Bachelorette

0
54
trio

affiche

États-Unis : 2012
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : Leslye Headland
Acteurs : , , ,
Distribution : Mars Distribution
Durée : 1h27
Genre : Comédie
Date de sortie : 17 octobre 2012

Globale : [rating:1][five-star-rating]

Les mariages inspirent toujours autant et Bachelorette vient allonger la liste des comédies sur ce thème après Very Bad trip ou Mes meilleures amies. La difficulté reste certainement de faire du neuf avec du vieux, ou comment proposer au public un film qui fasse mouche quand le thème a été rabaché?  Pas si facile…

Synopsis : Amies depuis le lycée, Regan, Gena et Katie sont invitées au mariage d’une ancienne camarade de classe, la rondouillette Becky. Vexée de la voir se marier avant elles, la bande de fille se rend au mariage avec un goût amer en bouche et beaucoup de drogue en poche. Après un début de soirée bien arrosé, l’enterrement de vie de jeune fille ne va pas se passer comme prévu et le trio va se voir embarqué dans une course à travers New-York pour sauver le mariage de Becky.

trio

Une liste d’invité soignée mais…

Première méthode pour inciter le spectateur à aller voir un film qui semble ne rien offrir de nouveau : travailler le casting. En effet, du beau monde est invité à ce mariage et a de quoi faire baver le public masculin comme la gente féminine:  Lizzy Caplan, Isla Fisher, James Marsden, Adam Scott font partie de ce casting prometteur, composé d’habitués de comédies mais également de Kirsten Dunst que l’on voit un peu moins souvent dans ce genre de films. Malheureusement, tout le talent de ces jeunes acteurs est presque gâché dans ce film où tous campent des personnages stéréotypés: l’ancien couple, le dragueur invétéré, le timide, l’écervelée, la BCBG, etc.
Girl power avant tout, nos héroïnes sont des femmes indépendantes qui boivent, se droguent et aiment faire la fête cependant on ne parvient pas à s’attacher une seconde à ces garces vulgaires qui semblent restées bloquées au stade de l’adolescence enchaînant les blagues douteuses sur la gentille Becky, la future mariée rondouilette qu’on aurait préféré voir moins naïve et plus présente. Bachelorette met en avant trois femmes aussi détestables les unes que les autres à savoir une Kirsten Dunst fourbe, une Lizzy Caplan immature et une Isla Fisher stupide qui tapent vite sur les nerfs.
On ne peut pas reprocher aux acteurs de ne pas se donner à fond, certains d’entre eux allant presque jusqu’à frôler le surjoué, pourtant la mayonnaise ne prend pas  et le film perd en force très vite pour retrouver un semblant de folie lors de la course finale.

mariée

Un enterrement de vie de jeune fille décevant

Quand on apprend que Bachelorette était à l’origine une pièce de théâtre, on se demande comment Leslye Headland a pu arriver à ce résultat. Nombreux films ont été adaptés de la scène ces derniers temps (Carnage, Le prénom,…) et ont su conserver ces scènes aux dialogues savoureux dessinant des relations fortes entre les personnages. Que s’est-il donc passé dans le cas de Bachelorette? Le scénario reste plat bien que les péripéties s’enchaînent parfois aussi vite que les lignes de coke, et les rencontres significatives entre les personnages restent rares bien que chacune de ces femmes laissent à un moment entrevoir leurs blessures secrètes. Leslye Headland réalise un film décevant et inégal, ne laissant passer aucune émotion là où elle aurait certainement pu faire un film en mi-teinte.
Déception encore, car la bande- annonce misait tout sur le côté trash du film, nous laissant espérer découvrir une comédie vraiment déjantée et interdite aux moins de 12 ans. Espoir bien vite annihilé, car Bachelorette devient progressivement un film gentillet, plein de bons sentiments et englué dans des gags qui font à peine sourire. Si le périple des trois jeunes filles dans la ville séduira peut-être certains, il n’atteint pas la loufoquerie fascinante d’After hours de Scorsese dont la réalisatrice/dramaturge s’est en partie inspirée.

 

Résumé

Énième comédie mettant en scène un mariage, Bachelorette tente en vain d’imiter ses grands frères Very Bad Trip ou Mes meilleures amies mais n’offre qu’un scénario plat, des personnages détestables et stéréotypés ainsi que des gags qui font sourire une minute, mais lassent bien vite.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=Z2SFLvWK32U&list=UUaZUvpMg89m1ZesJ_Hx30dA&index=2&feature=plcp[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici