Interview Fright Night : Christopher Mintz-Plass & Anton Yelchin

2
850
Interview Fright Night

Festival de Deauville 2011 : 15h samedi 3 Septembre à l’hôtel Normandy : Christopher Mintz-Plass (Kick-Ass) et Anton Yelchin (Terminator Renaissance) s’entendent à merveille et ça se voit lors de la promo de Fright Night

 

Critique-film.fr : Que pensez-vous du changement de ton qui est donné entre cette version de Fright Night et l’originale ?

Christopher Mintz Plass : Quand j’ai lu le script, je n’avais pas vu le premier film. Donc je ne connaissais pas le ton de l’original. Ce qui m’a plu dans celui-ci, c’est l’aspect à la fois effrayant et drôle qui est donné. Ensuite, j’ai acheté la version originale et je l’ai regardée. Celui-là était aussi effrayant et marrant, mais il a beaucoup plus la « touche » des années 80- normal puisqu’il est sorti à ce moment-là- et beaucoup de choses de l’époque ne marchent plus désormais. Le scénariste a donc dû réécrire certaines choses pour rendre le film plus moderne et adapté à la génération d’aujourd’hui.

Interview Fright Night

 

CF.fr : Et donc cette version, vous la voyez plus comme une comédie ou comme un film d’horreur ?

CMP : Les deux vraiment !

Anton yelchin : Oui, je pense que c’est un hybride.

CMP : Comme une Prius (les voitures ndlr)

AY : Prius, c’est pas une hybride…si ? (rires)

CMP : Bref, je pense qu’il y a un peu plus d’horreur que de comédie dans Fright Night. Mais quand vous avez David Tennant, Colin (Farrel) et ce genre de personne en plus, vous obtenez un film plus léger avec de l’humour et je trouve que le film est bien réalisé là-dessus, grâce à ce mélange des genres justement.

 

CF.fr : En fait, Fright Night, ça pourrait être une nouvelle saison de Desperate Housewives, non ? Une comédie angoissante sur les voisins dont il faut se méfier…

CMP : Oui ! Mais aussi parce qu’il y a des gens qui ne supportent pas les films d’horreur, comme cet homme (il désigne Anton). Il crie, pleure même devant ces films. Et après je dois le tenir dans mes bras tout du long…(rires). Et puis il y a ceux qui aiment les films d’horreurs. Mais il y a aussi ceux qui aiment les comédies !! Comme cet homme encore…ou même moi.

Ay : Ah oui ? Toi tu aimes les comédies ? J’avais jamais fait attention… Tu es tellement sérieux, je n’avais pas réalisé. J’imaginais pas ça, vraiment. (sourires)

CMP : Donc voilà, je trouve que ce film est bien pour ceux qui aiment les comédies, et pour ceux qui aiment les films d’horreur. Et je suis content d’y avoir participé.

 

CF.fr : Quelles sont vos références en terme de films de vampires ? (ou d’horreur justement)

CMP : Après avoir fait le film j’ai regardé l’intégralité de Bunch, et re-regardé quelques films des années 80 comme The Thing (de Carpenter) justement. Je l’ai beaucoup vu celui-ci, il fait partie de mes films préférés.

AY : Moi ?…euh…des films de vampires ?

 

CF.fr : Ou des séries ?

AY : Je ne regarde pas beaucoup la télé.

CMP : Quoi ? Tu n’est pas un fan de Vampire Diaries ?! (rires)

AY : Non…Vampire facebook seulement (re-rires). Sérieusement, pour ce film je ne me suis pas inspiré d’autres films du genre. Mais en général en films de vampires j’aime bien Nosferatu, l’original et le remake, j’adore Une nuit en Enfer, le Dracula de Coppola… euh quoi d’autre ?

CMP : Je pense que c’est bon là, tu en as assez.

AY : Oui c’est un bon chiffre je pense aussi…

 

CF.fr : Attention spoiler !!!!! Christopher, votre personnage se transforme en vampire dans le film, pouvez-vous nous parler du maquillage ?

CMP : Oui ! Ça rend super bien à l’écran. Nous avons eu un des meilleurs professionnels du maquillage de toute l’industrie du cinéma. Mais c’était quand même très inconfortable à porter ! Ça me prenait 4h chaque matin pour me préparer, donc je devais être sur le plateau au moins 3h avant Anton qui s’asseyait 10mn et c’était fini pour lui… Ensuite, il fallait aussi que je reste une heure de plus le soir pour enlever le maquillage. Donc après l’avoir fait pendant deux semaines, je suis devenu un vrai con bien sûr, mais j’adore le résultat à l’écran !

 

CF.fr : Est-ce que vous vous sentez chanceux de tourner avec des acteurs comme Colin Farrel, Jodie Foster, ou d’incarner des personnages comme Red Mist dans Kick-Ass ?

CMP : Et de tourner avec moi ! (rires)

AY : Oui c’est vrai j’ai de la chance… Mais oui bien sûr que je me sens très chanceux tous les jours, rien que pour le fait de jouer dans des films, d’être acteur. C’est un vrai cadeau de faire ce métier.

CMP : En plus, ça nous fait venir à Deauville c’est vraiment dingue comme expérience !

AY : Oui, vraiment ! On fait le tour du monde et on s’occupe de nous à merveille ! Et oui, d’être avec des gens aussi talentueux que Colin ou Jodie c’est une chance unique, peu importe la différence d’âge que nous avons avec eux, ils sont super. Quand vous travaillez avec des gens que vous respectez, que vous appréciez – comme ce mec ici (CMP)- et qui apprécient eux-même ce qu’ils font, cela enrichit votre travail que vous vous sentez déjà chanceux de faire !

Interview Fright Night

 

CF.fr : Justement, comment vous vous voyez tous les deux dans quelques années ?

(Ils se regardent)

CMP : … Euh, et bien je touche du bois, mais j’espère que je tournerais encore des films dans 5 ans. (Anton acquiesce). J’espère surtout que je ferais encore des films que j’aurais envie d’aller voir au ciné, ce qui est le cas maintenant. Et j’aimerais bien faire de la musique aussi…

 

CF.fr : Est-ce que les accessoires vous aident avec vos personnages pendant les tournages ?

AY : Oh oui !! Surtout dans un film comme celui-là, très…basé sur les accessoires (ils le disent ensemble et rient). Les accessoires deviennent des personnages. Il y a tellement de scènes centrées sur certaines armes. Nous avons eu un superbe accessoiriste minutieux, faisant beaucoup de recherches et aimant vraiment les armes « vintage ». Le revolver de David Tennant dans le film date de la 1ère guerre mondiale à vrai dire. Je ne sais pas si c’est légal en californie ?!

CMP : C’est un vrai ? De la première guerre mondiale ?!

AY : Oui ! C’est un revolver original, pas une réplique ! Il l’a eu, je sais pas comment…

CMP : Et il a laissé Tennant l’utiliser ?! Et ruiner un authentique revolver ?! (sourires)

AY : Peu importe, il fait vraiment attention aux détails, et ça vous apporte une grande aide pendant les scènes, ça les rend vraies.

 

L’interview se termine ici, les acteurs devant se précipiter au photo call et présenter Fright Night aux 1500 personnes qui attendent, les grosses lunettes de 3D rouges vissées sur la tête, de l’autre côté de la rue…. En off, j’ai tenté d’en savoir plus sur Kick ass 2 pour Christopher et Terminator 5 pour Anton. Malheureusement, pour l’un comme l’autre, rien n’est encore commencé donc ils ne peuvent pas nous en dire plus (ou ils ne veulent pas), même s’ils semblent excités par ces futurs projets.

 Tout savoir sur le Festival de Deauville 2011

 

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici