http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
Action Comédie Critiques de films — 19 août 2013
Les flingueuses

Les_Flingueuses_affiche

USA : 2013
Titre original :
Réalisateur :
Scénario : Katie Dippold
Acteurs : , ,
Distribution : 20th Century Fox
Durée : 1h57
Genre : Comédie, action
Date de sortie : 21 août 2013

Globale : [rating:2.5/5][five-star-rating]

Si l’on passe sur son affiche hideusement photoshopée et son slogan français à pleurer, Les flingueuses a tout de même de quoi attirer notre attention quant au nom de son réalisateur, Paul Feig, et à la présence de la désormais bankable Melissa McCarthy. Et pourtant, le film est loin de convaincre complètement.

Synopsis : D’un côté il y a l’agent spécial du FBI, Sarah Ashburn, une enquêtrice rigoureuse et méthodique dont la réputation la précède tant pour son excellence que son arrogance démesurée. De l’autre l’agent de police de Boston, Shannon Mullins, reconnue pour son fort tempérament et son vocabulaire fleuri. L’une comme l’autre, n’ont jamais eu de partenaire dans le travail… ni vraiment d’amis.
Ainsi, lorsque ces deux représentantes de la loi radicalement opposées sont obligées de faire équipe pour arrêter un baron de la drogue sans pitié, elles se retrouvent à devoir lutter non seulement contre un puissant syndicat du crime, mais aussi et surtout contre l’envie de s’entretuer.

les-flingueuses-the-heat-21-08-2013-1-g

Du lourd…

Paul Feig. Si ce nom vous dit quelque chose (ou pas) c’est parce qu’il a réalisé en 2011 la comédie au succès surprise , sorte de Very Bad Trip féminin. Déjà à l’époque, le film se « distinguait » par un humour grossier, trash, limite scatophile mais aussi par quelques tranches de rires savoureuses grâce au talent de son actrice principale Kristen Wiig et à Melissa McCarthy.

Et bien on prend les mêmes ou presque et on recommence avec Les flingueuses, où Sandra Bullock remplace Kristen Wiig et où McCarthy elle, continue d’en faire des tonnes, loin de la finesse ou de l’humour réfléchi. Son personnage de Shannon Mullins dans Les flingueuses n’a pas une ligne de scénario sans insulte gravitant en dessous de la ceinture ou basée sur le physique. On aime ou pas ce genre d’humour mais il faut avouer qu’en général, les insultes c’est drôle parfois (et quelques fois surtout), mais que le plus souvent c’est affligeant. Et là, vous avez droit à 2h de cet « humour »…

D’ailleurs le temps parlons-en. Pourquoi forcer un film à durer 2h quand le tout pourrait être très bon en 1h20? C’est exactement le cas ici où l’on sent que l’histoire a été étirée au possible à tel point que tout le film pâtit d’un rythme mollasson qui ne met pas vraiment en condition pour de beaux éclats de rire. De plus, un scénario soit disant policier et cousu de fil blanc vient se greffer à tout ça, alourdissant le propos et mettant en lumière les soucis de budget du film (coucou les effets spéciaux qui piquent les yeux). Dommage…

The-Heat-Sandra-Bull1ock melissa mccarthy

Une comédie sauvée par ses actrices

Dommage en effet, car il y avait un fort capital sympathie avec ces Flingueuses. Tout d’abord parce que les deux actrices sont très bonnes dans leurs rôles respectifs (même si elles ne réinventent pas le genre) et qu’elles sont aussi excellentes ensemble. Ce genre de « buddy movie » (comprenez « film de potes » littéralement) fonctionne uniquement si l’alchimie est palpable entre les membres du duo comme dans un Bad boys ou L’arme fatale.

C’est le cas dans Les flingueuses, puisque même si l’on sait dès le début ce qui va se passer, on apprécie de voir les actrices se détester mais s’apprécier à la fois dans toutes leurs différences, et apprendre à travailler ensemble. C’est d’ailleurs lorsqu’elles sont toutes les deux dans l’action que le film devient le plus drôle et offre ses meilleurs gags. Mieux encore, des émotions se dégagent des deux protagonistes et l’on finit par avoir du mal à quitter ces flics hors normes. Dommage encore une fois que Les Flingueuses trouve son intérêt dans la dernière partie de ces 2h bien trop longues … Pour ceux qui aiment l’humour gras qui passait à l’époque des frères Wayans (dont l’un d’entre eux est dans le film), le plaisir sera au rendez-vous. Pour les autres, si vous connaissez votre style d’humour, vous savez aussi ce qu’il faut éviter !

photo-Les-Flingueuses-The-Heat-2013-17

 

Résumé

Beaucoup trop long, le film aurait gagné en humour avec 30 minutes de moins. Pour combler le manque, Melissa McCarthy et Sandra Bullock en font alors des tonnes dans un buddy movie au féminin qui ne fait pas dans la finesse, mais qui fonctionne tout de même sur l’émotion du duo et sur quelques gags isolés.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=RYaQtkOiv8g[/youtube]

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Anais

Cet article a été rédigé par Anaïs Berno, Rédactrice et responsable des relations presse de Critique Film.fr @AnaBerno