Critique : Mince alors !

0
2217
Mince alors ! photo du film avec la sexy Victoria Abril

Mince alors !

France : 2011
Titre original : Mince alors !
Réalisation : Charlotte De Turckheim
Scénario : Charlotte De Turckheim
Acteurs : Charlotte De Turckheim, Victoria Abril, Lola Dewaere
Distribution : UGC Distribution
Durée : Durée du film
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 28 mars 2012

Note : 1,5/5

A l’heure où tous les magazines de mode commencent à ne parler que des régimes afin de vous apprendre comment maigrir avant l’été, Charlotte de Turckheim déboule avec son Mince Alors, une comédie populaire avec pour message principal « Big is beautiful »…

Nina est jeune, jolie et ronde. Malheureusement son mari Gaspard n’aime que les femmes très minces… Surtout depuis qu’ils se sont installés à Paris pour monter leur ligne de maillot de bain ultra pointue. Pour tenter de le séduire à nouveau, Nina accepte à contrecoeur le cadeau qu’il lui offre : une cure d’amaigrissement à Brides-les-Bains. Le dernier espoir des gros quand on a tout essayé. Là bas, elle va faire la connaissance de Sophie une séduisante avocate marseillaise, Émilie, une mère de famille très enveloppée, Thomas et Roxane. Lorsque toutes ses personnes se confrontent le temps d’un voyage pour aller mieux dans son corps, cela provoque des tempêtes, et c’est peut-être comme cela que chacun trouvera sa porte de sortie…

Mince alors ! photo du film avec la sexy Victoria Abril

Un sujet intéressant

Nous sommes tous d’accord: mort aux diktats de la mode des anorexiques! La réalité est là, les chiffres aussi: il y a de plus en plus de gros dans notre société. Nous sommes aussi d’accord sur le fait que « gros » ne devrait plus être une insulte aujourd’hui. Voilà pourquoi Charlotte de Turckheim, notre « aristo » préférée a décidé de faire un film pour nous prouver que les gros ont eux aussi leur place dans la société, et qu’ils ne sont pas des monstres, bien au contraire.

Pour faire son film, elle s’entoure alors de personnages célèbres du petit et grand écran français comme Catherine Hosmalin, Dominique Besnéhard, Grégory Fitoussi, Pascale Légitimus (un prof de sport haut en couleur), Victoria Abril en grande forme(s), d’elle-même dans le rôle d’une coiffeuse bien coincée, mais aussi et surtout de la belle (inconnue) Lola Dewaere pour incarner son personnage principal.

Toutes ces personnalités joyeuses et colorées vont se rencontrer et vivre ensemble pendant un mois, nous offrant un film presque choral, qui nous révèle au final les moments de doutes et de faiblesses de chacun des acteurs, au milieu des moments de bonheur partagés tous ensemble.

Toute cette joyeuse bande s’installe donc pour la cure d’amaigrissement à Bride-les-bains, la ville où tout est dédié à la perte de poids. La publicité gratuite pour la station est donc faite dans le film sans aucun soucis, et la cure affichera certainement complet pour l’année prochaine. Mais voilà, même si le message de fond est bien passé, pas sur que ça suffise à l’écran pour passer un moment sympathique…

Mince alors ! photo du film avec la sexy Victoria Abril

Mais un film inintéressant

En effet, à force de vouloir montrer à quel point on s’éclate à Bride-les-Bains et à quel point les gros sont beaux, le film finit par mettre mal à l’aise en nous montrant en boucle des images d’obèses transpirants, s’éclatant sur du Madison, tentant de courir, ou en train de faire la bombe humaine à la piscine. Plutôt que de parvenir au portrait touchant, le film finit par tourner lui-même les gens en surpoids en dérision, en les réduisant à bien peu de chose, c’est-à-dire à des bêtes de foire pas hyper futées se faisant payer leur vacances déguisées en cure par la sécu…

Les blagues quant à elles, hormis le fait qu’elles figurent presque toutes dans la bande-annonce, ne se révèlent au final n’être qu’un enchaînement de vulgarité sans intérêt, bien loin des répliques qui font mouche auxquelles Charlotte de Turckheim nous avait habituée.

Le scénario lui, est bien vite laissé de côté pour nous servir plus ou moins la même scène en boucle pendant tout le film, donnant l’impression que la réalisatrice cherche à meubler entre sa scène d’ouverture et celle de conclusion. Entre les deux, vous aurez le droit à un enchaînement de scénettes déjà vues des dizaines de fois dans les films et séries sur les relooking et autre prises de conscience de soi-même. Même l’histoire de couple entre Lola et son mari est cousue de fil blanc. Toutes les histoires des protagonistes s’entremêlent, deviennent alors complètement rocambolesques, et par la même occasion peu attachantes.

Dommage, car les acteurs sont sympathiques, le film apporte une certaine fraîcheur grâce à ses personnages qui ont toujours le sourire (Victoria Abril en tête), et la bonne humeur est contagieuse. Seulement voilà, on parvient tout de même à s’ennuyer en si peu de temps, et le film fait partie de ces longs-métrages « aussitôt vu aussitôt oublié » qui sont loin de faire changer les mentalités. Une vrai comédie loupée en somme…mince alors!

Résumé

Une bonne idée de base et un moment de légèreté assumé ne font pas pour autant de Mince Alors une bonne comédie. Peu de moments drôles, une absence totale de scénario intéressant et un sujet qui tourne en rond font de ce film sur les obèses…un vrai bide.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici