Les sorties du 10 avril

0
228
Empire State

Empire State

Cette semaine voit la sortie de trois très bon films dans des genres extrêmement variés : de la SF, de l’animation, et du drame. Mais c’est aussi ça qui fait tout le charme du cinéma ! On a donc vu trois films en avance et on a aimé les trois !

Après Tron, Joseph Kosinski revient à la science-fiction, un genre qui lui sied apparemment comme Oblivion est vraiment un très bon film bourré d’idées à la mise en scène somptueuse.

Dreamworks Animation nous avait ébloui avec Les Cinq Légendes ; le studio réitère cet exploit avec Les Croods qui vous émerveillera en famille. Pixar a du soucis à se faire !

La Belle Endormie traite du sujet délicat de l’euthanasie, montrant surtout que le cinéma italien a encore de beaux jours devant lui !

Sortent également cette semaine en vrac : la comédie Mariage à l’Anglaise avec le mentalist Simon Baker, le film choral Des gens qui s’embrassent de Danièle Thompson, le drame romantique Le Temps de l’aventure avec Emmanuelle Devos.

Bon ciné !


afficheOBLIVION

Réalisateurs : Joseph Kosinski
Acteurs : Tom Cruise, Olga Kurylenko

Synopsis : Sur une planète Terre devenue méconnaissable, la confrontation d’un homme avec son passé va le mener sur le chemin de la rédemption et de la découverte alors qu’il se bat pour sauver l’humanité de sa perte.

La critique

 


les croods afficheLES CROODS

Réalisateur : Chris Sanders, Kirk DeMicco
Acteurs : Nicolas Cage, Ryan Reynolds

Synopsis : Les Croods est l’histoire de la première famille moderne du monde. Elle se déroule à une époque jusqu’à présent inconnue, l’ère Croodéolithique – lorsque Mère Nature en était aux premières étapes de ses expériences, dont le résultat était une flore et une faune bizarres.

La critique


imagesLA BELLE ENDORMIE

Réalisateur : Marco Bellocchio
Acteurs : Toni Servillo, Isabelle Huppert

Synopsis : Le 23 novembre 2008, l’Italie se déchire autour du sort d’Eluana Englaro, une jeune femme plongée dans le coma depuis 17 ans. La justice italienne vient d’autoriser Beppino Englaro, son père, à interrompre l’alimentation artificielle maintenant sa fille en vie

La critique

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici