5e Paris Images Trade Show : les grandes lignes du programme

0
171

Promouvoir l’ensemble de la filière audiovisuelle et cinématographique française, tel est l’ambitieux programme d’une manifestation dédiée aux coulisses techniques et professionnelles du cinéma. Cette cinquième édition se décline en quatre manifestations, avec dans l’ordre chronologique :

Le Paris Images Location Expo, consacré aux décors et aux lieux de tournages, ces lundi et mardi 22 et 23 janvier, sous la Grande Halle de La Villette avec de nombreux exposants dont des représentants des accueils de tournage en régions, de lieux hautement fréquentés par les équipes de films (châteaux, îles, musées, hôpitaux, aéroports, RATP…) ou de locations de matériels, entre autres. L’Orchestre National d’Ile-de-France annoncera, pendant le Salon des tournages, l’ouverture d’un studio d’enregistrement.

Le Paris Images Digital Summit, qui valorise la création numérique sous toutes ses formes du 24 au 27 janvier 2018, au Centre des arts d’Enghien-les-Bains. Soirée de remise de prix aux professionnels français des effets visuels et de la création numérique avec les Digital Creation GENIE Awards. Un trophée honorifique sera remis à cette occasion à deux superviseurs d’effets spéciaux : le français qui a notamment travaillé sur Femme fatale de Brian de Palma ou Lord of War d’Andrew Nicoll et l’américain , un inventeur d’images unique, qui a travaillé sur la saga Star Wars (le jeu d’échecs animé dans le tout premier film, le Rancor dans Le Retour du Jedi…) et a créé des animations mécaniques cultes dont celles de Robocop, Jurassic Park ou Starship Troopers. donnera une leçon de cinéma le vendredi 26 janvier 2018 à 19h15 avant la projection de ce dernier film signé Paul Verhoeven. Les deux lauréats succèdent notamment à Dennis Muren, Pierre Buffin ou Joe Letteri. Ce dernier, superviseur des effets spéciaux sur Abyss et plus récemment Valerian et la Cité des 1000 planètes, donnera une master class le jeudi 25 janvier à la Cité des Sciences. Les jeudi 25 et vendredi 26, études de cas qui s’annoncent passionnantes sur des sorties récentes : La Promesse de l’aube d’Eric Barbier, Au revoir là-haut d’Albert Dupontel, Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve, d’Alain Chabat, Thor Ragnarok, Seven Sisters et d’autres encore. Avant-première des Aventures de Spirou et Fantasio d’Alexandre Coffre, en présence du réalisateur et de l’équipe des effets spéciaux le samedi 27 à 15h, toujours au Centre des arts d’Enghien. Programme complet des rencontres et conférences à retrouver ici.

L’Industrie du Rêve le mercredi 24 janvier au Club de l’étoile avec une journée de rencontres, à partir de 9h30, autour de la thématique de La French Touch dans le monde du cinéma, de la collaboration franco-américaine et du rôle qu’occupe la France dans la production et la fabrication de films de cinématographies étrangères. Au programme notamment des interventions du directeur délégué du Marché du film de Cannes, du compositeur ou de l’ingénieur du son qui présentera Sorcerer de William Friedkin qui sera projeté en clôture de cette édition.

Enfin, le Micro Salon AFC se déroulera un peu plus tard, du 10 au 12 février à la . Une délégation de l’Association américaine des directeurs de la photo, l’ASC, présentera une sélection d’images représentatives de leur cinéma le samedi 10 février au matin, suivi d’un échange avec le public. Les exposants présenteront notamment leurs nouveaux matériels. Le lundi 12 février, les directeurs de la photographie (Virgin Suicides de Sofia Coppola ; Ken Park de Larry Clark ; Loin du paradis, I’m Not There, Carol et Le musée des merveilles de Todd Haynes ; Import Export et la trilogie Paradis d’Ulrich Seidl) et , qui risque de devenir, demain, la première femme à être citée à l’Oscar de la photo pour le film Mudbound, une production Netflix.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici