Festival Créteil 2015 : les films en compétition

0
400

Compétition Fiction

Dukhtar d’Afia Nathaniel (Pakistan/Etats-Unis/Norvège, 1h33)

Une mère et sa fille fuient la veille du mariage de la petite avec un homme, chef de tribu. Leur traque commence.


Limbo d’Anna Sofie Hartmann (Allemagne, 1h20)

Dans le petit port danois de Nakskov, les cheminées de l’usine à sucre fument sans relâche. C’est la dernière année de lycée pour Sara et ses amis. Sara est fascinée par Karen une jeune professeur récemment arrivée.


Objects in Mirror de Narges Abyar (Iran, 1h32)

Leila, une jeune femme de province récemment mariée habite désormais à Téhéran. Elle vit recluse et s’occupe des tâches ménagères jusqu’au jour où un événement domestique banal bouleverse sa vie.

https://youtu.be/CLcwEC3dpSM
Of Girls and Horses de Monika Treut (Allemagne, 1h25)

Alex, jeune fille de 16 ans, a abandonné l’école, prend de la drogue et se scarifie. Sa mère lui propose comme dernière chance de se rendre dans un haras.


Price of Love de Hermon Hailay (Éthiopie, 1h40)

Teddy a grandi dans la rue et son taxi est son unique chance de s’en sortir. Un jour, il se fait voler la voiture et dans sa quête quasi impossible pour la retrouver il tombe amoureux d’une prostituée. Ce nouvel amour l’oblige à affronter son passé tout en lui révélant le véritable prix de l’amour.

https://youtu.be/n6F_L4rvA3E
She’s Lost Control d’Anja Marquardt (États-Unis, 1h30)

Étudiante en psychologie, Ronah travaille comme assistante sexuelle, aidant des patients à apprivoiser l’idée même de l’intimité. Calme et dévouée, elle doit se remettre en question lorsqu’elle rencontre Johnny, un patient particulièrement difficile.

she's lost control 01
Thou Wast Mild & Lovely de Josephine Decker (États-Unis,1h34)

Lorsque Akin arrive à la ferme, il trouve ce qu’il s’attendait à trouver, un travail. Lorsque Sarah ouvre ses jambes, elle trouve ce qu’elle s’attendait à trouver, quelqu’un qui regarde.


Todos están muertos de Beatriz Sanchís (Mexique, 1h33)

Lupe a été une rock star, mais le temps de la gloire est révolu ! Elle et Pancho son fils dépendent de Paquita, sa mère, une mexicaine au grand cœur qui croit aux esprits. Et puis le jour des morts, un fantôme bien familier va leur rendre visite.

 

Compétition Documentaire

L’Axe optique de Marina Razbejkina (Russie, 1h30)

1913. Quand Maksim Dmitriev réalise des portraits de travailleurs, d’agriculteurs, de banquiers ou de moines, il n’imagine pas que son regard ouvrira la voie aux documentaristes à venir. Cent ans plus tard et afin de saisir les contrastes de sa société, Marina Razbejkina a demandé à ses contemporains de reprendre les poses de ces clichés d’un autre temps.

l'axe optique 1
En tierra extraña d’Icíar Bollain (Espagne, 1h12)

Gloria est l’une des 700.000 Espagnols qui ont quitté leur pays depuis le début de la crise. Professeur sans travail, elle est depuis deux ans employée dans un magasin à Édimbourg. Avec son collectif, Gloria a mis en place un événement qui, sous la devise «Ni perdus, ni muets», permet à ces jeunes espagnols exilés d’exprimer leur colère et leur frustration.


Frailer de Mijke de Jong (Pays-Bas, 1h20)

Lorsqu’on lui diagnostique un cancer, Muis rassemble ses amies autour d’elle. Avec un certain humour et beaucoup de fantaisie, ensemble elles luttent contre l’inévitable. Entre gestes d’amour et d’attention, les tempéraments affirmés de ces quatre amies se dévoilent. Leur voyage explore les frontières entre réalité et fiction.

frailer 01
In the Image de Judith Montell et Emmy Scharlatt (États-Unis, Israël, 57mn)

Des femmes palestiniennes filment les violations des Droits humains sur les territoires occupés de Cisjordanie. Ces femmes sont des journalistes citoyennes, exprimant leur expérience en utilisant la vidéo comme un moyen d’activisme non-violent.

https://vimeo.com/48892799
My Name is Salt de Farida Pacha (Inde, 1h32)

Inde. Un désert plat, gris, implacable. Ni arbre, ni roche, mais du sel en abondance. Après huit mois de travail acharné, Chhanabhai et sa famille sont prêts à récolter le sel, juste avant que les pluies de la mousson viennent laver une fois de plus leurs champs de sel.


Nuits de Diane Poitras (Canada, 1h14)

Des images nocturnes en noir et blanc. Une caméra parcourt les rues de Montréal à la recherche de sons, d’odeurs et de sensations. Une expérience poétique et vagabonde, un essai libre à l’affût des multiples mondes intérieurs qui peuplent les nuits de la grande ville.


Sol de Marie-Hélène Cousineau et Susan Avingaq (Québec, 1h17)

Sol, c’est Solomon Tapatsiaq Uyarasuk, un jeune Inuit charismatique, acrobate, musicien et poète amateur. Une belle âme disparue trop tôt à laquelle ce film rend un vibrant hommage. Le mal être, mais aussi l’incroyable résilience des Inuits sont mis en lumière dans ce combat indispensable contre le déni et l’oubli.

https://vimeo.com/102069237
The Sound Before the Fury de Lola Frederich et Martin Sarrazac (France, 1h28)

En 1972, Archie Shepp enregistra l’album Attica Blues en hommage au soulèvement de la prison d’Attica. Il revisite ce répertoire 40 ans plus tard. Le documentaire suit 25 musiciens, entrelaçant dans la narration des images d’archives de l’époque.

attica blues 01

Compétition Court-métrage

Capture de Tamar Rudoy (Israël, fiction, 29mn)

Lors d’une exposition, Nofar découvre un portrait d’elle pris à son insu. Confrontée à cette sensation troublante et invasive, elle rencontre le photographe responsable de cette image.
The Chicken d’Una Gunjak (Allemagne, Croatie, fiction, 15mn)

Selma veut sauver un poulet du sort qui lui est réservé. Quand sa mère tente de le rattraper, elle devient la cible d’un sniper. Bienvenue à Sarajevo, en 1993.
Endemic’s Greed de Natalia Dziedzic (Pologne, animation, 11mn, sans dialogue)

À la plage, les destins d’un marin qui devient chauve, d’une jeune fille et de deux modestes créatures (une abeille et un crabe) se croisent.
The Execution de Petra Szöcs (Hongrie, Roumanie, fiction, 14mn)

1990, Cluj, Roumanie. Trois enfants rejouent plusieurs fois l’exécution du couple Ceausescu. Qui sera la victime ?
La Gran Aventura de Cassandra Oliveira (Cuba, documentaire, 24mn)

Yolanda consacre sa chronique radiophonique à la vie de Camille Claudel. Margarita, aveugle, passe ses journées à faire le ménage en écoutant la radio. Ce film rapproche deux existences.
L’Hiver et la violence de Sophie Dupuis (Canada, fiction, 19mn)

Ce film suit un groupe de snowboarders tout en parlant des relations humaines, de l’origine de la violence, d’amitié, d’insouciance et de déception. L’histoire de Val, Phil, Coco, John, Sébass et Laurence…
Iranian Ninja de Marjan Riahi (Iran, documentaire, 30mn)

L’histoire de Kathereh Jalilzadeh, première femme ninja d’Iran qui entraîne aujourd’hui une nouvelle génération de femmes. La lutte contre les préjugés dans une société patriarcale.
Lavashak de Narges Kalhor (Allemagne, expérimental, 27mn)

Chaque mois, je reçois un colis de Téhéran. A chaque fois, il contient mes gâteaux préférés, ceux que je mangeais avec mon cousin Saeid après l¹école. Cette fois, il y a autre chose avec.
Loups solitaires en mode passif de Joanna Grudzinska (France, fiction, 30mn)

Elisa, 16 ans, s’ennuie dans sa banlieue pavillonnaire. Lorsqu’elle découvre les mots crus et tendres d’une écrivaine prostituée, son désir prend une couleur inattendue.
Oh Lucy ! d’Atsuko Hirayanagi (Japon, Singapour/ États—Unis, fiction, 22mn)

Setsuko, employée de bureau, reçoit une perruque et une nouvelle identité : Lucy, de son professeur d’anglais non-conformiste. Quand celui-ci disparaît, elle doit faire face à ce qu’il reste : elle-même.
Plage(s) de Lucie Szechter (France, fiction, 10mn)

Yuko ne sait pas toujours comment incarner son corps et ses désirs. Une amitié naît de cette dérive à quai.
PLANET ∑ de Momoko Seto (France, expérimental, 12mn, sans dialogue)

PLANET ∑ abrite des créatures géantes, endormies dans la glace. Des explosions sous-marines provoquent un réchauffement, à l’origine d’une nouvelle vie animale.
Prends-moi d’Anaïs Barbeau-Lavalette et André Turpin (Canada, fiction, 10mn)

Un infirmier travaille dans un hôpital avec des patients handicapés où les tâches qu’il effectue remettent en question ses mœurs personnelles.
Schoolyard de Rinio Dragasaki (Grèce, fiction, 10mn)

Silence absolu dans les salles de classe désertées. Les élèves en uniformes quittent l’école. Soudain, l’ambiance change.
Sol Branco de Cristèle Alves Meira (France, Portugal, fiction, 20mn)

Selena, 8 ans, s’ennuie avec sa cousine Marina dans leur maison de vacances au Portugal. Elles décident de faire le mur.
Washingtonia de Konstantina Kotzamani (Grèce, fiction, 24mn)

Washingtonia, c’est lorsque le cœur des girafes ne se fait plus entendre. C’est le surnom d’Athènes et le nom de l’unique palmier dont le cœur n’est pas dévoré par les charançons rouges.
La liste des films des rétrospectives consacrées à Jacqueline Audry et Béatrice Dalle, c’est ici dans la news de présentation du festival. Liste complète des films des diverses sections sur le site officiel du Festival de Films de Femmes de Créteil.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici