Entretien avec Loïc Bugnon, créateur du Bloody Week-end

1
265
Bloody Weekend 2012, chapitre 3

Bloody Weekend 2012, chapitre 3

Nous avons rencontré Loïc Bugnon, créateur du Bloody Week-end, une convention de films d’horreur qui se déroule chaque année début juillet à Audincourt (Doubs). L’occasion d’en savoir plus sur son association, l’avenir de sa convention et également sa passion dévorante pour le cinéma d’horreur.

Peux-tu brièvement présenter l’association Bloody Zone?

L’association Bloody Zone a pour but d’échanger entre passionnés du cinéma de genre sur les différents festivals et/ou événements cinématographiques à travers la France, tout en permettant de mettre en lien toutes les personnes intéressées pour monter des projets.

 

Pourquoi une convention de film de genre ? Comment ce projet a-t-il émergé ?

L’idée d’une convention est née d’un quizz photo que j’ai organisé sur un réseau social sur Internet de janvier à juillet 2009. Un jeu simple, où il fallait retrouver le titre du film et le réalisateur, à partir de photos (de films de genre, bien entendu) que j’envoyais une ou deux fois dans la semaine et à des heures définies.

Vu le nombre de participants et l’ambiance qui y régnait, j’ai eu l’envie de passer du virtuel au réel en permettant à tout ce petit monde de se rencontrer sur un week-end, pour échanger autour de notre passion commune.

Ainsi, l’association Bloody Zone a vu le jour fin décembre 2009 et tout s’est enchaîné assez rapidement jusqu’à la première convention des 16, 17 et 18 juillet 2010.

Et aujourd’hui, nous préparons la troisième édition, qui se déroulera les 6,7 et 8 juillet 2012.

 

Et quel est le principe du Bloody Week-end ?

Le Bloody Week-end est l’occasion de revoir des films sur grand écran, mais également de découvrir des nouveautés sous forme de longs ou courts-métrages en présence des acteurs et réalisateurs. Dès la deuxième année, la convention s’est agrémentée d’une compétition de courts-métrages avec un jury issu du cinéma fantastique, (acteur, réalisateur, maquilleur fx, exploitant de cinéma…).

Plus question d’être critique de cinéma, réalisateur ou simple spectateur, tous les passionnés se rencontrent et échangent dans la bonne humeur. Le Bloody week-end est un lieu de rendez-vous des amateurs du cinéma de genre mais également de différents artistes : peintres, sculpteurs, photographes, écrivains, auteurs de romans , bandes dessinée etc…. De ces expositions, naissent des contacts, des projets de travail en commun…

C’est un endroit multiculturel où l’on peut venir pour voir des films, rencontrer des artistes, écouter des conférences, rencontrer de futurs partenaires de travail, ou simplement venir échanger sur sa passion du fantastique.

 

Quels objectifs veux-tu atteindre?

Nous souhaitons bien sûr avoir plus de visiteurs chaque année, sans renoncer à la dimension humaine et chaleureuse. Nous souhaitons plus que tout que les gens se sentent chez eux, se rencontrent entre passionnés et construisent de nouveaux projets, et pourquoi pas de nouveaux courts-métrages pour la compétition des prochaines années

 

Le premier déclic qui t’a plongé dans le cinéma d’horreur ?

l’Exorciste , vu en cachette, pour la première fois vers 8 ou 9 ans, même si par moment j’ai fortement fermé les yeux, l’expérience m’a marquée.Et puis après avec les magasines comme l’ecran fantastique,vendredi 13 ,Toxic etc…. Au fil des lectures, des visionnages de VHS et par la suite de parcourir les festivals en europe ,j’ai eu donc l’idée de construire ce projet de convention qui me trottait dans la tête depuis longtemps

Pour créer le Bloody Week-end j’ai fondé une association  » bloody zone » avec ma compagne Aurélie, notamment pour monter les dossiers administratifs, faire les demandes de subventions etc….

Merci à Loïc pour sa disponibilité. Vous pouvez trouver plus d’informations sur : http://www.bloodyweekend.fr/

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici