Critique : Maestro

1
669

maestro affMaestro

France : 2014
Titre original : –
Réalisateur : Léa Fazer
Scénario : Léa Fazer,
Acteurs : , ,
Distribution : Rezo Films
Durée : 1h25
Genre : Biopic, Comédie
Date de sortie : 23 juillet 2014

Note : 3,5/5


copyright Nicolas Schul


Sur le tournage des

Meilleur espoir féminin

maestro 02

Entre deux cinémas

99 francs ou LOL ou aurait-il poursuivi son nouveau goût pour un cinéma différent, comme deux de ses derniers films, de Jean-Claude Brisseau ou La Famille Wolberg

Pio Marmaï de Rémi Besançon fait souvent de très bon choix, comme d’Isabelle Czajka ou de Pierre Salvadori ou de Marc Fitoussi sortis récemment où il ne fait que de brèves apparitions.

Michael LonsdaleMoonraker

maestro 03

Dans la distribution, on retrouve Deborah François, c’est pas Tchekhov’. est une nouvelle fois parfaite en assistance dévouée qui jongle comme elle le peut avec les aléas de la production spartiate malgré la réputation de son auteur.

maestro 04

Résumé

Lors d’un échange, Rovère dit à Henri, ‘ jouissez de la vie, il est beaucoup plus tard que vous ne pensez ‘, bien triste présage. Pour reprendre d’autres mots de Rovère, ‘on kiffe’ cette ode tendre à la transmission entre deux artistes qui se sont joliment rencontrés, même si ce n’est pas du Rohmer car avec Maestro, Léa Fazer capte avec une relative justesse le plaisir de la création et une certaine poésie de l’acte artistique.

1 COMMENTAIRE

  1. Excellent article. La grande force du film est de ne mépriser aucun des personnages, ni aucune des deux formes de cinéma dont ils sont issus. Une gentille moquerie perce, mais elle est également distribuée.

    Petite nuance peut-être concernant le personnage joué par Deborah François, plus convenu, me semble-t-il.

    Un film mineur mais réussi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici