Cannes 2016 : Semaine de la Critique, film d’ouverture

1
96
A066R0ZC

En 2013, La bataille de Solférino, le premier long métrage de Justine Triet, avait fait les beaux jours de la sélection ACID. Cette année, c’est la qui a sélectionné le deuxième long métrage de la réalisatrice française et en a fait son film d’ouverture. Malheureusement, n’a pas le charme et la fraîcheur de La bataille de Solférino. Dans ce film sur la dépression qui peut guetter celui ou celle qui met son travail largement au dessus de sa vie sentimentale et de sa famille, on retrouve une très bonne , accompagnée par , très loin d’être au sommet de sa forme, et , ni meilleur, ni pire que d’habitude. Quant à , dans un petit rôle, elle déçoit, en forçant son jeu, par rapport à ce qu’on lui avait vu faire dans Zouzou.

A159R0ZC

Il n’est malgré tout pas interdit de dégager quelques scènes très réussies, telle celle où un chien est utilisé comme témoin dans un procès, procès qui utilise également des photos prises par un singe lors d’un mariage. Justine Triet se félicite d’avoir disposé de davantage de moyens pour ce deuxième film. Et si c’était la cause de l’affadissement que l’on constate !

A066R0ZC

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici