L’île des Miam-nimaux: Tempête de boulettes géantes 2

1
601

affiche ile des miam nimauxL’île des Miam-nimaux: 2

États-Unis : 2013
Titre original : Cloudy wit ha chance of meatballs 2
Réalisateur :,
Scénario : John Francis Daley
Acteurs : Bill Hader , , James Caan,
Distribution : Sony Pictures
Durée : 1h35
Genre : Animation, Comédie
Date de sortie : 05 février 2014

Note : 3/5

En 2009, nous découvrions un film d’animation au titre aussi fou que son histoire: . Ceux qui avaient apprécié l’humour déjanté de cet OFNI (objet filmique non identifié) ne pouvaient être qu’impatients de découvrir la suite. Mais que vaut cette Ile des Miam Nimaux?

Synopsis : Après le succès du premier film, L’île des miam-nimaux : 2 nous entraîne dans les nouvelles aventures de Lockwood. Inventeur d’une machine capable de transformer l’eau en nourriture, avait été obligé de la détruire parce que son invention avait déchaîné des pluies torrentielles de cheeseburgers et des tempêtes de spaghettis, menaçant toute la planète…
Pourtant, la machine n’a pas disparu, et elle crée maintenant des croisements entre animaux et aliments, les « miam-nimaux » ! et ses amis s’embarquent dans une périlleuse mission pour affronter des tacodiles affamés, des Cheddaraignées, des Serpent à galettes, des Hippopatates…

tempêtes boulettes géantes  barry la fraise

Le projet de ce deuxième film ne sentait pas bon. Son équipe originale ayant décidé d’aller bosser sur le film Légo (qui a d’excellents retours pour le moment), 2 a du se trouver de nouveaux réalisateurs. De plus, l’équipe a voulu faire une histoire au scénario original et non plus une adaptation comme le premier, encore fallait-il en trouver un de scénario. Il y avait donc de grandes chances pour que ce deuxième volet ne soit pas très fidèle au premier…

Et pourtant, L’ïle des miam-nimaux est très ressemblant à . On y retrouve tout ce qui faisait le charme du précédent film: un humour déjanté à toute vitesse, des jeux de mots sans arrêt, beaucoup d’inventivité, des personnages très cartoonesques qui courent partout et aux proportions irréalistes, etc…

Surtout, la suite garde l’aspect ultra référencé du premier. Cette fois ci, les plus grands dans le public verront le film parodier Avatar et Jurassic Park avec plaisir. De plus, ils apprécieront la critique d’un grand gourou de la Silicon Valley qui peut bien faire penser à un certain Jobs. Les plus jeunes eux, resterons scotchés devant tant de couleurs, de paysages, d’animaux-nourriture et de gags certes très basiques mais efficaces.

tempete de boulettes géantes

Un parallèle se fait même d’ailleurs aisément entre L’île des miam-nimaux et un certain Moi,moche et méchant. Ici, pas de Minion, mais des cornichons cannibales qui apprennent difficilement à pêcher ou encore (et surtout) au vocabulaire aussi réduit que celui de mais au pouvoir de « mignonitude » incroyablement élevé. Aucun doute, les personnages fonctionnent à fond sur le public et les répliques (qu’il faudra sûrement réentendre pour tout retenir dans ce flux de blagues, comme le premier) font mouche.

Les personnages sont les mêmes également, même si la majorité d’entre eux sont sous utilisés. En effet, à part qui reste central, ses camarades n’ont que quelques répliques et on se demande parfois pourquoi ils ont été réutilisés dans cette suite.

Car le clin d’oeil nostalgique au premier pour assurer le fan service ne suffit pas à cacher que L’île des miam nimaux a tout de même un scénario plus que léger. Aucune vraie morale n’est distillée non plus, si ce n’est la même que dans le précédent sur la relation père-fils. Un gros manque d’originalité vient donc plomber le rythme de cette île qui vit à 100 à l’heure. On en ressort donc clairement pas plus intelligent, mais le petit bonus, c’est tout de même un générique de fin excellent en animation traditionnelle qui parodie Youtube et autres géants de l’internet. Succulent !

 

l ile des miam nimaux

Résumé

Une suite non nécessaire, à l’intrigue plus que légère et qui reprend exactement les mêmes « recettes » que le premier, mais un dessin animé complètement barré parfait pour débrancher le cerveau et se plonger dans le délire des miam-nimaux mignons, drôles et colorés. Laissez vous porter par la folie et vous allez vous régaler!

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici