Festival des monteurs associés du 4 au 8 mars

0
81

Nous les avons montés, les avez-vous vus ? Ainsi nous interpelle l’association Les Monteurs associés, sorte de guilde des monteurs à la française riche de 200 membres (chefs monteurs, assistants et adjoints) qui organise un festival pour mettre en avant leur travail invisible et en parler à partir de ce mercredi au cinéma La Clef, 34 rue Daubenton dans le 5ème arrondissement de Paris (métro Censier Daubenton sur la ligne 7).

Du 4 au 8 mars ce sont six longs-métrages, deux moyens-métrages et un court-métrage qui seront programmés en présence de leur réalisateur et de leur monteur. Deux débats en entrée libre seront proposés, sur la distribution pour tenter de comprendre pourquoi tant de bons films peinent à trouver leur public (le samedi 7 mars à 11h) et sur le métier de monteur (le dimanche 8 à 11h), une rencontre orientée vers les étudiants en cinéma et les cinéphiles curieux. À signaler encore, une exposition de photographies sur des instants de montage.

les monteurs s'affichent affiche
Au programme :

Mercredi 4 mars à 20h : de Mitra Farahani et monté par Yannick Kergoat (Harry, un ami qui vous veut du bien), Suzana Pedro et Pershang Shafigh. Ce documentaire parle des deux derniers mois de la vie du légendaire peintre iranien Bahman Mohassess qui s’apprête à réaliser son oeuvre ultime après un exil volontaire d’une trentaine d’années.


Vendredi 6 mars à 20h : , de Sébastien Betbeder, monté par Julie Dupré. (critique)


Samedi 7 mars à 14h : d’Anne Weil et Philippe Kotlarski, monté par Mathilde Muyard (Lady Chatterley, Sport de filles, Bird People) et Bernard Sasia (le collaborateur de Robert Guediguian à ce poste).


Samedi 7 mars à 17h : documentaire de Kaveh Bakhtiari, monté par Charlotte Tourrès et Sou Abadi sur l’« escale » ou plutôt l’arrêt forcé à Athènes d’un petit groupe de migrants iraniens bloqués à Athènes et en route pour l’Europe du Nord ou l’Amérique.


Samedi 7 mars à 20h30 : moyen-métrage documentaire de Mari Gulbiani, monté par Anita Perez suivi du long-métrage de fiction de Rusudan Chkonia, monté par elle-même et Jean-Pierre Bloc (critique)



Dimanche 8 mars à 13h30 : documentaire de Manuela Fresil, monté par Marc Daquin, qui se concentre sur les conditions de travail très difficiles dans un abattoir situé tout au bout d’une zone industrielle.


Dimanche 8 mars à 15h30 : de Perrine Michel, monté par Marie-Pomme Carteret


Dimanche 8 mars à 18h : de Jean-Jacques Jauffret, monté par Lise Beaulieu, avec


Site officiel en cliquant sur ce lien.

les monteurs s'affichent programme

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici