Festival Signes de Nuit 2017 : le programme

0
157

Ouverture ce soir de la 15e édition du Festival International de Paris qui se déroulera dans plusieurs maisons de la Cité Universitaire (Portugal, Mexique, Argentine, Japon, Canada, Danemark) entre le 5 et le 15 octobre. Au programme de cette première soirée de l’irlandais Tadhg O’Sullivan qui n’évoque pas la Grande Muraille de Chine mais les séparations qui se forgent entre l’Europe et l’ailleurs, une exclusion concrète et symbolique, à en juger par les images ci-dessous sur des mots de Kafka et des musiques de Akira Rabelais, Kreng ou Philip Jeck. La dénonciation du fantasme d’un mur idéal, fabriqué par le libéralisme. À découvrir ce soir à 18h00.

Trois grandes compétitions dominent la sélection, avec neuf programmes de courts-métrages, dix de documentaires et sept dans la section cinéma transgressif. Trois jurys départageront des films venus du monde entier et qui interrogent notre société dans ce festival qui revendique être «le lieu et l’instant d’un cinéma qui repousse ses propres limites. Un cinéma surprenant, différent, libéré des pressions de la tradition, et prêt à se lancer dans l’expérimentation». Des films engagés donc mais aussi portés par une certaine idée esthétique et narrative du cinéma.

Le festival se déroulant dans les maisons nationales de la Cité Universitaire, il propose également des focus nationaux, en réunissant dans un programme chacun, des films, courts ou plus longs venus des pays suivants, par ordre d’apparition : France, Mexique, Danemark, Phillippines, Portugal, Norvège, Japon, Argentine et Canada. A voir encore, un Regard Spécifique consacré au réalisateur russe Andrei Erastov, membre des jurys des courts-métrages et transgressifs, en deux films.

Parmi les courts en compétition, on trouve de , dévoilé à Cannes cette année dans le cadre de la et primé au Festival Regards sur courts d’Epinal début septembre ; de Jamie Jones, en compétition à Dinard la semaine dernière ; Emprisonné de Damian Vondrasek à Karlovy Vary ; Yvonne Ng a remporté un Oscar du film étudiant pour comme avant elle John Lasseter, Robert Zemeckis, Spike Lee ou Trey Parker ; plusieurs étaient à Clermont-Ferrand dont de Jesus Reyes et Andrés Porras ou Apparition de Jean-Robert Thomann ; Le cercle de Rüken Tekes fait partie de la présélection des European Film Awards 2017 ; de Bibhusan Basnet et Pooja Gurung était à Venise dans la section Orizzonti en 2016 ; On the origin of fear de Bayu Prihantoro Filemon a été présenté à Toronto ; de Louise Rinaldi était à Visions du Réel à Nyon… Bref, la plupart a déjà fait ses preuves et la sélection, si elle est aussi homogène que l’an dernier, devrait séduire les spectateurs qu’on espère nombreux.

Dans la section documentaire, les films, courts et longs, ont pour sujets comment les médias travaillent les sujets d’actualité, la dépendance aux jeux vidéos, la lutte de femmes kurdes pour la liberté et la reconnaissance, le 11 Septembre, un complot de la police russe pour voler un milliard de dollars à un financier américain, le trafic d’êtres humains, la transhumance de zébus ou les guerres et étudient des sujets variés en France, au Mexique, aux Philippines, en Syrie, en Grande-Bretagne, en Bosnie, en Palestine ou en Roumanie…

Enfin le programme transgressif invite des «moyens et longs-métrages inclassables entre fiction et documentaire, caractérisés par un langage audio-visuel innovateur, par des associations imprévisibles basées sur l‘inconscient et par des approches métaphorique et métonymique». On y retrouvera notamment (Mange tes morts) avec mais aussi des paysages poétiques, des victimes de stress post-traumatiques et on se rendra en Syrie, en Azerbaïdjan, en Finlande, au Mexique, en Polynésie, en Chine…

Donc, en bref, ce Festival riche de dizaines et dizaines d’oeuvres présentées en première française, européenne voire mondiale vaut le déplacement et, cerise sur le gâteau, est gratuit !

Le site officiel est à retrouver ici.

https://vimeo.com/159320295

https://vimeo.com/gallivantfilm/anothernewsstory

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici