Broken

0
204
Broken

Broken

Grande-Bretagne : 2011
Titre original :
Réalisateur :
Scénario :
Acteurs : , ,
Distribution : Le Pacte
Durée : 1h 30min
Genre : Drame
Date de sortie : 22 août 2012

Globale : [rating:4.5][five-star-rating]

Caméra d’or au dernier festival de Cannes, ce premier film de aura chamboulé plus d’une personne. Un long-métrage innovant et indépendant, à contre courant de tout ce qu’on peut voir dans les salles actuellement et qui vaut la peine d’être découvert.

Synopsis : Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs « Après avoir été témoin d’une agression brutale, Skunk se rend compte que la maison où elle vit, son quartier, son école, lui sont devenus étrangers, presque hostiles. Les certitudes rassurantes de l’enfance ont laissé place à l’inconnu et à la peur. Et, alors qu’elle se tourne vers un avenir devenu soudain plus sombre, son innocence n’est plus qu’un souvenir. En cherchant le réconfort dans l’amitié muette de Rick, un garçon doux mais abîmé par la vie, Skunk va se trouver confrontée à un choix. Poursuivre un chemin dans lequel elle ne se reconnaît plus, ou quitter les ruines de son ancienne vie… »

Broken

Un très beau premier film parfaitement maîtrisé

Qu’on se le dise d’entrée: fait partie des petites pépites cinématographiques que l’on découvre un peu par hasard. Le mieux étant d’y aller sans rien savoir ou presque de l’histoire ni d’avoir vu trop d’images, vous n’en serez que plus agréablement surpris (et retournés). Voilà donc bien un film qui n’aura pas volé sa récompense à Cannes…

Mêlant de multiples thèmes à merveille dont la maladie mentale, la solitude, l’amour, la maladie, la perte de l’innocence, la mort, l’adolescence, le mensonge, le viol, la violence, la société et la lutte des classes sociales… suit pour cela le quotidien de trois familles vivant dans le même petit pavillon anglais. Le film offre alors une métaphore sociale sur une société cruelle, modeste et où beaucoup de gens souffrent de la solitude, de l’abandon et du mensonge.

La photographie du réalisateur nous donne l’impression d’un film non daté, qui semble contemporain et vieillot à la fois, permettant l’identification. Nous sommes dans une banlieue anglaise, mais ce qui se passe dans ce pavillon et dans cette école pourrait bien se passer n’importe où…Difficile de parler de l’histoire sans révéler trop de choses importantes, mais le spectateur se laisse volontiers happer par ces multiples situations qui se mêlent et se croisent au fur et à mesure du film pour atteindre un final saisissant. Une belle maîtrise du scénario que aura offert à un casting de choix.

Tout d’abord, fait la découverte d’une actrice au bel avenir. Très expressive, très naturelle, avec une tête angélique et rêveuse de mademoiselle tout le monde typiquement british, Eloïse Laurence devient très rapidement attachante. Ce qui contribue grandement à toutes les émotions que l’on va ressentir à travers elle. De plus, son alchimie avec les autres acteurs de renom semble bien réelle et fonctionne.

De grands noms il y en a dans , mais ce sont surtout de grands acteurs. en papa poule et touchant nous donne envie de se blottir dans ses bras à écouter les histoires qu’il raconte pendant des heures. se détache de son rôle d’épouvantail dans Batman pour y incarner un professeur amoureux d’une belle polonaise mais refusant de s’engager. Les figures masculines, centrales dans le film, sont toutes écorchées vives mais poignantes dans des situations que l’on n’aimerait pas connaître en tant que parent.

 Broken

Une histoire d’amour, de mort, de vie

Car même si est violent (physiquement et verbalement), c’est avant tout un film sur l’amour. L’amour dans les couples, mais aussi et surtout l’amour familial. Chaque père de ce petit lotissement dont on ne sort presque jamais fait tout pour protéger sa progéniture. Même si les mères y sont aimantes, ce sont les pères qui ont les réactions les plus extrêmes face à leurs enfants. Pas de doute que réveillera en chacun de nous un sentiment connu, que ce soit des relations conflictuelles, des abandons, des liens fusionnels ou de la complicité. Le film en devient alors facilement identifiable, ce qui vous entraînera encore plus dans l’histoire.

Alternent alors des scènes de rigolades entre frères et soeurs qui nous font sourire, des scènes d‘histoires d’amour adolescentes qui rappellent des souvenirs, et des scènes plus dures qui nous arracheront quelques larmes. Toutes les histoires s’ entremêlent, la narration est maîtrisée pour clore chacune des histoires dans l’histoire, que ce soit chez les adultes comme chez les plus jeunes protagonistes. Norris offre un paysage d’émotions qui s’étale sur les différents âges de la vie, de l’enfance à la mort. Tout simplement sublime.

Rien de réellement négatif à dire donc sur ce petit bijou qu’est . Certains ne rentreront peut-être pas dans cette histoire au rythme lent et à la narration jouant sur les flash-back et projections, mais la plupart seront transportés et se laisseront cueillir par l’émotion qui monte crescendo dans ce film brillant qui a de quoi créer la surprise. Il serait alors bête de ne pas le découvrir sur grand écran, même s’il risque fort d’être difficile de contenir ses larmes dans les salles obscures. Mais après tout, le cinéma existe pour nous faire ressentir toutes sortes d’émotions. n’aura fait que de toutes les réunir dans un seul et même film…

Résumé

Un film poignant, émouvant et extrêmement fort sur les relations parents-enfants, et sur le passage de l’enfance à l’adolescence. Des acteurs parfait y mènent un combat de tous les jours dans un monde violent et cruel, et on ressort de la salle bien secoué. Un petit bijou que ce film, et une bien belle découverte que cette jeune actrice. Vite, un deuxième film Mr Norris!

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=J3Py2jvJE6M[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici