Il était une forêt

0
380

Il etait une foret_affiche

France : 2012
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario :
Avec : ,
Distribution : The Walt Disney Company France
Durée : 1h18
Genre : Documentaire
Date de sortie : 13 novembre 2013

Globale : [rating:4][five-star-rating]

Avant d’être un documentariste, est un conteur. Il nous a émerveillé avec des manchots dans La Marche de l’Empereur et un renard dans Le Renard et l’enfant. À présent il nous raconte une histoire vieille comme le monde sur l’univers des arbres.

Synopsis : Pour la première fois, une forêt tropicale va naître sous nos yeux. De la première pousse à l’épanouissement des arbres géants, de la canopée en passant par le développement des liens cachés entre plantes et animaux, ce ne sont pas moins de sept siècles qui vont s’écouler sous nos yeux. Depuis des années, filme la nature, pour émouvoir et émerveiller les spectateurs à travers des histoires uniques et passionnantes. Sa rencontre avec le botaniste a donné naissance à ce film patrimonial sur les ultimes grandes forêts primaires des tropiques, au confluent de la transmission, de la poésie et de la magie visuelle. «  » offre une plongée exceptionnelle dans ce monde sauvage resté dans son état originel, en parfait équilibre, où chaque organisme – du plus petit au plus grand – connecté à tous les autres, joue un rôle essentiel.

Il etait une foret_foret

L’Empire végétal

De l’infiniment petit à l’infiniment grand. Cette phrase résonne comme une mélopée tout le long du film de . Car l’univers des arbres que l’on imagine bien morne et inerte est au contraire foisonnant et en perpétuel mouvement ! De la graine à la forêt, du plus petit insecte jusqu’au grand mammifère, il y a une vie riche dans ces parcelles de terres. Les arbres font preuve de maintes ruses et artifices pour survivre, pour s’adapter, pour se reproduire. À l’échelle humaine, il est bien compliqué d’appréhender certains enjeux, la vie de ces géants s’étalant parfois sur un millier d’années !

D’ailleurs  ne se présente pas comme un documentaire classique. On parlait de conte et le terme est approprié. Créer de l’action et une histoire étant une chose déjà compliquée avec des animaux, alors quand il s’agit d’arbres dont la pousse s’étend sur des centaines d’années, on imagine la galère et il a bien fallu trouver des astuces narratives. Et c’est le dessin qui est le fil conducteur de toute cette histoire, celui du narrateur qui arpente ces bois, en perpétuelle fascination pour ces géants végétaux qu’il dessine. Le dessin ensuite en guise d’effets spéciaux : comme il n’était pas possible de filmer le développement des arbres sur des siècles, et son équipe ont utilisé comme subterfuge des animations dessinées à la main plutôt que de coûteux effets visuels. Le résultat, de toute beauté, est à la fois subtil par son approche et très poétique. Le seul petit point de reproche qu’on pourra formuler : les instants de contemplation finissent par être un poil longs et l’ennui se fait parfois sentir.

Il etait une foret_dessinateur

Résumé

Un documentaire sous forme de conte d’une belle intelligence. Comme d’habitude la compréhension passe par l’émerveillement, afin de faire changer les mentalités sur une réalité qui est celle malheureuse de la déforestation…

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=YpWhWp0ztuQ[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici