Comme un chef

1
386
Comme un chef photo du film avec Michael Youn et Jean Reno

Comme un chef, l'affiche du film

France : 2011
Titre original : Comme un chef
Réalisateur :
Scénario : Daniel Cohen
Acteurs : Michaël Youn, ,
Distribution : Gaumont Distribution
Durée : 1h25
Genre : Comédie
Date de sortie : 7 mars 2012

Globale : [rating:2][five-star-rating]

Un improbable couple est à l’affiche dans ce long métrage aux allures d’émission culinaire : Jean Reno et Michaël Youn. Au premier abord, il faut reconnaître que le contraste entre les deux acteurs est presque effrayant, mais après tout pourquoi pas ? La mayonnaise a-t-elle réussi à prendre ?

Synopsis : Jacky Bonnot, 32 ans, amateur de grande cuisine, au talent certain, rêve de succès et de grand restaurant. La situation financière de son couple le contraint cependant d’accepter des petits boulots de cuistot qu’il n’arrive pas à conserver. Jusqu’au jour où il croise le chemin d’Alexandre Vauclair, grand chef étoilé dont la situation confortable est mise en danger par le groupe financier propriétaire de ses restaurants…

Comme un chef photo du film avec Michael Youn et Jean Reno

Une affiche douteuse, mais un rendu correct.

Il est clair que Comme Un Chef n’a rien pour être le film de l’année, ni même du Printemps d’ailleurs. Et pourtant, avec un Jean Reno en tête d’affiche, il était possible d’espérer un petit quelque chose, histoire de dire qu’on n’a pas perdu notre temps en allant voir ce film et pas un autre… Au bout du compte, une fois sorti, on est tout de même légèrement surpris du résultat final, qui dépasse un peu nos prévisions.

L’histoire est bien simple : Jacky (Youn) est un cuisto très talentueux et perfectionniste dont le travail peine à être reconnu. Le moins que l’on puisse dire, c’est même qu’il galère : femme enceinte, boulot perdu… Faute d’emploi en cuisine, il finit peintre dans une maison de retraite où il ne peut s’empêcher de donner un coup de main en cuisine. Comme le hasard fait bien les choses, Alexandre (Reno), très grand chef de la gastronomie française en quête de renouveau pour sa carte de Printemps, débarque dans la maison de retraite, goûte miraculeusement un de ses plats, et le prend à l’essai dans son restaurant en espérant que cet homme soit son sauveur face à un employeur impitoyable. Le scénario est un peu simpliste, mais le film prend un rythme tranquille et agréable si bien qu’il se laisse doucement regarder. Les évènements s’enchaînent bien, bien que les transitions soient parfois trop peu crédibles. Les longueurs sont quasi inexistantes tant le tout avance de façon constante, ce qui est un très bon point pour un rédacteur à la base peu emballé à l’idée de voir ce film. Côté humour, on peut dire qu’il y en a, mais pas d’humour « à la Youn » : le premier degré est mis en avant, et même si on ne va pas jusqu’à rire aux larmes, on se surprend à sourire à plusieurs occasions. Les répliques sont un peu légères, si bien qu’aucune ne nous marque réellement, même les plus amusantes. Dommage.

Réalisation et mise en scène sont dans le même esprit : la simplicité. Autant le générique de début était agréable à voir et amusant par ses jeux de mots culinaires, autant le reste du film est d’une simplicité sans égal. Aucune prise de risque, donc aucune déception visuelle : l’ensemble est sobre, propre, et donc efficace.

Comme un chef photo du film avec Michael Youn et Jean Reno

Le duo Youn/Reno s’annonçait douteux, et on avait raison de le penser. Quelque chose fait qu’on n’y croit pas. Le décalage entre les deux acteurs est trop important pour qu’on puisse dire qu’ils font un couple efficace, ainsi on continuera un moment à le qualifier d’improbable plutôt que d’incontournable. La preuve avec leur performance : Jean Reno sous-joue complètement, comme si lui-même ne croyait absolument pas à ce qu’il faisait. A côté, Michaël Youn s’applique, nous montre qu’il a du talent, mais va parfois jusqu’à surjouer légèrement. Rien d’insupportable en soit, mais dans l’ensemble on s’attendait à mieux. Dans l’ensemble, on peut trouver ça dommage, il y avait réellement quelque chose à faire avec ces deux-là ! Fort heureusement, un petit groupe de seconds rôles nous font sourire régulièrement : Issa Doumbia, Serge Larivière et Bun Hay Mean font un trio amusant, tandis que la charmante Raphaëlle Agogué tient parfaitement son rôle.

Résumé

Dans l’ensemble, bien qu’il soit un peu fade et manque d’une pincée d’humour, Comme Un Chef est un divertissement qui se laisse regarder. Le côté improbable du duo Reno/Youn pique la curiosité mais déçoit quand on fait les comptes, dommage.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=3oF59syoFfM[/youtube]

1 COMMENTAIRE

  1. des lignes communes a bien des films mais les actuers font toute la différence. Merci a M. Youn et « Big » J.Reno car sans eux ce film manquerai grandement de forme… mais nous avons aimé !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici