Conan

6
255
Conan 2011

Conan le BarbareConan le Barbare

USA : 2011
Titre original : Conan the Barbarian
Réalisateur :
Scénario : Thomas Dean Donnely
Acteurs : , , , ,
Distribution : Metropolitan FilmExport
Durée : 1h52
Genre : Action, Aventure
Date de sortie : 17 août 2011

Globale : [rating:2.5][five-star-rating]

Connu comme le guerrier sanguinaire joué par Arnold Schwarzenegger en 1982, Conan le Barbare est en fait apparu pour la première fois en 1932 de la main de Robert E. Howard. L’actuel remake de Marcus Nispel étant directement tiré de ces écrits, il n’a que peu de points communs avec la version de John Milius (1982), qui possède un scénario différent en de nombreux points et est beaucoup moins fidèle aux livres d’origine. Mais ce Conan-là vaut-il le coup ?

Synopsis : Pour Conan, le légendaire guerrier cimmérien, ce qui avait commencé comme une vengeance personnelle va se muer en combat épique pour sauver Hyboria d’une puissance maléfique surnaturelle. Face à ses ennemis, aux terrifiantes créatures et aux épreuves d’exception qui l’attendent, Conan va peu à peu comprendre qu’il est l’ultime espoir d’un peuple…

Conan le Barbare 2011

On a rarement vu autant de sang gicler !

Si d’entrée de jeu le réalisme n’est pas de mise, à l’image d’un accouchement hors norme au milieu d’un champs de bataille plein de cadavres puants et de membres arrachés – à noter que personne n’embête le couple pendant ce moment des plus intimes –, la mise en scène est très efficace, nous en met d’emblée plein la vue et tente de combler les quelques lacunes du film, comme le gore bien trop gore (parce que, oui, même pour un film de barbares on peut en faire trop) ou le manque de crédibilité de certains effets spéciaux, bien qu’ils soient dans l’ensemble plutôt bien gérés. On regrette cependant que la 3D ne serve qu’à donner du relief au générique de début et de fin. Encore 2€ de perdu… Mais d’un point de vue général, on peut considérer que Marcus Nispel (Vendredi 13, Pathfinder…) fait ce qu’on attend de lui, sans pour autant se dépasser et nous surprendre. Dommage

Un film violent, une fin décevante, mais un scénario équilibré

Si ce qui ressort le plus dans Conan est la fâcheuse manie du héros à couper des membres, en particulier des têtes, il apparaît cependant que le film trouve son équilibre entre une soif de vengeance, une amourette, et l’intervention des personnages secondaires. Par exemple, il est appréciable de constater que la belle Tamara (Rachel Nichols) soit une femme de caractère et sache faire avancer les choses, sans pour autant que les sentiments partagés par elle et Conan (Jason Momoa) ne prennent trop de place dans le déroulement de l’histoire.

Malheureusement, là encore, on retrouve quelques fausses notes, comme les liens d’amitié entre Ela-Shan (Saïd Taghmaoui) et Conan, qui ne sont pas réellement exploités, ou le fait que Tamara débarque dans le film après une introduction du personnage plutôt maladroite. Ajoutez à cela quelques longueurs, et les deux heures peinent à se terminer… Mais la fin reste, sans nul doute, la plus grosse déception de ce long-métrage. Bâclée, complètement dénuée d’émotion et plutôt hasardeuse, probablement de manière à pouvoir éventuellement prévoir une suite, elle laisse le spectateur sur sa faim et méritait d’être plus travaillée.

Conan 2011

Un Conan plutôt surprenant

Pour succéder à Arnold Schwarzenegger dans le rôle du puissant barbare, c’est à Jason Momoa qu’on a fait appel. Choix assez surprenant, mais pas décevant pour autant. Connu pour son rôle plutôt banal et peu convaincant dans la série Stargate Atlantis, le Hawaïen rentre dans le personnage plutôt aisément – vu ses pecs, rien de bien étonnant – et réalise une performance correcte, bien que les dialogues aient tendance à faire passer le barbare pour une caricature de machisme et de violence légèrement exagérée.

Parmi les autres acteurs, Rachel Nichols (GI Joe, Star Trek…) est peut-être celle qui nous convainc le plus. Sous les traits de Tamara, elle dégage un charisme surprenant et incarne la femme forte que tout guerrier veut à ses côtés, tandis que du côté obscur on retrouve Stephen Lang (Avatar, Public Enemies…), ordinaire dans le rôle de Khalar Sing, et Rose McGowan qui joue Marique, qui semble surjouer le sadisme et la méchanceté, et subit l’apparence ridicule de son personnage.

Conan 2011

Ce que vous en avez pensé

Aujourd’hui la Rédaction de Critique-Film expérimente ce qu’on pourrait appeler « L’avis du public », qui met en avant l’avis d’autres spectateurs, et donc différents points de vue sur le film. N’hésitez pas à nous en faire vos retours !

Aurore, 16 ans
« Un très beau film, que ce soit au niveau des effets spéciaux, du jeu des acteurs ou encore de l’histoire. Deux heures qui passent malheureusement trop vite. »

Nicolas, 23 ans,
« Ca se laisse regarder, ce n’est pas du grand cinéma mais ça reste correct. Dommage qu’on ne retrouve pas l’ambiance de la première adaptation. »

Mahé, 14 ans,
« J’ai trouvé le film un peu long. Les décors et les effets spéciaux sont jolis, mais la 3D ne sert à rien et lescénario est maladroit, on sait dès le début comment ça va se terminer. »

Résumé

Conan le Barbare porte bien son nom : le film est gore, bourrin et déborde de scènes de bagarres plus violentes les unes que les autres. Autant dire qu’il n’est pas nécessaire d’être très malin pour pouvoir le suivre. Il n’est cependant pas mauvais, mais est en partie gâché par une accumulation de défauts et de fausses notes, et par une fin franchement bâclée.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=1AkfpPcDy9M[/youtube]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6 Commentaires

  1. D’accord avec votre critique, je ne pense pas que ce film mérite de se faire lyncher par la critique ; déja car on sait ce qu’on va voir, ce n’est pas un film à Oscar, ensuite parce qu’il a déja contre lui le fait d’être un remake d’un film culte..

    Donc oui un film avec ses points noirs (quelques scènes risibles, des effets pas haut de gamme, une fin expédiée, des perso pas assez approfondis … ) mais dans le même temps on s’ennuie pas, on a une héroine qui n’est pas un cliché, un bon Conan version Momoa, et une 3D quand même plus visible que dans d’autres films sortis récemment.

    Donc oui ce n’est pas un hit, ce n’est pas le film du siècle, mais c’est un bon film, gore à souhait pour peu qu’on aime ce genre.

    • Conan est un héros qui méritait d’être « remis à jour », si je puis dire. Ne serait-ce que pour ça, il ne mérite effectivement pas d’être lynché. Mais le film est ce qu’il est : un film de barbare, plein de sang et de brutalité, alors que le scénario, avec un petit effort ou deux, aurait pu le rendre plus intelligent. Il est également dommage qu’il y ait tant de petites erreurs, qui gâchent le rendu final.

      En tout cas, merci d’avoir lu ma critique.

  2. Eh bien je trouve cette critique drolement severe pour un film que j’ai vraiment apprecié. Ce n’est certes qu’une readaptation mais selon moi elle vaut vraiment la peine d’etre vue.

  3. Fan du film de Milius, lecteur des nouvelles de Howard j’attendais ce film avec angoisse à la vue de son développement chaotique et je dois dire que le spectacle proposé dépasse mes pires angoisses.

    Désolé mais ce film est une purge infâme !

    Ok il respecte plus les nouvelles d’Howard que le 1er film mais les mauvaises : celles faites justes à but alimentaire et pour faire plaisir à un public friand de pulp à base de gros bras et de gonzesses dévêtues
    Ouais le génial illustrateur Frazetta est cité mais pour faire de jolies toiles tendues comme décor donnant une impression bidon !

    Les acteurs sont nases et peu charismatiques, le film enchaine les lieux sans lien (on a l’impression que Conan se téléporte enlevant toute impression d’un voyage qui va forger sa destinée) et pire que tout les scènes d’action ultra coupées empêchent toute iconisation du barbare.

    Bref, une belle merde

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici