Critique Express : Compétition officielle

0
819

Compétition officielle

Argentine, Espagne : 2021
Titre original : Competencia oficial
Réalisation : Mariano Cohn, Gastón Duprat,
Scénario : Andrés Duprat, Mariano Cohn, Gastón Duprat
Interprètes : Penélope Cruz, Oscar Martínez, Antonio Banderas
Distribution : Wild Bunch Distribution
Durée : 1h54
Genre : Comédie
Date de sortie : 1er juin 2022

3.5/5

Synopsis : Un homme d’affaires milliardaire décide de faire un film pour laisser une empreinte dans l’Histoire. Il engage alors les meilleurs : la célèbre cinéaste Lola Cuevas, la star hollywoodienne Félix Rivero et le comédien de théâtre radical Iván Torres. Mais si leur talent est grand… leur ego l’est encore plus !


Drôle et intelligent

« Pour laisser une empreinte dans l’histoire », un homme d’affaires milliardaire de l’hexagone, François Pinault, a décidé de lancer une fondation consacré à l’art contemporain. Plus modestement, mais dans le même but, Humberto Suarez, un octogénaire qui a fait fortune dans l’industrie pharmaceutique, a décidé  de faire réaliser un film après avoir abandonné l’idée de faire construire un pont qui porterait son nom. Mais attention, pas n’importe quel film, un film adapté d’un roman écrit par un romancier célèbre et qui se devra d’être exceptionnel, ne serait-ce que par le trio de personnalités réunies pour accoucher de ce projet ! La réalisatrice, pour commencer : Lola Cuevas, célébrée dans les plus grands festivals, engagée à fond dans un cinéma radical, un cinéma sans concession, un cinéma où elle peut donner libre cours à ses obsessions. Et puis les deux comédiens en tête d’affiche, deux comédiens aux parcours totalement différents, au point qu’on peut presque dire que, dans ce métier, ils sont aux antipodes l’un de l’autre : Felix Rivero est le prototype de la star, il est connu et adulé dans le monde entier, les films dans lesquels il joue sont toujours des grands succès commerciaux ; Ivan Torres, lui, est avant tout un grand acteur de théâtre, il est également devenu un professeur recherché et, quand il joue, cet homme très cultivé ne cherche absolument pas à divertir les spectateurs. Qui plus est, Felix et Ivan n’ont vraiment aucune sympathie l’un pour l’autre !

Malgré leurs profondes différences, malgré leur inimitié, un point réunit ces 3 personnalités : chez l’un comme chez l’autre et chez l’une, ils/elle sont persuadé.e.s d’être les/la meilleur.e.s ! On a donc là les ingrédients permettant de donner vie au premier but de Compétition officielle : fournir des moments de pure comédie en jouant sur les antagonismes entre Felix et Ivan, sur les invectives qu’ils s’adressent, sur les piques qu’ils ne cessent de se lancer, avec Lola qui, elle, utilise des subterfuges plus ou moins heureux en organisant des répétitions qui, espère-t-elle, permettront de rabibocher les deux « ennemis ». Toutefois, si les 2 réalisateurs et le trio de comédien.ne.s prennent manifestement un grand plaisir à nous emmener sur les chemins du rire, le film caresse simultanément une autre ambition : amener les spectateurs de l’autre côté de l’écran, lui montrer le travail effectué lors des répétitions pour arriver au final à transmettre l’émotion recherchée, chaque professionnel de ce métier ayant sa méthode.

Cela fait plus de 20 ans que le trio formé de Mariano Cohn et Gastón Duprat et Andrés Duprat travaille de concert, avec, le plus souvent, les deux premiers à la réalisation et le troisième au scénario. C’est en 2017, avec Citoyen d’honneur, que la France a vraiment commencé à ouvrir ses yeux vers leur cinéma, un cinéma qui porte un regard tout à la fois sérieux et sarcastique vers tout ce qui touche à l’art. On comprend mieux cette appétence pour le monde artistique lorsqu’on sait qu’Andrés Duprat est tout simplement le Directeur du Musée National des Beaux-Arts de Buenos-Aires ! Contrairement à ce qui semblait être une habitude, Compétition officielle, film tourné vers le cinéma, a vu cette fois ci les trois membres du trio participer au scénario.

Ce film étant une coproduction entre l’Espagne et l’Argentine, c’est dans ces deux pays que les réalisateurs sont allés chercher ses interprètes principaux. Côté Espagne, deux énormes vedettes qui ont joué pour Pedro Almodovar à plusieurs reprises : Penélope Cruz dans le rôle de Lola Cuevas et Antonio Banderas dans celui de Felix Rivero. Côté Argentine, Oscar Martínez qui interprétait le rôle de Daniel Mantovani, lauréat du Prix Nobel de littérature, dans Citoyen d’honneur et qui interprète ici celui d’Ivan Torres. Avec un sujet et un titre pareils, la date de sortie de ce film tombe à pic : le mercredi qui suit le palmarès du Festival de Cannes 2022.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici