Sorties de la semaine — 13 mars 2015
Les sorties du 11 mars 2015

The Voices 00

Comme d’habitude, la salve des sorties de la semaine est impressionnante : pas moins de 19 nouvelles sorties dont un coup de cœur, l’excellente comédie horrifique signée Marjane Satrapi (3,5/5) avec Ryan Reynolds en homme enfant étrange qui entend la voix (bien néfaste conseillère) de son chat Monsieur Moustache qui le pousse au pire. Selma d’Ava DuVernay (3,5/5) n’a pas séduit autant les votants que son équipe l’espérait (deux citations dont meilleur film, et un trophée de la chanson pour Common & John Legend) mais ce long-métrage est le premier consacré à Martin Luther King. Ce portrait le montre en action dans une tranche de sa vie, celle de ses actions menées à Selma en Alabama, ce qui permet de saisir Luther King dans le feu d’une (dé)marche politique censée révéler sa personne politique et intime. David Oyelowo compose un Martin Luther King crédible et sympathique, avec son lot d’imperfection et de doute, tout en demeurant, dans l’ensemble, assez (un peu trop) lisse et accommodant. Ava Duvernay compose une œuvre à la fois ambitieuse et modeste. Le Dernier coup de marteau d’Alix Delaporte (3,5/5) qui confirme  le talent repéré avec Angèle et Tony en réunissant à nouveau Clotilde Hesme et Gregory Gadebois, tous deux César du meilleur espoir en 2012, dans ce mélodrame familial qui ne surligne pas ses enjeux et nous fait partager sobrement les émotions des personnages et leur difficulté à les affronter. Au programme encore les nouveaux films du grand documentariste Wang Bing, de l’essayiste Jean-Marie Straub et parmi les oeuvres les plus prometteuses de la semaine, citons encore Crosswind ou De l’autre côté de la porte, dont on espère découvrir s’ils tiennent leurs promesses ou non et dans un registre plus léger le polar d’action dans lequel Liam Neeson et Ed Harris s’affrontent sans merci…

dernier coup de marteau 01

A la folie de Wang Bing (Chine, Documentaire, 3h47)


de Nic Balthazar (Drame, 1h58), avec Koen De Graeve et Geert Van Rampelberg


L’Amour ne pardonne pas de Stefano Consiglio (France, Romance, 1h22), avec Ariane Ascaride et Helmi Dridi


Les Contes de la mer (45 min), programme de trois courts-métrages d’animation : Le Petit Bateau en papier rouge d’Aleksandra Zareba (Allemagne), Enco, une traversée à vapeur d’Ignacio Ruiz et Gabriela Salguero (Chili) et Le Bonhomme de Sable de Pärtel Tall (Estonie)

contes de la mer 01

Crosswind – La croisée des vents de Martti Helde (Estonie, Drame, 1h27), avec Laura Peterson


De l’autre côté de la porte de Laurence Thrush (Japon, 2008, Drame, 1h50), avec Kenta Negishi et Kento Oguri


Le Dernier coup de marteau d’Alix Delaporte (France, Drame, 1h23), avec Romain Paul, Clotilde Hesme, Grégory Gadebois, Farida Rahouadj, Candela Peña et Tristán Ulloa


de Jean-Denis Bonan (France, Thriller, 1h09), avec Claude Merlin, Solange Pradel et Myriam Mézières, précédé du court métrage Tristesse des anthropophages


de Romain Basset (France, Epouvante-horreur, 1h30), avec Lilly-Fleur Pointeaux, Gala Besson, Catriona MacColl, Emmanuel Bonami, Fu’ad Ait Aattou, Murray Head, Philippe Nahon et Vernon Dobtcheff


Kommunisten de Jean-Marie Straub (France, Essai, 1h10), en six parties dont cinq extraites de ses oeuvres précédentes

kommunisten 01

de David Gelb (Etats-Unis, Epouvante-horreur, 1h23), avec Mark Duplass, Olivia Wilde, Donald Glover, Evan Peters et Sarah Bolger


de Jean-Paul Jaud (France, Documentaire, 1h45)


(Annem ve Babam) de Müret Isitmez (France, Documentaire, 1h45)

ma mere et mon pere 01

de Bent Hamer (Norvège, Drame, 1h30), avec Ane Dahl Torp, Laurent Stocker, Hildegun Riise, Per Christian Ellefsen, Didier Flamand, Dinara Droukarova et Peter Hudson


Night Run de Jaume Collet-Serra (Etats-Unis, Action /Thriller, 1h54), avec Liam Neeson, Ed Harris, Joel Kinnaman, Genesis Rodriguez, Vincent D’Onofrio, Boyd Holbrook, Common, Holt McCallany et Bruce McGill


de Tariq Teguia (France – Algérie, Drame, 2h13), avec Fethi Gares, Diyanna Sabri, Sean Guillette et Amos Poe


Selma d’ Ava DuVernay (Etats-Unis, Drame historique, 2h08), avec David Oyelowo (critique)


The Voices de Marjane Satrapi (Etats-Unis, Comédie d’horreur, 1h49), avec Ryan Reynolds, Gemma Arterton et Anna Kendrick (critique)


de Noaz Deshe (Tanzanie, Drame, 1h55), avec Hamisi Bazili et James Gayo

Les reprises :

, une légende allemande de Friedrich Wilhelm Murnau (Allemagne, 1926, Drame fantastique, 1h47), avec Gösta Ekman et Emil Jannings et de Bernardo Bertolucci (Italie, 1963, Drame, 1h55), avec Adriana Asti

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Pascal Le Duff

Cet article a été écrit par Pascal Le Duff, rédacteur en chef cinéma sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles