Notre avis sur Six Nations: Au Contact

0
232

Six Nations : Au Contact se veut être la version rugby à XV de Pilotes de leur destin, qui a permis à la Formule 1 d’attirer des millions de nouveaux fans. La qualité est-elle toutefois au rendez-vous ? Et le documentaire offre-t-il au public le même niveau d’immersion ?

De quoi s’agit-il ?

Six Nations: Au Contact est une série documentaire en huit parties qui suit les six équipes nationales ayant participé au Tournoi des Six Nations en 2023.

En plus de suivre tous les résultats du tournoi et de nous montrer les temps forts des rencontres, elle emmène le public dans les coulisses du tournoi. On a donc droit à des entretiens avec les joueurs, à des plans à l’entraînement, et à des discussions inédites au cœur des équipes ainsi qu’à des images directement issues des vestiaires.

Ce qu’on a aimé

Malgré l’immense succès de Pilotes de leur destin, Netflix a peiné à recréer le même engouement, que ce soit avec Break Point (tennis) ou Full Swing (golf). Heureusement, Six Nations: Au Contact est beaucoup plus proche de la série automobile et permet vraiment aux personnages de se révéler.

Les anciens entraîneurs de l’Italie Keiran Crowley et Neil Barnes sont les stars de la série, et leur approche sans filtre à la tête de l’équipe nationale italienne est incroyablement rafraîchissante.

De plus, la mise en avant des problématiques de santé mentale est un aspect très pertinent. Le rugby reste un sport aux accents machos, et il est intéressant de voir Andrew Porter s’ouvrir autant à propos de ses difficultés.

Enfin, la première saison de Pilotes de leur destin n’avait pas réussi à attirer les plus grandes stars, et on regrettait l’absence d’un Max Verstappen ou d’un Lewis Hamilton. Ce n’est pas le cas avec Six Nations : Au Contact, où on peut notamment entendre Antoine Dupont, Marcus Smith et Finn Russell.

Ce qu’on aurait fait différemment

Bien que Six Nations : Au Contact soit appréciable à de nombreux égards, la série reste quelque peu conventionnelle. Elle laisse la place à beaucoup d’experts du rugby, qui s’expriment assis devant un fond noir avant de laisser place à des musiques au ton grave.

À côté de cela, la série paraît un peu obsolète, puisqu’elle porte sur un tournoi ayant eu lieu l’année dernière. Il est vrai que cinq des six équipes ont désormais un nouveau capitaine. De plus, Louis Rees-Zammit, très présent dans la série, a abandonné le rugby pour rejoindre la NFL juste avant la sortie de la série.

Conclusions

Globalement, Six Nations : Full Contact est de bonne qualité. Peu de séries télé ont offert aux fans une vraie immersion dans les vestiaires du rugby. Rien que pour cette raison, elle mérite de nombreux éloges. Par exemple, il est particulièrement intéressant de voir Finn Russell expliquer sa relation avec le sélectionneur écossais, Gregor Townsend, dans le premier épisode.

La série n’est toutefois pas totalement à la hauteur de Pilotes de leur destin. Après tout, elle donne l’impression d’être conventionnelle et datée. De plus, la décision de donner un temps d’image équivalent à toutes les équipes est un peu étrange. Elle provoque parfois un sentiment de saturation et laisse peu l’occasion aux arcs narratifs de se développer.

Ceci étant dit, si vous aimez le rugby, alors vous aimerez Six Nations : Au Contact. La série pourrait même attirer de nouveaux fans de rugby.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici