Critique : You’re Next

You're next_afficheYou’re Next

États-Unis : 2012
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : Simon Barrett
Acteurs : , , ,
Distribution : Synergy Cinéma
Durée : 1h34
Genre : Horreur
Date de sortie : 04 septembre 2013

5/5

Slasher : du verbe to slash, qui signifie « taillader », allusion au fait que l’assassin utilise souvent des objets tranchants pour commettre ses meurtres. Le slasher est un sous-genre du film d’horreur, mettant en scène les meurtres d’un tueur psychopathe, généralement masqué, qui élimine méthodiquement un groupe d’individus, souvent jeunes, à l’arme blanche… Home Invasion : violation de domicile… Et pour illustrer ces deux genres, nous vous proposons donc You’re Next !

Synopsis : La famille Davison est réunie dans sa maison de campagne pour célébrer l’anniversaire de mariage des parents. Alors que chacun commence à laisser éclater ses frustrations et rancœurs  la maison est prise d’assaut par un groupe de tueurs masqués. La réunion de famille tourne au jeu de massacre, les assaillants tentent de les supprimer un à un. Mais sous ses airs d’innocente petite amie, Erin va s’avérer pleine de ressources…

you're next_message

Qui va à la chasse…

You’re Next est un petit peu le film maudit. Loupé lors du dernier festival du film fantastique de Gérardmer, raté lors de ses premières projections presse à Paris, le métrage de Adam Wingard s’est enfin laissé approcher, nous laissant sans voix. Le début est assez classique : une scène d’ouverture glauque et macabre suivie de l’arrivée d’un couple dans leur manoir à la campagne, forcément isolé. Aucun ado débridé cela dit, juste une famille bourgeoise réunie à l’occasion de l’anniversaire de mariage des parents. En quelques minutes à peine Adam Wingard parvient à croquer efficacement ses personnages. On se doute que la plupart ne survivront pas au film mais ils sont loin d’être des caricatures, on éprouve beaucoup d’empathie. Il y a le frère aîné, totalement sur de lui mais insupportable et sa femme pédante. Le cadet subissant les railleries et sa jeune amie qui se retrouvera au centre de l’intrigue. La fille un peu fofolle, éprise d’un réalisateur. Enfin le benjamin et sa copine plutôt mystérieuse. Le scénario est tortueux à souhait et dévoilera un certain nombre de surprises. La mise en scène est un modèle d’intelligence, le film est dynamique : chaque plan, chaque action est justifiée, méthodique, construite. La peur vient de la maison elle-même : plutôt que d’offrir des jump scares à foison, le réalisateur adopte parfois un point de vue extérieur à la situation. Dans les effets on se retrouvera par exemple à observer un personnage depuis l’extérieur, tout en apercevant dans le reflet d’une vitre l’un des intrus.

you're next_sang

Avant même l’horreur en terme d’hémoglobine, l’ambiance est froide. Déjà parce que les personnages éprouvent de la colère les uns envers les autres : comme toute réunion de famille, celle-ci sert d’exutoire aux frustrations et aux divers rancœurs que chacun éprouve, sous la façade lisse des politesses et guindée de la bourgeoisie. Et il sera intéressant de noter les réactions de chacun alors que les meurtres vont commencer ! Les assassinats en eux-mêmes sont bien trouvés : froids et implacables, l’horreur des situations n’en est que décuplée. Mais là où You’re Next devient indispensable c’est dans son aspect survival : dans sa deuxième partie il se pare d’une dimension de chasse, presque comique, et grisante. Alors que certains enjeux se révèlent, la jeune femme douce va se retrouver déterminée à survivre, quitte à elle-même traquer et tuer ses agresseurs ! Le film est comme ça, traversé d’idées géniales qui le rendent tout simplement brillant : jusqu’où irions-nous dans une situation extrême pour survivre ? Loin des clichés habituels de l’horreur gore ou de l’épouvante classique, You’re Next est le parfait émissaire d’un genre, entre série B et sophistication. Impressionnant.

you're next_killer

 

Résumé

Oui on a aimé You’re Next sans aucune retenue. Oui le film est violent, glauque à souhait, et il faut sûrement être un poil tordu pour apprécier voir des gens se faire découper à la hache. Mais dans le genre du Home Invasion et du Slasher, croyez-nous quand on vous dit qu’il n’y a pas mieux. Le type de film à regarder en famille un soir d’hiver !

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=ly-ywODkj2k[/youtube]

Les plus :

Le test du Bluray.

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Nicolas B

Cet article a été rédigé par Nicolas Balazard, Responsable adjoint de Critique Film. Twitter : @NicoBalazard