme toute comme Odette qui nous joue parfois les « Mary Poppins » en lévitation sur son petit nuage rose, comme Odette qui fredonne à la moindre occasion les airs de Joséphine Baker.

Odette Toulemonde, photos du film

Schmitt aime ses acteurs

Et leur donne à tous des rôles dont ils jouent à plaisir.

Odette Toulemonde c’est la toujours épatante Catherine Frot, séductrice sans le savoir, réjouissante dans ses pas de danse (toujours Joséphine), émouvante quand elle se refuse à Balsan ou s’efface pour le réconcilier avec sa femme.

Elle forme avec Albert Dupontel , acteur exigeant ici totalement un duo parfait qui fonctionne de bout en bout et attire naturellement la sympathie.

Mais tous les seconds rôles sont un régal, Fabrice Murgia, Nicolas Buysse, Nina Drecq en tête. Et une mention spéciale pour Jacqueline Bir, comédienne française qui a fait une belle carrière théâtrale en Belgique depuis plus de 50 ans et qui emporte en quelques répliques la scène où elle joue la vieillie dame sourde du bus.

Résumé

 Avec Odette Toulemonde on prend une bonne dose de vie et de bonheur et on peut sortir en sifflotant nous aussi « Chiquita madame ».

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=Y4lToSZfODk[/youtube]


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici