Festival de Gardanne 2012 : Jour 1

0
115
gardanne

gardanne

Après une soirée d’ouverture qui a fait le plein avec Amour, Le Festival Cinématographique d’Automne de Gardanne présentait hier son premier film en avant-première, en présence de son réalisateur. Ce film a pour titre , Confessions d’un gang de filles, il sortira en salles le 2 janvier 2013 et le réalisateur est , Palme d’Or 2008 avec Entre les murs. Avant d’être repris par , Confessions d’un gang de filles, le roman de l’américaine Joyce Carol Oates, avait déjà été adapté en 1996 par Annette Haywood-Carter mais ce film n’est jamais sorti en France. On notera que c’était un des premiers grands rôles d’Angelina Jolie au cinéma. Ici, toutes les jeunes filles qui tiennent les rôles principaux ne sont pas des comédiennes professionnelles. a passé un hiver entier à les rechercher tout autour de Toronto, le film ayant été tourné au Canada. L’action commence en 1955 dans une petite ville des Etats-Unis, alors que la période du Maccarthysme vient juste de se terminer : au départ, deux adolescentes de 15 ans, l’une très rebelle, c’est Legs, l’autre qui va raconter toute l’histoire en tapant sans cesse sur sa machine à écrire, c’est Maddy. Autour d’elles, va s’agréger un groupe de filles, bien décidé à ne pas se laisser faire par les garçons de leur âge et par les hommes, un groupe très soudé, du moins au départ, même si elles sont loin d’être toutes coulées dans le même moule. A de nombreuses reprises, se régale à pointer les convergences de l’époque des années 50 avec les événements que l’on vit au présent. En fait, une fois de plus, après l’adaptation par Bertrand Tavernier de Dans la brume électrique, le roman de James Lee Burke, la preuve est apportée que les réalisateurs français ne sont pas loin d’être les meilleurs pour nous montrer le vrai visage d’une certaine Amérique, celle qu’on pourra qualifier de profonde. Les jeunes filles choisie par sont toutes excellentes, d’une justesse étonnante, même si Raven Adamson, qui interprète Legs, et Katie Coseni, qui joue Maddy, s’avèrent les plus aptes à faire une véritable carrière au cinéma. Au fait, Legs, c’était le rôle tenu par Angelina Jolie en 1996 ! Pour un film se déroulant en 1955, le choix d’une éventuelle musique avait son importance : commencé par des chansons de cette époque, ce choix déroute un peu lorsqu’on est confronté à une chanson de type folk-rock de facture manifestement plus récente. Toutefois, on s’y fait vite, d’autant mieux que a fait appel à l’excellent groupe canadien Timber Timbre pour écrire la BO originale. Finalement, on ne mettra qu’un seul bémol à ce film : avec sa durée de 2 heures et 23 minutes, il est un poil trop long. C’est particulièrement au milieu du film que aurait pu, aurait dû raccourcir certaines scènes, voire les supprimer.

A l’issue de la projection, a dialogué avec le public pendant près d’une heure : toujours intéressant de constater que le réalisateur a, sur certaines scènes, une interprétation différente de la votre ! En plus, on est obligé de reconnaître qu’il a certainement raison. Et ce matin, sur France Inter, Laurent Delmas a su trouver les mots qu’il fallait pour parler pendant 5 minutes du .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici