Juste entre nous

0
111
Juste entre nous

Juste entre-nousJuste entre nous

Serbie, Croatie, Slovenie : 2010
Titre original : Neka ostane medju nama
Réalisateur :
Scénario : John Romano
Acteurs : , ,
Distribution : Kanibal Films Distribution
Durée : 1h29
Genre : Comédie dramatique
Date de sortie : 11 mai 2011

Réalisation : [rating:2.5]
Scénario :      [rating:3.5]
Acteurs :        [rating:3.0]
Musique :      [rating:2.5]
Globale :        [rating:3.0]
[five-star-rating]

Juste entre nous est une comédie dramatique réalisée par Raiko Grlic. Le film traite de l’adultère mais plus que ça, de l’anticonformisme et du besoin de se mettre en danger pour échapper à la routine. Juste entre nous a reçu le Grand Prix du Festival International du Film de Karlovy Vary 2010 et le prix Ciné Femmes du Festival d’Amour de Mons 2011.

Synopsis : Juste entre nous est une histoire contemporaine à huis clos sur les passions érotiques et les secrets bien gardés de la bourgeoisie. Sous la forme de portraits, ce film est une brève incursion dans les vies à Zagreb de deux frères, leurs femmes, leurs maîtresses et leurs enfants. Doubles vies et relations amoureuses parallèles sont mêlées dans cette histoire douce-amère sur la quête incessante de l’amour et du bonheur, sur la passion qui ne cesse d’exister, et sur les terribles conséquences qui en émanent.

Juste entre nousNe pas se fier aux apparences

A première vue, Juste entre nous est un film sensuel et érotique mais dès le début on se rend compte qu’il n’en est rien. Certes on suit les actes d’infidélité de deux frères mais le film s’attarde davantage sur le comportement des amants que sur leurs ébats sexuels. C’est ainsi que l’on découvre comment les personnages principaux reproduisent les mêmes gestes que leur père et finissent par se perdre dans des relation mesquines : chacun tente de blesser l’autre en lui prenant ce qu’il a de plus cher.

Tout en traitant un thème grave, Raiko Grlic réussit à imposer un second degré bienvenu qui rend le film plus léger. Les frères Nikola et Braco sont immatures et nous entrainent dans des situations improbables et drôles. Souvent politiquement incorrect car immoral et satirique, le scénario intègre de nombreux personnages qui cherchent toujours à profiter des autres pour assouvir leurs besoins, des besoins qui se résument à l’argent et au sexe.

La mise en scène de Juste entre nous est réussie, Raiko Grlic nous fait découvrir Zagreb, une ville européenne moderne. La photographie est toujours bien choisie et on perçoit l’expérience du cinéaste tout au long de son film. En revanche la narration souffre de longueurs. Les scènes semblent se répéter et les événements sont trop prévisibles, à l’instar des quiproquos qui, on le sait à l’avance, vont mal se terminer. De plus, la liste interminable de personnages pèse sur la trame et complique la lecture du film.

Juste entre nousUn casting intéressant

Miki Manojlovic (Largo Winch, The World is big), qui joue Nikola interprète avec brio cet anti-héros. Un acteur toujours juste que le poids des années a rendu plus beau à l’écran. Pour lui donner la réplique on retrouve Bojan Navojec (Armin) qui interprète son frère Branko. Un acteur qui manque encore de notoriété mais qui prouve ici qu’il a les épaules pour tenir un grand rôle dans un film.

Résumé :

Juste entre nous est une bonne comédie sur les rapports entre les hommes et les femmes et surtout entre deux frères aux relations compliquées. Appuyé par un très bon scénario sur l’évolution des mœurs, le film manque toutefois de personnalité et se perd dans des péripéties trop prévisibles. Dommage.

[youtube width= »620″ height= »380″]http://www.youtube.com/watch?v=OeicsxBF7NM[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici