Le zoom de la semaine : L’infidélité, sujet phare du cinéma français

0
286
Le zoom de la semaine : L’infidélité, sujet phare du cinéma français

Le zoom de la semaine : L’infidélité, sujet phare du cinéma français

L’infidélité dans le cinéma français ne datte pas d’hier, c’est un sujet dans lequel les cinéastes ne cessent de puiser pour le plus grand plaisir des spectateurs mettant en scène les mêmes stéréotypes avec plus ou moins de finesse. Mais pourquoi l’infidélité plait-elle tant à l’écran ? Les français ont t- ils besoin d’être rassurés ?

Si l’infidélité reste toujours un sujet sensible voire tabou dans la vie, au cinéma, le thème est devenu monnaie courante. Un film traitant pleinement du sujet , Les infidèles, avec les acteurs vedette Jean Dujardin et Gilles Lellouche, est d’ailleurs une des sorties les plus attendus ce mois-ci. Les français y trouvent-ils une sorte d’exutoire ?

En effet, Il y a un coté un peu voyeur dans les films abordant le sujet de l’adultère qui permettrait de regarder « chez le voisin » ce qui s’y passe. Le cinéma peut alors rassurer les individus noyés dans la honte tout comme leur permettre de se ressaisir étant donné que la généralisation de l’infidélité rend la chose trop accessible, et donc moins attirante. Si la tromperie que l’on voit au cinéma est le reflet de la société, on peut en effet dire adieu au rêve du beau prince charmant ou de la princesse coincé dans son château et également à l’amour pour toujours mais en tout cas il a le mérite d’être honnête et de montrer ce que tant essaient de dissimuler.
Extenué par l’amour, le cinéma a d’ailleurs récemment fait baisser sa cote jusqu’à lui donner une espérance de vie de seulement 3 ans ! Certes, Frederic Beigbeder n’a pas le monopole des convictions mais quand même, les idées vont bon train…

Le zoom de la semaine : L’infidélité, sujet phare du cinéma françaisAu niveau des réalisateurs, il y a les novices explorateurs, qui s’essaient au sujet de l’infidélité et il y a ceux qui en ont fait leurs fonds de commerce. Dans ce deuxième registre, nous avons Emmanuel Mouret, un jeune réalisateur français qui a fait de l’infidélité mais aussi de l’amour à trois son thème de prédilection, notamment avec les films : , L’art d’aimer

Il parle avec humour, légèreté et beaucoup de finesse de la complexité des relations amoureuses, des pulsions, des passions et de la routine. Ce réalisateur est d’ailleurs aussi acteur dans ses propres films et joue toujours ce jeune homme perdu, innocent et naïf qui, encouragé par ses compagnes légèrement bécasses et peu farouches, se laisse tenter par diverses expériences relationnelles plus loufoques les une que les autres. Ce jeune homme est t-il le nouveau symbole de l‘homme moderne ? Cette information serait inquiétante mais cela dit il est vrai qu’aujourd’hui les hommes, perdus dans une société sans codes où les femmes prennent parfois un peu leurs rôles se remettent en question.

Les femmes sont-elles alors plus sujette à l’infidélité ? Autant de questions qui inspirent aujourd’hui le cinéma, plongé dans une société pleine de tabous et dont les codes évolues très vite. Le sujet étant tellement en vogue dans les salles, les réalisateurs font même des suites et continu l’ « aventure » notamment avec 1, 2 et bientôt 3.

Quand l’infidélité est au menu du septième art, tous les comportements sont ils alors permis ? Ce qui est certain, c’est que le cinéma à une influence certaine sur nos modes de vie, sur nos habitudes et même nos envies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici