Albert à l’ouest

0
132

albert a l'ouest affAlbert à l’ouest

États-Unis : 2014
Titre original :
Réalisateur :
Scénario : Seth MacFarlane, Alec Sulkin, Wellesley Wild
Acteurs : Seth MacFarlane, ,
Distribution : Universal Pictures International
Durée : 1h57
Genre : Comédie, Western
Date de sortie : 2 juillet 2014

Note : 3/5

Seth Mac Farlane quitte l’univers contemporain de Ted pour un retour décalé et hilarant dans l’Ouest très sauvage de la fin du XIXème siècle.

Synopsis : Modeste éleveur de moutons, Albert Stark se défile sans gloire d’un duel et sa fiancée en profite pour le quitter. Soudain, une belle blonde arrive en ville et il tombe sous le charme, mais Anne est mariée au dangereux Clinch Leatherwood, la gâchette la plus rapide de l’ouest. Albert pourra-t-il lui échapper ?

albert a l'ouest 02

Une parodie de western

Après avoir écrit et réalisé Ted, peluche vulgaire qui empêchait Mark Wahlberg de devenir un adulte indépendant, Seth MacFarlane revient avec ce western parodique et presque aussi salace. Le titre original ‘ un million de façons de mourir dans l’ouest ‘ sera décliné dans une série de gags improbables et burlesques afin d’illustrer l’espérance de vie limitée à une époque où les pistolets commandent et où les serpents sifflent. La liste des dangers de cette époque sauvage est d’ailleurs impressionnante, avec des menaces attendues (indiens, duels, maladies) ou plus originales comme un bloc de glace ou un animal trop rapide, mais n’en disons pas plus…

Comme dans Ted ou les séries qu’il a créées (American Dad, Family Guy alias Les Griffin en VF), la comédie selon McFarlane est outrancière et scatologique. Les dialogues sont crus et pourtant l’on s’amuse de la variété de gags dans ce monde sans pitié. Si l’on n’entendait que sa voix dans Ted, Seth MacFarlane est présent quasiment sans interruption à l’image en fermier raté qui a du mal à accepter la violence de l’ouest du temps de la Conquête et hypocondriaque à l’époque où cela peut sauver des vies. Pour ce qui est son premier premier rôle dans un film, il affiche un sens de la comédie évident même si son abattage est parfois limité par un jeu trop ironique. Son humour très XXIème siècle donne parfois l’impression que son personnage vient du futur. On pense d’ailleurs à Retour vers le futur 3, l’ouverture partageant des mêmes lieux de tournage à Monument Valley.

En terme de mise en scène, il rend un hommage appuyé à l’âge d’or du cinéma, avec une ampleur visuelle qui met en valeur les paysages allant jusqu’au graphisme des lettres du générique et de la musique hollywoodienne signée Joel McNeely. Il se fait plaisir avec les clichés du genre : la bagarre de saloon, les méchants grogneurs ou le coucher de soleil dans le désert mais ces séquences attendues sont détournées avec un humour irrévérencieux. Les scènes de duels obligatoires sont d’ailleurs pathétiques, entre la lâcheté d’Albert ou les problèmes gastriques d’un certain protagoniste que l’on adore détester.

Amanda Seyfried, Neil Patrick Harris, Seth Mac Farlane et Charlize Theron
Amanda Seyfried, , Seth Mac Farlane et Charlize Theron

Des seconds rôles excellents

Si le film est aussi drôle, c’est aussi grâce à une écriture convaincante et d’excellents seconds rôles. Liam Neeson est un méchant savoureux dénommé Clinch Leatherwood (ça sent le clin d’oeil), inquiétant à souhait. est le meilleur ami naïf du héros qui vit une relation chaste avec une prostituée locale interprétée avec une délicieuse lubricité innocente par l’humoriste (vue notamment dans un excellent épisode de la série Monk) et tous deux se réservent pour leur nuit de noces. Neil Patrick Harris est le rival en amour d’Albert qui exerce ce métier méconnu de moustachier, qui consiste à vendre des produits de luxe pour lubrifier les poils du visage ! Le séducteur Barney de How I met your mother est impayable dans ce rôle de méchant dandy et hautain, jusque dans un numéro musical et poilant à bien des titres, sur la chanson « If You’ve Only Got a Moustache » de Stephen Foster.

albert a l'ouest 05

Enfin, les personnages féminins ne sont pas sacrifiés. Comme il le fit pour Mila Kunis dans Ted, Seth MacFarlane donne d’excellents rôles de comédie à des femmes qui ne sont pas limités à des emplois de faire-valoir, ce qui n’est pas si courant. En plus de Sarah Silverman, Amanda Seyfried est l’ex-petite amie inconséquente et c’est surtout Charlize Theron qui étonne en séductrice aussi douée avec les revolvers que Calamity Jane. Elle se dévergonde dans ce rare emploi comique de sa carrière, mais toujours avec sa grâce de mannequin doublée, depuis son inoubliable prestation dans Monster d’un talent de comédienne respecté dans ce film qui met en valeur sa palette de jeu.

Sarah Silverman et Giovanni Ribisi
Sarah Silverman et Giovanni Ribisi

 

Preuve de la popularité de l’auteur-acteur, quelques acteurs font des apparitions très surprenantes, et bien intégrées au récit, jusqu’à une jeune actrice dont le nom devient synonyme de ‘ tout va bien ‘ en indien ou un cameo muet mais hilarant d’un revenant de ce précédent film déjà bien maltraité alors.

albert a l'ouest 04

Résumé

S’il est encore trop tôt pour présenter Seth Mac Farlane comme un héritier de Mel Brooks (Le shérif est en prison, Frankenstein Junior) ou des Zucker-Abrahams-Zucker (Y a-t-il un pilote dans l’avion?) pour son art de la parodie cinéphilique, le talent comique du papa de Ted, à l’humour très personnel déjà affirmé sur le petit écran, se confirme avec cet excellent western pour de rire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici