Account Suspended
Account Suspended
This Account has been suspended.
Contact your hosting provider for more information.
Dossiers News — 08 décembre 2016
Back To The Past #24

Amis cinéphiles, bienvenue ! Ton site préféré te propose les Madeleines de Proust de David : par moult souvenirs et autres petites anecdotes, notre rédacteur te racontera comment s’est forgée sa cinéphilie durant sa prime jeunesse, laquelle a considérablement évolué durant son adolescence et son entrée dans l’âge adulte.

Cela s’appelle «  », et vous retrouverez un nouvel article tous les vendredis. Au programme cette semaine, de la ferraille, des missiles et Superman !

le-geant-de-fer-01

14 octobre 1962. Un avion-espion U-2 survole l’île de Cuba, et photographie des sites d’installation de missiles. La lecture des films effectués par le commandant Rudolf Anderson Jr. révèle alors que l’URSS est en train de mettre au point l’installation de missiles à tête nucléaire pointés en direction du territoire des Etats-Unis ; cette installation comprend des rampes de lancement, bombardiers, fusées, ainsi que des conseillers soviétiques sur place.

16 octobre. Le président Kennedy convoque le Conseil de Sécurité Nationale et demande une action militaire directe. Le Secrétaire à la Défense Robert McNamara propose un blocus maritime de l’île.

22 octobre. Alors qu’il apprend que la mise en place du blocus maritime prendra environ 149 heures, John McCone, directeur de la CIA, informe le président américain de la présence de quatre sous-marins soviétiques. Lors d’une allocution télévisée, ce dernier menace l’URSS de représailles si elle ne retire pas ses missiles. Le lendemain, le blocus est ordonné.

le-geant-de-fer-02

6 août 1999. C’est la date de sortie américaine d’un long-métrage d’animation, premier film de Brad Bird. Ce dernier est animateur depuis plus vingt ans chez Disney, a côtoyé John Lasseter, , , . Après avoir tenté de monter plusieurs projets avortés et s’être fait la main sur plusieurs films d’animation ou séries TV tels , il s’attelle enfin à la réalisation de son propre premier projet, l’histoire d’amitié entre un petit garçon et un robot de 30 mètres de haut venu de l’espace et ayant atterri dans un bled perdu des Etats-Unis. Malheureusement pour lui, au moment de commencer son projet, Warner Bros décide de fermer son département animation juste après la sortie d’, l’épée magique, une catastrophe autant artistique que commerciale. Brad Bird peut toutefois terminer son long-métrage, disposant néanmoins d’un budget réduit et sachant que le résultat fini ne bénéficiera d’aucune promotion ni opération marketing… Le film sortira alors dans l’indifférence générale en fin d’année 1999 en France.

le-geant-de-fer-03

24 octobre 1962. 10 heures. Le blocus est en place. Trente cargos soviétiques sont en route. Parmi eux, quatre ont des missiles nucléaires. A 10h25, les cargos stoppent. L’URSS ne juge pas utile de rompre le blocus.

25 octobre. Une douzaine de cargos rebrousse chemin. Le lendemain, Nikita Khrouchtchev fait savoir au président Kennedy qu’il mènera son action jusqu’au bout.

Le 27 octobre, l’avion-espion U2 du commandant Anderson Jr est abattu. Khrouchtchev déclare qu’il n’avait pas donné cet ordre. Le Conseil de Sécurité américain ne l’entend pas de cette oreille et analyse cet incident comme une tentative d’intimidation… Le conflit semble de plus en plus imminent.

le-geant-de-fer-04
8 juin 2005. Brad Bird est enfin reconnu pour son travail. Son deuxième long-métrage d’animation, , a été un énorme succès, doublé d’un véritable plébiscite critique, et s’est vu remettre l’ du meilleur film d’animation, ainsi, fait rare pour ce type de films, qu’une nomination dans la catégorie « meilleur scénario original ». Après tout cela, il est temps pour moi de découvrir, après cet immense bonheur de jouissance que furent les séances des Indestructibles en fin d’année 2004, de découvrir enfin le premier film du génialissime nouveau prodige de l’animation.

Enfin, grâce à une édition DVD sortie quasiment en même temps que celle du meilleur film de super-héros de tous les temps, votre serviteur ainsi que le public français peut découvrir, pour un prix réduit, découvrir le trésor caché de l’animation américaine de cette dizaine d’années : une merveille de science-fiction, dans un dessin et une animation dignes du cartoon des 50’s, au rythme trépidant, superbement mis en scène, porté par une magnifique partition de , laquelle accompagne divinement un des plus bouleversants climax de l’animation mondiale. Enfin, le premier effort de Bird commence à se forger une réputation et un culte auprès des cinéphiles, et le metteur en scène est alors appelé par Pixar pour reprendre un projet de film qui patine dans la semoule : une histoire de rat et d’apprenti sorcier à Paris…

le-geant-de-fer-05

27 octobre 1962. Khrouchtchev laisse entendre par voie postale qu’il est prêt à négocier. Mais le lendemain au matin, une deuxième lettre laisse entendre le contraire… Le même jour, la CIA annonce que 24 missiles russes sont désormais opérationnels et pointés sur le sol américain…

Khrouchtchev annonce qu’il donne l’ordre de démanteler les sites de missiles. La chasse aux sous-marins bat son plein. Le 29 octobre, l’URSS recule et fait retirer ses navires. Elle promet également d’enlever toutes ses installations. Le compromis nécessaire à la négociation est que les États-Unis s’engagent à ne pas attaquer Cuba (ce qui permet à l’URSS de sauver la face) et à démonter leurs 15 fusées installées en Turquie, et donc pointées vers le bloc de l’est.

Le 1er novembre, trois des quatre sous-marins sont détectés. Le »Ketov »est toujours introuvable. Les sous-marins sont raccompagnés en haute mer. Le 7 novembre, Khrouchtchev accepte que les cargos soient inspectés par l’US Navy. La guerre est évitée de peu…

le-geant-de-fer-06

07 décembre 2016. Je décide de faire faire l’école buissonnière à mon fils Elias et de passer une journée à Nancy, grande ville située à 40 kilomètres de chez moi. Après une petite ballade dans les rues de la préfecture de Meurthe-et-Moselle ornée des décorations de Noël, nous nous rendons vers le Caméo, un petit cinéma d’Art et Essai, rue de la Commanderie, nommé le Caméo. Je remets un billet de 10 euros à la caisse et nous pénétrons dans une salle nommée « Federico Fellini » ; nous sommes en tout pour tout… 3 personnes. Mais cela n’a pas d’importance. Assis sur son siège rehausseur, les yeux fixes, dans une grande impatience mêlée de curiosité face à ce grand mur blanc, mon petit garçon attend que l’écran s’allume, les lumières s’éteignent et commence le générique de début : le logo Warner Bros, le bruit de sonar, un satellite Spoutnik, l’inscription « Earth 1957 »…

C’est parti de 90 minutes de rires, d’émerveillement, et de larmes pour ma part vers les dix dernières minutes…

le-geant-de-fer-affiche

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
David Huriot

Cet article a été rédigé par David Huriot, rédacteur de Critique-film.fr

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *