Keith

1
280
Keith

KeithKeith

USA : 2008
Titre original : Keith
Réalisateur :
Scénario : Todd Kessler et David Zabel
Acteurs : ,
Distribution : inconnue
Durée : 1h33
Genre : Drame
Date de sortie : Inconnue

Globale : [rating:4][five-star-rating]

A l’origine de la série Damages, Todd A. Kessler n’est pas bien connu, tout comme Keith, un long métrage où Jesse McCartney incarne Keith Zetterstrom, un adolescent intrigant auquel la belle Natalie Anderson (Elisabeth Harnois) ne semble pas avoir envie de résister. Ce genre de films, le genre trop peu connu pour être ailleurs que sur une étagère poussiéreuse dans un petit vidéoclub, vaut-il la peine d’être vu ? Keith mérite-t-il d’être complètement inconnu ?

Synopsis : Le film raconte l’histoire d’une jeune lycéenne de 17 ans nommée Natalie. Sa vie est déjà tracée : élève modèle, elle ira à Duke pour suivre des cours intensifs de tennis. Elle est jolie, heureuse en amour et réussit tout ce qu’elle entreprend. Mais lorsqu’elle rencontre Keith, tous ses plans vont être bouleversés. Plus rien n’a de sens. Le garçon l’intrigue, il n’a rien à perdre et n’en fait qu’à sa tête. Natalie, la jeune fille sage et rangée va le suivre dans des expériences délirantes afin de découvrir son secret.

Keith

Agréablement surprenant

L’idée étant terriblement basique et franchement niaise, je n’aurai probablement pas osé le regarder sans qu’une amie (que je salue et remercie) ne me le conseille avec enthousiasme. J’ai donc tenté le coup à une heure bien matinale avec le soutien de mon colocataire, qui n’était pas plus décidé que moi à voir un énième garçon trop sûr de lui faire tomber la belle blonde qui ne nous regardera jamais passer. Mais autant le dire tout de suite, le film fut agréablement surprenant, et touchera plus d’un d’entre vous.

Une belle histoire

D’entrée de jeu, Keith est un personnage intrigant, qui éveille la curiosité et se démarque complètement des autres élèves qu’on peut voir et apercevoir au cours du film. Sûr de lui – probablement trop –, il va se créer des situations pour être en contact avec la belle Natalie, qu’il a repéré, et ainsi rentrer dans sa vie d’une manière franchement habile. Curieuse, la jeune fille se laisse entraîner dans un petit jeu qui nous fait sourire, et va complètement changer la vision qu’elle a de sa vie et d’elle-même. Par amour, vous avez dit ? Oui, c’est ce qui rend le film beau.

Un scénario bien mené

Pendant toute la première moitié du film, voire les deux tiers, on est loin de se douter de ce que cache ce personnage et cette histoire. Le spectateur est dans l’attente, et finit par être plutôt surpris par le déroulement de l’histoire, et par son dénouement. Un scénario plein de surprises, qui provient d’une courte histoire nommée The Hotel Eden (Ron Carlson), dont Ted Kessler et David Zabel se sont inspirés, et qui est magnifiquement exploité. On prend goût aux virées nocturnes des deux adolescents, bien qu’elles soient quelque peu irréalistes (rares sont les filles qui nous autorisent à passer les prendre à 4h du matin), et on en vient à s’attacher à Natalie, qui finit par s’égarer elle-même dans sa petite vie pourtant bien organisée.

Une fois la surprise passée, le drame s’installe et le film prend tout son sens. On est touché par l’histoire de Keith, par la déroute de Natalie et par ce qui les uni. Les sentiments exprimés symbolise la force d’un amour qui semble intouchable, c’est niais, cucul, vu et revu, mais c’est beau, et on aime.

Keith

Un casting d’anonymes ne fait pas un mauvais film

Mis à part Jesse McCartney dans le rôle de Keith, le casting de ce film est aussi peu connu que lui. Si le nom de Todd Kessler, réalisateur de la série Damages ne vous dit déjà pas grand chose, alors celui d’Elisabeth Harnois, qui joue Natalie Anderson, n’éveillera pas plus de souvenirs en vous, puisqu’elle se contente de quelques apparitions dans quelques séries, comme dans un épisode de FBI : Portés Disparus, ou d’Esprits Criminels.

Malgré tout, il faut reconnaître que les acteurs sont convaincants. Jesse McCartney réalise une superbe prestation, et donne à Keith la part de mystère qu’il lui faut, tandis qu’Elisabeth Harnois mérite d’avoir plus de chance dans sa carrière, tant sa prestation fut touchante.

L’Avis Spectateur

Fabrice, 21 ans
« Du déjà vu, bien que le scénario soit parfois surprenant. Keith aime jouer au yoyo avec Natalie,
ce qu’on ne comprend pas tout à fait. »

Aurore, 16 ans
« C’est le film le plus triste que j’ai jamais vu. J’ai vraiment beaucoup aimé, il est sublime. »

Résumé

Keith est une belle leçon de vie. Les sentiments sont forts, le film est beau et touchant… On regrette qu’un film comme celui-là ne soit pas plus connu. Sortez vos mouchoirs les filles, vous allez en avoir besoin.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=MdICGlsXMtc[/youtube]

 

1 COMMENTAIRE

  1. Film très émouvant que nous avons visionné tout à fait par hasard mon fils et moi. Malgré notre différence d’âge( 50 et 21 ans), nous sommes tombés sous le charme tous les deux et l’avons regardé déjà 3 fois. Il mériterait une meilleure diffusion. J’ai cherché à l’acheter mais n’ai pas trouvé encore la solution. Nous le conseillons vivement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici